Comment devenir rédacteur web ?

Le métier de rédacteur web comporte bien des avantages mais est très exigeant. Le rédacteur peut organiser son temps de travail mais en contrepartie il ne doit pas tomber en panne d’inspiration. Difficile de se rendre compte avant mais rédiger de nombreux articles sur des sujets divers et variés demande énormément de ressources.

Le rédacteur web doit également savoir maitriser les bases du référencement naturel (SEO) puisqu’une très grande partie du contenu rédigé pour le web comprend un objectif de positionnement sur les moteurs de recherche.

Si vous avez décidé de devenir rédacteur web professionnel vous êtes au bon endroit. La recherche de rédacteur web est souvent difficile, c’est pourquoi, Redacteur.com vous accompagne et vous permet de trouver des clients simplement. On commence maintenant avec ce guide.

Les missions du rédacteur Web

Sur la toile, on peut trouver différents types de missions autour de la rédaction web. Les entreprises peuvent rechercher par exemple des rédacteurs pour : écrire du contenu, optimiser du texte pour le référencement, créer des statuts sur les réseaux sociaux, animer un blog etc.

Il est donc important pour le rédacteur freelance de ne pas se concentrer uniquement sur la production de texte. Essayez de vous renseigner sur le fonctionnement des réseaux sociaux, les bonnes pratiques de blogging et du référencement etc. pour ajouter plusieurs cordes à votre arc.

Pour trouver des missions, vous pouvez vous inscrire sur des plateformes spécialisés comme Redacteur.com ou Codeur.com

Comment être un bon Rédacteur web ?

Etre un bon Rédacteur web ne signifie pas simplement savoir écrire. Il faut arriver à attirer le lecteur, lui donner envie de vous lire, voire même de faire « vibrer » ses sentiments. Mais aussi et surtout rentrer en relation avec lui pour ensuite le fidéliser.

Pour cela il faut aller à l’essentiel, choisir les bons mots clés, faire ressortir les informations importantes et rédiger des titres accrocheurs qui attirent l’œil du lecteur. Bref être synthétique et concis ! De plus, l’écriture n’est pas la même selon votre cible et vos clients. Il faut adapter votre écriture à chaque public, qu’il soit B to B ou B to C. Il faut donc tenir compte de leur centre d’intérêt, de leurs besoins, de leur âge, etc. Tout en respectant votre charte éditoriale.

Le web étant en plein essor à l’heure actuelle, les sites et blogs étant de plus en plus nombreux, le métier de web Rédacteur est de plus en plus demandé par les entreprises.

Les qualités du rédacteur web freelance ?

Si vous souhaitez exercer le métier de Rédacteur web il est primordial que vous soyez à l’aise avec l’écriture et que vous possédiez un bon niveau d’orthographe. Ensuite, il est nécessaire que vous ayez un esprit de synthèse et de concision, ainsi qu’une grande curiosité et créativité.

Rédacteur web appartient au domaine de la communication, il va donc de soit qu’avoir un sens du relationnel, par exemple pour les interviews, est important. Tout comme le fait d’être doté d’un sens de l’organisation et de hiérarchisation de l’information. Enfin, Rédacteur web nécessite d’être ouvert aux nouvelles technologies puisque vous travaillez principalement avec internet et sur des sujets phares d’aujourd’hui.

Ecrire pour Internet reste une activité à part entière. Si on peut se former, au fil du temps, il reste indispensable de s’appuyer sur ses atouts. Pour pouvoir rédiger pour le Web, pas moins de 7 qualités sont essentielles :

1. Savoir se jouer des pièges de la langue française.

Les fautes sont inévitables, mais encore faut-il pouvoir les limiter ? L’orthographe et la grammaire sont les fondements d’une rédaction agréable à lire.

2. Disposer d’une solide culture générale.

La rédaction Web amène à aborder d’innombrables sujets. Chaque rédacteur doit être capable de tisser des ponts entre les différentes thématiques.

3. La polyvalence des missions.

Pour avancer un rédacteur web doit faire preuve de polyvalence. Dans le choix des missions mais aussi sur le choix des thématiques.

devenir-redacteur-web-polyvalence-missions

4. Pas de salut sans une organisation efficace.

En général, le rédacteur freelance travaille seul. Cet isolement ne doit pas l’empêcher de distinguer l’important de l’urgent. Le sens de l’organisation et la compréhension des priorités constituent une qualité indispensable à son exercice.

5. La curiosité n’est pas un vilain défaut.

Pour le rédacteur web, la curiosité sera même une force. S’ouvrir à des sujets inconnus, toujours vouloir en savoir plus, la curiosité du rédacteur est à la base de sa réussite.

6. L’humilité doit être la seconde nature du rédacteur Web.

Si le rédacteur cherche à livrer le texte le plus parfait possible, il accepte que son œuvre soit publiée sous un autre nom.

7. Le travail force l’admiration, l’ambition la couronne. 

Pour progresser, le freelance devra écrire, écrire et écrire. Seule cette répétition lui permettra d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixés.

redacteur-web-travail

Les emplois et missions pour les rédacteurs freelances

Le moyen le plus efficace de trouver un emploi pour un rédacteur web qui souhaite travailler en freelance est de s’inscrire sur une plateforme de rédaction. Depuis plusieurs années Redacteur.com a permis à des centaines de rédacteurs de trouver chaque mois des missions avec des garanties de paiement via la plateforme.

Sur Redacteur.com, les rédacteurs gardent le contrôle. La plateforme impose seulement le prix des prestations afin d’éviter tout abus et affiche clairement les prix sur les commandes. Le rédacteur choisit les commandes qu’il souhaite traiter et ses délais de rédaction.

Trouvez des missions de rédaction web rapidement

Inscrivez-vous gratuitement sur Redacteur.com pour trouver des missions de rédaction rapidement et sans effort.

Les formations du rédacteur web

Il n’est pas nécessaire d’avoir une formation particulière pour se lancer en tant que rédacteur web. Un autodidacte, passionné par le métier ou par un thème en particulier, peut très bien épouser la carrière de web journaliste. Pour autant, il devra se perfectionner en lisant des revues spécialisées sur le sujet, en lisant des journaux, magazines et livres régulièrement. Il piochera des expressions, des mots, des figures de style qui lui permettront de trouver sa plume.

S’il souhaite passer par la case formation, il peut se diriger vers des études courtes ou longues. En choisissant des formations au sein d’organismes de formation continue, qui peuvent être financées par le Conseil régional ou le Pôle emploi en faveur des demandeurs d’emploi ou des salariés, il sera vite opérationnel. S’il souhaite un diplôme qui lui ouvre en grand les portes du journalisme, il devra se diriger vers des formations initiales de trois à quatre ans après le bac.

BAC + 3 : Il a le choix entre deux licences professionnelle : ATC ‘ »référenceur & Rédacteur Web » Sciences humaines et sociales activités et techniques de communication spécialité journalisme et médias numériques

BAC + 5 : Une kyrielle de masters professionnels en communication, en édition ou en multimédia est disponible ainsi qu’une formation d’Expert en ingénierie et management de la communication numérique.

Cinq ans après le BAC, il pourra suivre la formation en école de commerce (accessible sur concours après une classe préparatoire, trois ans de licence ou post-bac), en institut d’études politiques ou en école de journalisme et de communication.
Vous pouvez trouver toutes les formations pour devenir rédacteur web sur le site du gouvernement.

Les évolutions du métier de rédacteur web

La rédaction web, comme Internet de manière plus générale, est appelée à se transformer. Jusque-là, écrire pour le web consistait presque exclusivement à produire du contenu. Il fallait satisfaire aux règles du référencement, tout en répondant aux attentes des internautes.

Désormais, la rédaction pour le web s’inscrit dans une approche globale. Pour les marques et les sites, l’heure est au Web 2.0 et au format multicanal. L’écriture doit se plier à ces nouvelles contraintes (voir comment créer du contenu pertinent). 

Lien entre les différents supports (papier, smartphone, PC, tablettes, …), l’écriture doit et devra représenter un univers. L’ère du Branding Content ou encore de l’Inbound Marketing se développe. Il ne s’agit plus de répondre aux attentes des lecteurs mais bien de les anticiper.

Tout en respectant la forme et les règles SEO, l’écriture Web doit se renforcer en sens et en valeur. Attirer le lecteur à soi plutôt que de l’attendre, voilà le prochain défi de la rédaction pour Internet. Êtes-vous prêt à le relever ?

Pour aller plus loin :
Découvrez également les autres métiers liés à rédaction Web et la création de contenus.

Comment se déclarer en tant que rédacteur web ?

Le rédacteur web ou cyberjournaliste a plusieurs possibilités pour se déclarer professionnellement.

Salarié au sein d’une entreprise sous contrat de travail

(exemple : une agence de presse ou une rédaction)

Il a l’avantage de bénéficier du régime social dédié. Mais attention, les clients qui recherchent un rédacteur web sont très attentifs au régime professionnel du rédacteur freelance.

Entrepreneur-salarié au sein d’une CAE (coopérative d’activités d’entrepreneurs)

Accompagné dans le développement de son activité, il bénéficiera d’un comptable, de conseillers et du numéro Siret de la structure. Il versera de 10 à 20 % de son Chiffre d’affaires à la CAE.

En freelance (rédacteur indépendant) sous le statut d’auto-entrepreneur. 

Le rédacteur web doit déclarer à l’URSSAF son activité avec un formulaire PO (Cerfa 13821*01) à télécharger sur internet ou à retirer dans n’importe quel centre de formalité des entreprises (CFE). Il suffit ensuite de se rendre sur le site www.autoentrepreneur.urssaf.fr (anciennement lautoentrepreneur.fr).

Très léger au niveau comptable, le régime d’auto-entrepreneur (appelé aussi « micro entrepreneur ») est pratique et permet de facturer HT sans TVA jusqu’à un certain plafond (33 100 Euros en 2018).

Depuis 2018 un auto entrepreneur qui dépasse ces 33 100 Euros de chiffre d’affaires hors taxe peut continuer son activité avec le régime micro entrepreneur tout en collectant la TVA facturée au delà des 33 100 Euros et ce jusqu’à 66 200 Euros annuels. Au niveau imposition, le régime auto entrepreneur est très simple avec une déclaration trimestrielle du CA encaissé. Les charges sociales prélevées sont relativement faibles à moins de 25% environ. Elles s’appliquent sur le CA encaissé et pas sur le CA facturé uniquement. Cela est très pratique et permet de ne pas faire d’avance de trésorerie si un client tarde à effectuer le paiement de la prestation qu’on lui a livrée.

devenir-redacteur-web-freelance

En freelance en créant une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

Ce statut est beaucoup plus lourd administrativement. Lors de la création de l’entreprise, il faut rédiger des statuts, fixer un capital de départ en espèces ou en nature (les fonds sont à déposer dans une banque ou chez un notaire ou à la caisse des dépôts et des consignations), publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales, finaliser la création au sein d’un CFE. Ensuite pendant toute la durée de vie de l’entreprise, il faut tenir une comptabilité qui doit être validée par un expert comptable. Avec cette formule, il n’y a pas de plafond de CA car le prestataire facture la TVA dès le premier Euro perçu.

En EURL, le freelance ne bénéficiera pas du régime social des salariés mais de celui des indépendants (anciennement RSI, géré par l’URSSAF désormais ). Le travailleur cotise pour les prestations maladie, maternité et retraite. Il devra s’entourer d’un expert comptable pour effectuer ces démarches administratives et pour faire valider sa comptabilité. Ce statut est contraignant, il devient intéressant quand on a un chiffre d’affaires important, qu’on facture majoritairement des professionnels assujettis à la TVA et qu’on a des charges importantes (déplacements profesionnels, location de bureau, repas de travail, etc.). Il permet alors de déduire ses charges de son CA.

5 choses à savoir pour devenir un bon rédacteur web

Tout le monde est capable d’écrire un texte. Pour autant, cela ne signifie pas que tout le monde a les capacités pour devenir un bon rédacteur web.

Pour percer dans ce secteur d’activité et réussir à vous faire une place parmi les nombreux rédacteurs freelances il est nécessaire de posséder certaines compétences. Il faut également garder à l’esprit la façon dont fonctionne une collaboration entre un client et un rédacteur.

En étant suffisamment informé sur la réalité du métier de rédacteur web et en prenant en compte les spécificités du milieu vous arriverez à pérenniser votre activité.

1. Des connaissances en SEO sont indispensables

Avoir un joli style d’écriture n’est plus suffisant pour devenir un bon rédacteur. Aujourd’hui, la grande majorité des textes se retrouvent sur Internet. Il est donc essentiel de maîtriser les bases du SEO.

Vous devez notamment comprendre comment intégrer des mots-clés dans un texte afin que ce dernier soit bien référencé. Je vous conseille également de vous familiariser avec le balisage HTML et les notions de meta Title et meta description.

Ces compétences vous permettront de renforcer votre crédibilité et de répondre aux attentes des clients qui veulent que leur contenu soit bien positionné dans les résultats de recherche.

2. Vos meilleurs textes ne sont pas toujours ceux que vous croyez

Si vous êtes rédacteur depuis plusieurs mois ou plusieurs années vous l’aurez peut-être remarqué : ce ne sont pas toujours les textes sur lesquels vous avez consacré du temps et de la recherche qui sont les plus lus.

Ce sont bien souvent les articles vous ayant demandé le moins d’efforts qui récolteront le plus d’engagement des internautes.

Ceci dit, ne vous contentez pas de produire du contenu « moyen ». Les articles de fond qui demandent de la recherche ont toujours leur place sur le web, même s’ils ne sont pas massivement partagés et lus.

D’ailleurs, sur Redacteur.com de nombreux clients demandent des textes nécessitant une recherche approfondie de la part du rédacteur. Si vous aimez ce genre de travail « d’investigation » et que vous souhaitez monétiser votre activité, inscrivez-vous en tant que rédacteur.

3. Votre portfolio est votre meilleur allié

Le portfolio n’est pas réservé qu’aux graphistes. Même vous, en tant que rédacteur web, vous devez en posséder un.

Votre portfolio est idéal pour montrer à vos clients votre style rédactionnel ainsi que les différents types de texte que vous êtes capable de rédiger.

Aussi, si votre portfolio est bien référencé vous apparaîtrez comme un professionnel du SEO : si vous êtes capable d’optimiser le référencement naturel de votre propre site alors vous n’aurez aucun soucis à le faire pour le texte de votre client.

4. La compréhension des besoins du client est essentielle

Si vous voulez être recommandé à d’autres personnes, il est essentiel de comprendre les besoins et attentes de votre client.

La plupart du temps votre client exprimera le type de texte dont il a besoin (article de blog, fiche produit, communiqué de presse, livre blanc…) ainsi que le sujet à traiter. Si ces deux premières informations ne sont pas données renseignez-vous auprès de votre client.

De votre côté, poussez vos recherches en lisant d’autres contenus présents sur son site. L’idée est de vous familiariser au ton employé afin que vous puissiez le retranscrire à travers votre texte.

Cette petite recherche vous permet aussi de mieux comprendre le secteur d’activité pour lequel vous écrivez. Vous serez ainsi en mesure d’employer les bons mots de vocabulaire.

5. Vos objectifs personnels ne doivent jamais être oubliés

Pourquoi faites-vous de la rédaction ? Est-ce votre métier ? Voulez-vous en faire votre principale source de revenus ? Ou est-ce un loisir ? Avant de devenir rédacteur web il est important de comprendre pourquoi vous voulez vous lancer dans cette activité.

Si vous voulez en faire votre métier alors faites de votre journée une journée professionnelle : levez-vous tôt, prenez le temps de déjeuner puis travaillez dans un lieu calme. Faites également des horaires fixes, par exemple de 9h à 17h.

Si la rédaction web n’est qu’un loisir, un moyen de vous faire un peu plus d’argent, organisez-vous correctement pour rédiger les textes de vos clients dans les temps. Vous devez concilier votre activité de rédaction avec votre vie personnelle et professionnelle tout en satisfaisant vos clients.

Comment trouver des clients pour de la rédaction ?

Utilisez gratuitement notre service Redacteur.com. Nous nous occupons de trouver de nouveaux clients.

Ainsi, vous recevrez régulièrement des demandes pour de la rédaction web et vous éviterez de perdre du temps et de l’argent à démarcher des nouveaux clients. 

Près de 2 millions de mots livrés par mois

Vous aussi, trouvez des missions de rédaction web facilement et gratuitement

Boostez le trafic vers votre site

Découvrez nos packs SEO clés en main pour vous aider à mettre en place une stratégie de content marketing performante :

  • Recherche d’opportunités SEO
  • Élaboration des sujets de contenus
  • Rédaction de vos contenus SEO