Confiez la rédaction de vos contenus sur le thème économie à nos rédacteurs

Profitez de l'expertise de notre équique et du savoir-faire de nos rédacteurs professionnels spécialisés pour faire rédiger vos contenus sur le thème économie, rapidement et sans effort.

Un service sur mesure pour

Des contenus sur le thème économie de qualité

Une icône représentant deux bulles de discution

Choix parmi 978 rédacteurs spécialisés

Une icône représentant un bouclier miroitant avec en son centre une coche

Qualité garantie et retours gratuits

Une icône représentant un rouage devant un dossier bleu rempli de document

Commandes récurrentes et gros volumes

Une icône représentant trois pièces d'or devant une projection d'un graphique dont la tendance est à la baisse

Tarifs dégressifs avantageux

Commande #15680

Transition numérique : comment accompagnez vos salariés - transition numérique : Ce qui va changer ! - 2 textes

Consignes générales du client :

Texte 1:

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur la transition numérique : comment accompagnez vos salariés. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc notamment remplacer le terme " transition numérique" par "transformation numérique". Nous souhaitons mettre en avant 3 mots clés : - Transformation numérique - le numérique - innovation technologique

Article: Transition numérique : Accompagnez vos salariés vers le changement

La transition numérique est l’affaire de toutes et tous. Quel que soit leur rang toutes les salariées et les salariés doivent s’impliquer pour que la prise du virage digital de leur entreprise soit une réussite. Pour bien conduire ce chantier essentiel à la survie des sociétés dans un contexte mondialisé il faut miser gros sur la communication. Il sera peut-être utile de procéder à l’embauche de cadres déjà rompus aux nouvelles technologies, à leurs méthodes agiles et à leurs outils intelligents. Il ne faudra pas pour autant négliger les compétences déjà disponibles, il conviendra plutôt de les renforcer. La réussite de la transition numérique est évidemment avant tout une question de motivation. Les décideurs s’attacheront à la susciter surtout s’ils souhaitent obtenir des résultats probants à long terme. La communication est essentielle pour rendre la transition inclusive Une entreprise qui souhaite entreprendre sa transition numérique doit inclure tous ses employés dans le processus de transformation. Plus elle sera inclusive plus elle aura des chances de réussir et donc de devenir un avantage concurrentiel majeur pour elle. En fait, cet appel à la participation de toutes et tous à la mutation digitale de l’entreprise doit se faire dès qu’elle a été décidée par les responsables qui vont la conduire. Le meilleur moyen de persuader les collaborateurs et les collaboratrices de sa pertinence est de leur démontrer les impacts très positifs qu’elle va avoir sur leurs préoccupations quotidiennes. Dans cette optique de communication pour favoriser le processus de mutation numérique le partage d’informations est essentiel. En période de transition ce sont toujours les échanges croisés d’expériences, négatives comme positives, qui assurent son succès. Changer les habitudes et les modes opératoires au sein des entreprises est toujours difficile, parfois risqué. Le partage des connaissances permet de faire tomber certaines barrières professionnelles, sociales et même culturelles. Cela favorise aussi les bonnes relations entre les salariés qui pouvaient autrefois mal appréhender les relations hiérarchiques. Savoir recruter des profils familiers des nouvelles technologies numériques Les profils professionnels des natifs de la génération Y sont réputés pour leur grande familiarité avec les technologies de l’information et de la communication. Pour eux elles ne sont plus nouvelles et on peut déjà leur ajouter une certaine compréhension de nouveaux paradigmes numériques comme l’Intelligence Artificielle (IA) et l’Internet des Objets (IoT). Ces deux compétences sont en tête de liste de celles qui sont aujourd’hui les plus recherchées par les entreprises de tous les secteurs. Autant dire que nombre de professionnels plus âgés devront passer par une période d’adaptation. En plus de cette aisance naturelle avec les mondes numériques, la génération Y représente un bon vivier de recrues pour amorcer une transition numérique grâce à des caractéristiques purement générationnelles. Leur niveau de formation et leurs compétences sont très souvent liés à une profonde expertise de leur domaine professionnel. Ces profils Y n’hésitent pas à approfondir leurs connaissances de leur propre chef, notamment grâce à des ressources en ligne qu’ils ont l’habitude de consommer au quotidien. Ils apportent aussi leur regard neuf sur l’entreprise et sont immunisés contre les querelles de clocher et la pensée unique. Les chefs d’entreprises, en favorisant la culture numérique au sein de leur structure, pourront les recruter en leur proposant la transition numérique en tant que mission valorisante. Développer les compétences digitales des experts déjà en place Le recrutement de nouveaux collaborateurs familiers des nouvelles technologies numériques n’implique pas de se passer de ceux, déjà en fonction, qui n’ont pas le même niveau de culture digitale. Bien au contraire. Leurs compétences et leur expérience au sein des organisations est asolument nécessaires pour réussir la transition numérique. Ils sont plus au fait des rouages de l’entreprise et sont empreints de sa culture. Ils servent de courroie de transmission essentielle au bon déroulement de la démarche. En plus de leurs compétences générales et de leur connaissance de l’entreprise les salariés expérimentés disposent d’informations cruciales sur les marchés de leur société. Ils sont les mieux placés pour rapidement définir les secteurs de leur activité qui doivent être impactés en priorité par la transformation digitale. Leur travail conjoint avec les profils Y sera certainement le garant de la réussite de la transition numérique. Comment motiver les équipes pour que la mutation numérique les inspire La motivation est une des clés importantes pour réussir votre transition numérique. Pour motiver une équipe, ou même toute une entreprise, les leaders de la transformation digitale doivent exposer clairement leur propos. Ils doivent faire part de leurs attentes afin de mettre leurs collaborateurs sur la bonne voie. Lorsque les étapes du processus de mutation sont bien définies et bien balisées il est plus facile de convaincre ceux qui vont le rendre possible et de stimuler leur inspiration. Une équipé inspirée est une équipe motivée. Si elle se sent soutenue elle sera confiante. Il est important d’établir des points de contrôles et de fêter chaque succès comme il se doit. Les échecs ne doivent pas être ressentis comme tels. Ils constituent plutôt des épreuves que toute équipe doit subir avant la réussite et ils procurent de nouvelles connaissances sur lesquelles il convient de capitaliser. Il faut détecter toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs qui aident leurs collègues à progresser tout au long de la transition numérique. Ils sont des alliés précieux pour sa réussite. Prendre conscience de la longueur du processus et de ses effets à long terme Bien qu’un grand nombre d’entreprises tablent sur un processus de transition numérique à court terme, le planning réel s’établit plutôt à 5 ou 6 ans. L’objectif final est atteint après que de nombreux sous-objectifs aient déjà été validés. De leur réussite consécutive dépend la réussite générale et chacun d’entre eux est un maillon faible de la chaîne. Ils ont quand même pour principal intérêt de rendre plus perceptibles, du point de vue des collaborateurs, même les changements les plus subtiles. Cinq ans est une durée assez longue comparée à la rapidité à laquelle progressent les technologies numériques. Il y a fort à parier que les sous-objectifs, qui sont autant de jalons utiles à la mesure de sa progression, évoluent en fonctions de la disponibilité de nouvelles méthodes et de nouveaux outils numériques. Toujours est-il que la transition numérique a des effets à longs terme. Ses répercussions sur les services et les produits proposés aux clients prendront au moins autant de temps que sa pleine adoption par les entreprises.

-------------------------------------------------------------------------------

Texte 2:

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur la transition numérique : Ce qui va changer !. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc notamment remplacer le terme " transition numérique" par "transformation numérique". Nous souhaitons mettre en avant 3 mots clés : - Transformation numérique - le numérique - innovation technologique

Article: Entrez dans la transition numérique du bon pied

On en entend parler partout, elle affole certains, elle en excite d'autres, c'est la transition numérique. Loin d'être un tsunami informatique qui va balayer tous les néophytes sur son passage, c'est plutôt une chance unique de développement à saisir pour toutes les entreprises, et aussi pour tous leurs collaborateurs et collaboratrices. Les progrès réalisés dans les nouvelles technologies de l’information et des télécommunications, ces 5 dernières années, permettent d'intégrer celles-ci à toutes les activités humaines, commerciales comme industrielles. De nombreuses opportunités à portée de main Ces avancées technologiques ont grandement profité d'une certaine maturité des interfaces informatiques. Les développeurs ont appris à rendre leurs programmes faciles d'utilisation. Les applications sur smartphones en sont le meilleur exemple. Elles sont utilisées par plus de 60% des internautes français pour faire leurs achats en ligne et par de nombreux professionnels pour accéder au système d’information de leur entreprise. C'est un argument de poids lorsque l'on envisage d'entrer sereinement dans la transition numérique. Celle-ci va simplifier les tâches quotidiennes et autoriser des retours sur investissements bien supérieurs à ceux que l'on connait déjà. Sans prêter trop d'attention aux prophéties angoissantes d'appropriation du travail de l'homme par les robots, ni à celles trop optimistes du numérique qui serait une solution à tout, il convient de faire un tour d'horizon des possibilités offertes par cette mutation et de savoir comment s'y préparer en toute sérénité. Il faut tout simplement comprendre de quoi il retourne et accepter de se former, à son rythme, à des méthodes et à des outils de plus en plus faciles à appréhender. Virage digital, transition numérique, deux expressions pour une innovation Prendre le virage digital ou s'engager dans la transition numérique cela signifie utiliser des moyens technologiques, notamment informatiques, afin d'accroître sa capacité de travail ainsi que la qualité de celui-ci. Lorsque les membres d'une entreprise s’unissent pour profiter de cette innovation majeure du XXIème siècle cela débouche sans aucun doute sur une augmentation de la performance industrielle et sur un net accroissement du retour sur investissement des opérations commerciales. En entrant dans la transition numérique toutes les entreprises, quelles que soient leurs activités, deviennent plus concurrentielles. La transition numérique s’est déjà établie petit à petit dans les entreprises sans vraiment se faire remarquer. Celles qui n’utilisent pas de logiciels de paie, de suites bureautiques et même de machines à commande numérique ne sont plus si nombreuses. La dématérialisation totale des procédures légales est en bonne voie. Le virage digital va consister à relier toutes ces applications de mesures et d’actions pour les faire fonctionner en harmonie. Les activités industrielles et commerciales vont être plus performantes grâce à l’Intelligence Artificielle (IA) car elle va les aider à prendre plus vite de meilleures décisions. L’Internet des Objets (IoT) va rendre communicants les machines industrielles et leurs produits. On fabriquera plus vite et mieux et on sera capable d’anticiper les défauts et les pannes. S’adapter pour devenir plus agile En prenant le virage digital on ne fait pas table rase de toutes les méthodes du passé et on ne met pas non plus tous les anciens outils au rebut. Les ventes de livres ont chuté à l’arrivée sur le marché des premières liseuses, elles ont sensiblement remonté avec l’avènement d’Amazon en tant que librairie virtuelle. On a cru les montres mécaniques mises en danger par le quartz puis par les smart watches, le bon vieux mouvement d’horlogerie n’a pourtant jamais autant été aussi populaire et à la mode. La transition numérique va permettre à tous les corps de métiers de travailler plus vite et mieux. Elle va rendre les professionnels plus agiles et leurs prises de décisions plus rapides. L’agilité des entreprises est au cœur des défis qui leur sont imposés par la mondialisation. Seule une transition numérique bien menée peut aider les sociétés de toutes tailles à préserver leurs parts de marché. On peut même avancer que celles qui n’auront pas pris leur virage digital au cours des 5 prochaines années sont d’ores et déjà condamnées à disparaître ou, au mieux, à être acquises. Il ne faut pas croire que ce ne sont que les grands comptes qui sont concernés par cette transformation en profondeur du monde de l’entreprise. Au contraire, les petites structures ont tout à gagner en numérisant leurs processus-métiers. Elles peuvent même envisager de devenir des challengers sérieux sur des marchés qui jusque là étaient réservés à des concurrents de plus grande taille. Les français sont à la peine mais peuvent se rattraper Les entreprises françaises ne brillent pas actuellement par leur acceptation de la transition numérique. A part les grands groupes nationaux qui ont toujours compris à l’avance les apports très positifs des technologies pour leur croissance, et bien sûr les startups, les PME/PMI demeurent assez frileuses lorsqu’il s’agit de la mutation de leur mode de fonctionnement. Elles doivent pourtant s’inspirer de leurs collègues françaises et étrangères qui ont déjà pris leur virage digital. La clé de la réussite de la démarche est d’adopter un plan de formation raisonné sur le court, moyen et long terme. Les ressources, même gratuites, ne manquent pas, notamment sur internet. Plus que jamais la formation professionnelle permanente est la garante d’un transition numérique sereine. Elle est déjà la meilleure assurance chômage à ce jour. L’Etat est d’ailleurs un motivateur et un facilitateur très engagé pour ces plans de formation. Pour entrer dans la transition numérique du bon pied les entreprises françaises de toutes tailles et de tous les secteurs vont devoir commencer par identifier leurs activités qui vont être le plus rapidement impactées. Elles devront alors déterminer les ressources et comment activer ce changement de paradigme opérationnel. Entamer la transition numérique c’est avant tout orchestrer la mise en œuvre de moyens technologiques afin d’augmenter la croissance en obtenant de meilleures performances lors des opérations industrielles et commerciales. Il va s’agir d’améliorer les produits et les services et de renforcer l’engagement des clients. Une transition numérique bien conduite autorisera à coup sûr la création de business modèles disruptifs hautement concurrentiels. Pour réussir ce challenge il faudra mobiliser tous les membres de l’entreprise quel que soit leur rang. L’ambition digitale se construira sur la mesure précise et en temps réel des performances. L’entreprise digitale française devra surtout laisser plus de champ libre à ses équipes informatiques et techniques qui seront les plus promptes à développer des stratégies et des méthodes innovantes qui doperont sa croissance.

Texte #1
420 mots
Terminé

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur la transition numérique : comment accompagnez vos salariés. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc notamment remplacer le terme " transition numérique" par "transformation numérique". Nous souhaitons mettre en avant 3 mots clés : - Transformation numérique - le numérique - innovation technologique

Article:

Transition numérique : Accompagnez vos salariés vers le changement

La transition numérique est l’affaire de toutes et tous. Quel que soit leur rang toutes les salariées et les salariés doivent s’impliquer pour que la prise du virage digital de leur entreprise soit une réussite. Pour bien conduire ce chantier essentiel à la survie des sociétés dans un contexte mondialisé il faut miser gros sur la communication. Il sera peut-être utile de procéder à l’embauche de cadres déjà rompus aux nouvelles technologies, à leurs méthodes agiles et à leurs outils intelligents. Il ne faudra pas pour autant négliger les compétences déjà disponibles, il conviendra plutôt de les renforcer. La réussite de la transition numérique est évidemment avant tout une question de motivation. Les décideurs s’attacheront à la susciter surtout s’ils souhaitent obtenir des résultats probants à long terme.

La communication est essentielle pour rendre la transition inclusive

Une entreprise qui souhaite entreprendre sa transition numérique doit inclure tous ses employés dans le processus de transformation. Plus elle sera inclusive plus elle aura des chances de réussir et donc de devenir un avantage concurrentiel majeur pour elle. En fait, cet appel à la participation de toutes et tous à la mutation digitale de l’entreprise doit se faire dès qu’elle a été décidée par les responsables qui vont la conduire. Le meilleur moyen de persuader les collaborateurs et les collaboratrices de sa pertinence est de leur démontrer les impacts très positifs qu’elle va avoir sur leurs préoccupations quotidiennes.

Dans cette optique de communication pour favoriser le processus de mutation numérique le partage d’informations est essentiel. En période de transition ce sont toujours les échanges croisés d’expériences, négatives comme positives, qui assurent son succès. Changer les habitudes et les modes opératoires au sein des entreprises est toujours difficile, parfois risqué. Le partage des connaissances permet de faire tomber certaines barrières professionnelles, sociales et même culturelles. Cela favorise aussi les bonnes relations entre les salariés qui pouvaient autrefois mal appréhender les relations hiérarchiques.

Savoir recruter des profils familiers des nouvelles technologies numériques

Les profils professionnels des natifs de la génération Y sont réputés pour leur grande familiarité avec les technologies de l’information et de la communication. Pour eux elles ne sont plus nouvelles et on peut déjà leur ajouter une certaine compréhension de nouveaux paradigmes numériques comme l’Intelligence Artificielle (IA) et l’Internet des Objets (IoT). Ces deux compétences sont en tête de liste de celles qui sont aujourd’hui les plus recherchées par les entreprises de tous les secteurs. Autant dire que nombre de professionnels plus âgés devront passer par une période d’adaptation.

En plus de cette aisance naturelle avec les mondes numériques, la génération Y représente un bon vivier de recrues pour amorcer une transition numérique grâce à des caractéristiques purement générationnelles. Leur niveau de formation et leurs compétences sont très souvent liés à une profonde expertise de leur domaine professionnel. Ces profils Y n’hésitent pas à approfondir leurs connaissances de leur propre chef, notamment grâce à des ressources en ligne qu’ils ont l’habitude de consommer au quotidien. Ils apportent aussi leur regard neuf sur l’entreprise et sont immunisés contre les querelles de clocher et la pensée unique. Les chefs d’entreprises, en favorisant la culture numérique au sein de leur structure, pourront les recruter en leur proposant la transition numérique en tant que mission valorisante.

Développer les compétences digitales des experts déjà en place

Le recrutement de nouveaux collaborateurs familiers des nouvelles technologies numériques n’implique pas de se passer de ceux, déjà en fonction, qui n’ont pas le même niveau de culture digitale. Bien au contraire. Leurs compétences et leur expérience au sein des organisations est asolument nécessaires pour réussir la transition numérique. Ils sont plus au fait des rouages de l’entreprise et sont empreints de sa culture. Ils servent de courroie de transmission essentielle au bon déroulement de la démarche.

En plus de leurs compétences générales et de leur connaissance de l’entreprise les salariés expérimentés disposent d’informations cruciales sur les marchés de leur société. Ils sont les mieux placés pour rapidement définir les secteurs de leur activité qui doivent être impactés en priorité par la transformation digitale. Leur travail conjoint avec les profils Y sera certainement le garant de la réussite de la transition numérique.

Comment motiver les équipes pour que la mutation numérique les inspire

La motivation est une des clés importantes pour réussir votre transition numérique. Pour motiver une équipe, ou même toute une entreprise, les leaders de la transformation digitale doivent exposer clairement leur propos. Ils doivent faire part de leurs attentes afin de mettre leurs collaborateurs sur la bonne voie. Lorsque les étapes du processus de mutation sont bien définies et bien balisées il est plus facile de convaincre ceux qui vont le rendre possible et de stimuler leur inspiration.

Une équipé inspirée est une équipe motivée. Si elle se sent soutenue elle sera confiante. Il est important d’établir des points de contrôles et de fêter chaque succès comme il se doit. Les échecs ne doivent pas être ressentis comme tels. Ils constituent plutôt des épreuves que toute équipe doit subir avant la réussite et ils procurent de nouvelles connaissances sur lesquelles il convient de capitaliser. Il faut détecter toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs qui aident leurs collègues à progresser tout au long de la transition numérique. Ils sont des alliés précieux pour sa réussite.

Prendre conscience de la longueur du processus et de ses effets à long terme

Bien qu’un grand nombre d’entreprises tablent sur un processus de transition numérique à court terme, le planning réel s’établit plutôt à 5 ou 6 ans. L’objectif final est atteint après que de nombreux sous-objectifs aient déjà été validés. De leur réussite consécutive dépend la réussite générale et chacun d’entre eux est un maillon faible de la chaîne. Ils ont quand même pour principal intérêt de rendre plus perceptibles, du point de vue des collaborateurs, même les changements les plus subtiles.

Cinq ans est une durée assez longue comparée à la rapidité à laquelle progressent les technologies numériques. Il y a fort à parier que les sous-objectifs, qui sont autant de jalons utiles à la mesure de sa progression, évoluent en fonctions de la disponibilité de nouvelles méthodes et de nouveaux outils numériques. Toujours est-il que la transition numérique a des effets à longs terme. Ses répercussions sur les services et les produits proposés aux clients prendront au moins autant de temps que sa pleine adoption par les entreprises.

JR18-16999 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Texte #2
420 mots
Terminé

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur la transition numérique : Ce qui va changer !. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc notamment remplacer le terme " transition numérique" par "transformation numérique". Nous souhaitons mettre en avant 3 mots clés : - Transformation numérique - le numérique - innovation technologique

Article:

Entrez dans la transition numérique du bon pied

On en entend parler partout, elle affole certains, elle en excite d'autres, c'est la transition numérique. Loin d'être un tsunami informatique qui va balayer tous les néophytes sur son passage, c'est plutôt une chance unique de développement à saisir pour toutes les entreprises, et aussi pour tous leurs collaborateurs et collaboratrices. Les progrès réalisés dans les nouvelles technologies de l’information et des télécommunications, ces 5 dernières années, permettent d'intégrer celles-ci à toutes les activités humaines, commerciales comme industrielles.

De nombreuses opportunités à portée de main

Ces avancées technologiques ont grandement profité d'une certaine maturité des interfaces informatiques. Les développeurs ont appris à rendre leurs programmes faciles d'utilisation. Les applications sur smartphones en sont le meilleur exemple. Elles sont utilisées par plus de 60% des internautes français pour faire leurs achats en ligne et par de nombreux professionnels pour accéder au système d’information de leur entreprise. C'est un argument de poids lorsque l'on envisage d'entrer sereinement dans la transition numérique. Celle-ci va simplifier les tâches quotidiennes et autoriser des retours sur investissements bien supérieurs à ceux que l'on connait déjà.

Sans prêter trop d'attention aux prophéties angoissantes d'appropriation du travail de l'homme par les robots, ni à celles trop optimistes du numérique qui serait une solution à tout, il convient de faire un tour d'horizon des possibilités offertes par cette mutation et de savoir comment s'y préparer en toute sérénité. Il faut tout simplement comprendre de quoi il retourne et accepter de se former, à son rythme, à des méthodes et à des outils de plus en plus faciles à appréhender.

Virage digital, transition numérique, deux expressions pour une innovation

Prendre le virage digital ou s'engager dans la transition numérique cela signifie utiliser des moyens technologiques, notamment informatiques, afin d'accroître sa capacité de travail ainsi que la qualité de celui-ci. Lorsque les membres d'une entreprise s’unissent pour profiter de cette innovation majeure du XXIème siècle cela débouche sans aucun doute sur une augmentation de la performance industrielle et sur un net accroissement du retour sur investissement des opérations commerciales. En entrant dans la transition numérique toutes les entreprises, quelles que soient leurs activités, deviennent plus concurrentielles.

La transition numérique s’est déjà établie petit à petit dans les entreprises sans vraiment se faire remarquer. Celles qui n’utilisent pas de logiciels de paie, de suites bureautiques et même de machines à commande numérique ne sont plus si nombreuses. La dématérialisation totale des procédures légales est en bonne voie. Le virage digital va consister à relier toutes ces applications de mesures et d’actions pour les faire fonctionner en harmonie. Les activités industrielles et commerciales vont être plus performantes grâce à l’Intelligence Artificielle (IA) car elle va les aider à prendre plus vite de meilleures décisions. L’Internet des Objets (IoT) va rendre communicants les machines industrielles et leurs produits. On fabriquera plus vite et mieux et on sera capable d’anticiper les défauts et les pannes.

S’adapter pour devenir plus agile

En prenant le virage digital on ne fait pas table rase de toutes les méthodes du passé et on ne met pas non plus tous les anciens outils au rebut. Les ventes de livres ont chuté à l’arrivée sur le marché des premières liseuses, elles ont sensiblement remonté avec l’avènement d’Amazon en tant que librairie virtuelle. On a cru les montres mécaniques mises en danger par le quartz puis par les smart watches, le bon vieux mouvement d’horlogerie n’a pourtant jamais autant été aussi populaire et à la mode. La transition numérique va permettre à tous les corps de métiers de travailler plus vite et mieux. Elle va rendre les professionnels plus agiles et leurs prises de décisions plus rapides.

L’agilité des entreprises est au cœur des défis qui leur sont imposés par la mondialisation. Seule une transition numérique bien menée peut aider les sociétés de toutes tailles à préserver leurs parts de marché. On peut même avancer que celles qui n’auront pas pris leur virage digital au cours des 5 prochaines années sont d’ores et déjà condamnées à disparaître ou, au mieux, à être acquises. Il ne faut pas croire que ce ne sont que les grands comptes qui sont concernés par cette transformation en profondeur du monde de l’entreprise. Au contraire, les petites structures ont tout à gagner en numérisant leurs processus-métiers. Elles peuvent même envisager de devenir des challengers sérieux sur des marchés qui jusque là étaient réservés à des concurrents de plus grande taille.

Les français sont à la peine mais peuvent se rattraper

Les entreprises françaises ne brillent pas actuellement par leur acceptation de la transition numérique. A part les grands groupes nationaux qui ont toujours compris à l’avance les apports très positifs des technologies pour leur croissance, et bien sûr les startups, les PME/PMI demeurent assez frileuses lorsqu’il s’agit de la mutation de leur mode de fonctionnement. Elles doivent pourtant s’inspirer de leurs collègues françaises et étrangères qui ont déjà pris leur virage digital. La clé de la réussite de la démarche est d’adopter un plan de formation raisonné sur le court, moyen et long terme. Les ressources, même gratuites, ne manquent pas, notamment sur internet. Plus que jamais la formation professionnelle permanente est la garante d’un transition numérique sereine. Elle est déjà la meilleure assurance chômage à ce jour. L’Etat est d’ailleurs un motivateur et un facilitateur très engagé pour ces plans de formation.

Pour entrer dans la transition numérique du bon pied les entreprises françaises de toutes tailles et de tous les secteurs vont devoir commencer par identifier leurs activités qui vont être le plus rapidement impactées. Elles devront alors déterminer les ressources et comment activer ce changement de paradigme opérationnel. Entamer la transition numérique c’est avant tout orchestrer la mise en œuvre de moyens technologiques afin d’augmenter la croissance en obtenant de meilleures performances lors des opérations industrielles et commerciales.

Il va s’agir d’améliorer les produits et les services et de renforcer l’engagement des clients. Une transition numérique bien conduite autorisera à coup sûr la création de business modèles disruptifs hautement concurrentiels. Pour réussir ce challenge il faudra mobiliser tous les membres de l’entreprise quel que soit leur rang. L’ambition digitale se construira sur la mesure précise et en temps réel des performances. L’entreprise digitale française devra surtout laisser plus de champ libre à ses équipes informatiques et techniques qui seront les plus promptes à développer des stratégies et des méthodes innovantes qui doperont sa croissance.

JR18-16999 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client