10 conseils pour écrire un livre blanc efficace

Sur Redacteur.com, faites rédiger vos livres blancs par des professionnels. Trouver un rédacteur

Pour gagner en crédibilité, promouvoir l’activité de son entreprise et conquérir un nouveau public, beaucoup de professionnels s’essaient à l’écriture d’un livre blanc dans la stratégie de content marketing.

Travail complexe et fastidieux, cette tâche nécessite beaucoup de temps : pour la rédaction, naturellement – mais aussi pour réfléchir autour du projet et construire quelque chose de pertinent.

Pour que cette étape de travail intensif soit productive, voici quelques conseils afin de vous aider à réussir votre livre blanc.

1. Identifiez une cible bien précise

Théoriquement, l’écriture d’un livre blanc s’adresse autant à des professionnels qu’à des clients réels ou potentiels. Si ces deux cibles sont bien différentes, il est important de connaître parfaitement votre audience avant de commencer le travail d’écriture.

  • Quels professionnels vont lire votre livre ?
  • Quels clients ?
  • Quelles sont les attentes de chaque lecteur ?

Savoir à qui vous vous adressez en priorité vous permettra de déterminer un champ lexical à adopter ou un style littéraire à respecter, plus ou moins spécifique selon la cible.

Si vos lecteurs proviennent d’horizons multiples – et en particulier si vous souhaitez écrire un livre blanc autant pour les clients que pour vos pairs, il faudra être suffisamment neutre pour ne déstabiliser aucun lecteur.

À lire aussi : Article de blog ou livre blanc : lequel choisir ?

2. Définissez votre thème et y apportez-y une valeur ajoutée

Pour dégager les axes majeurs afin d’écrire votre livre blanc, vous devez, en amont, connaître le thème précis sur lequel vous vous positionnez. Ici, il ne s’agit pas de dégager un sujet très généraliste – mais plutôt de chercher les spécificités auxquelles vous souhaitez vous intéresser. Vous allez donc définir une première structure de votre écrit.

Par exemple, si vous pensez aborder un sujet déjà très souvent utilisé, réalisez un travail de veille afin de connaître les tendances et de vous démarquer ensuite. Si vous souhaitez partager votre conseil afin d’optimiser vos projets, donnez votre ressentie et votre vision des choses.  Ne vous contentez pas d’écrire un livre blanc à la hauteur de vos concurrents : mettez toutes les chances de votre côté pour faire mieux et rendre votre document indispensable !

À lire aussi : Livre blanc : comment choisir un sujet adapté à votre audience ?

3. Déterminez les différentes parties et leur longueur approximative

Pour respecter un équilibre entre les parties et structurer au maximum votre réflexion, votre plan, idéalement détaillé, inclut la longueur approximative de chaque partie.

Traditionnellement, une page de garde est consacrée au titre accompagné d’une courte description, avec une vision globale du contenu du livre ainsi que la problématique étudiée à l’intérieur.

  • Suite à cette page de garde, environ 2 pages sont réservées à votre introduction, incluant un espace « À propos de l’auteur ».
  • Pour continuer, développez vos idées principales en une moyenne de 5 pages. Ce contenu constitue le cœur de votre travail de réflexion, c’est la rédaction de cette partie qui vous prendra le plus de temps et qui nécessitera le maximum d’approfondissement.
  • Pour finir, en une ou deux pages maximum, réalisez une conclusion avant de vous intéresser à la quatrième de couverture. Les livres blancs contiennent en moyenne 7 à 9 pages.

Bien sûr, selon la thématique, vous pouvez vous positionner légèrement en dessous ou au-dessus de cette fourchette.

Le but est également de définir la charge à écrire pour chacune des parties et ainsi optimiser votre temps à l’élaboration de ce livre blanc.

À lire aussi : Comment réussir un brief pour la rédaction d’un livre blanc ?

4. Brainstorming, rédaction incitative : misez sur la collaboration

Afin de proposer un contenu réellement intéressant à vos lecteurs, privilégiez une création de livres blancs en collaboration avec d’autres experts.

Réservez, dans votre planning d’écriture, des temps en équipe pour échanger des idées, partager des points de vue et réaliser des sortes de brainstormings. Elles auront plusieurs objectifs comme le  développement de votre inspiration et l’optimisation de l’écriture de votre livre blanc grâce à la  définition des thèmes indispensables présents dans le livre blanc.

Par ailleurs, si vous vous associez avec d’autres professionnels pour la conception du livre blanc (rédacteurs, graphistes), invitez-les à venir aux réunions, pour qu’ils s’imprègnent au maximum de la thématique et du projet. Ils pourront, par la suite, intervenir sur toutes les étapes de conception de ce livre blanc.

À lire aussi : Comment rédiger un cahier des charges pour la rédaction web ?

5. N’oubliez pas de mettre en valeur votre entreprise

Produit par excellence pour mettre en valeur l’expertise de votre entreprise et prouver aux prospects qu’il faut vous contacter vous plutôt qu’un concurrent, le livre blanc est un moyen d’élargir votre clientèle.

Ainsi, pensez toujours à rédiger le contenu en valorisant votre entreprise et en prouvant pourquoi votre approche est pertinente. Dès le début du livre, le lecteur doit comprendre que vous êtes un acteur majeur dans votre secteur d’activité et que vous apportez une réelle expertise avec ce livre.

On n’est pas sur l’écriture d’un roman avec une intrigue, des personnages et une grande histoire. Le livre blanc est un outil de promotion pour votre entreprise et pour son activité. Vous devez donc soigner le contenu, promouvoir vos offres  et donner envie au lecteur d’en lire un autre.

Bien sûr, à la fin, vous ajoutez également un appel à l’action pour inciter à vous contacter. Attention cependant au piège de l’autopromotion, qui serait inappropriée sur ce support.

6. Rédigez en essayant toujours d’aller à l’essentiel

Si le livre blanc est parfait pour montrer votre expertise et approfondir sur des thématiques bien précises, le projet doit rester aussi synthétique que possible.

Réussir rédaction article de blog

Concrètement, après avoir réalisé votre plan, lorsque vous commencez à écrire votre livre blanc, allez toujours à l’essentiel. Il ne s’agit pas de survoler le sujet, mais de l’explorer en pensant à rester concis.

Optez pour des expressions simples et accessibles, puis structurez au maximum votre livre autour de titres. Si vous ne vous adressez pas en priorité à des experts, oubliez le jargon pour ne pas perdre de lecteurs.

7. Choisissez un titre fort pour donner envie de télécharger

Si vous voulez avoir un maximum de lecteurs et augmenter le nombre de téléchargements de votre livre blanc, il faut savoir, dans le titre, placer les mots qui donneront envie aux internautes d’en savoir plus.

Trouvez, dans votre thématique, des mots-clés percutants et ne laissez aucun doute planer dans votre formulation.

À lire aussi : SEO : 6 tendances fortes pour 2020

8. Illustrez vos propos avec des contenus de qualité

Pour faciliter la compréhension et capter l’attention du lecteur au maximum, il est pertinent d’ajouter des infographies, graphiques, images ou schémas adaptés à vos contenus.

Hausse des vues sur les articles avec image

Les images, les éléments graphiques ou autres infographies de votre activité restent le moyen le plus sûr pour partager vos informations auprès de vos lecteurs.

S’il le faut, faites appel à un graphiste afin de vous aider à réaliser des visuels spécifiques pour le livre blanc.

9. Utilisez des données sûres et vérifiées

Dans l’objectif d’alimenter vos propos et de prouver leur véracité, l’usage de statistiques est souvent recommandé. Toutefois, tous les chiffres utilisés doivent être sûrs : si vous n’avez pas réalisé l’enquête vous-même, vous devez être capable de citer vos sources et de justifier de leur crédibilité.

À la fin de l’ouvrage, si vous utilisez beaucoup de ressources externes, construisez une bibliographie exhaustive où sera recueillies toutes les informations superflues de votre livre blanc.

Connaissez-vous les tarifs d’un livre blanc ou ebook ?

10. Le livre blanc s’intègre à votre stratégie d’Inbound Marketing

L’Inbound Marketing désigne une méthode cherchant à faire venir le client vers vous plutôt que de faire la prospection de façon directe. Ainsi, le livre blanc participe – avec les newsletters, les contributions à des articles, les blogs, les réseaux sociaux ou encore le référencement naturel – à votre stratégie de marketing.

Tout ce processus vous permet de vous positionner sur Internet et de gagner en notoriété, ce qui augmente naturellement votre nombre de clients. Pour faire connaître ce livre blanc, l’auteur doit également penser à travailler son référencement, afin d’en parler sur votre site Internet ou encore de réaliser des liens sur les réseaux sociaux.

Véritable moteur pour votre entreprise, le livre blanc est un outil tout à fait pertinent pour vous faire une réputation auprès de vos pairs et augmenter votre impact sur les prospects. S’il est bien réalisé et bien promu, il vous aidera incontestablement à vous épanouir sur le plan professionnel, en vous ouvrant de nouvelles opportunités.

Qu’est-ce qu’un livre blanc ?

Le livre blanc est un contenu généralement téléchargeable très utilisé par les équipes marketing afin de générer du trafic, gagner en notoriété et enrichir leurs tableaux de prospects.

Le livre blanc se compose de plusieurs pages de contenus présentant un sujet complexe tout en présentant les principes fondamentaux et quelques conseils du sujet.

En marketing, le livre blanc est généralement défini comme un “lead magnet”, un aimant à leads, permettant de générer du trafic, créer des prospects et gagner en notoriété.

Pourquoi rédiger un livre blanc ?

Générer du trafic sur le site

Pour l’entreprise, ce document est un moyen très efficace de générer du trafic sur le site web. En effet, de nombreuses personnes peuvent être intéressées par ce type de fichier amenant une véritable plus-value par rapport à un simple article de blog.

Enrichissement des bases de données prospects

Généralement, l’entreprise va donner accès au livre blanc via une adresse mail ou un contact. Ce modèle permet aux entreprises la création de bases données prospects solides grâce à la réception de ses contacts.

Gagner en notoriété

Puis, l’écriture d’un livre blanc est également une question de notoriété. Ce document représente en quelque sorte la vision de l’entreprise. Même si elle ne le dit pas clairement, ce document fait guise de publicité pour les solutions qu’elle peut proposer sur cette question.

Valoriser l’expertise de l’entreprise

Enfin, ce guide représente souvent une valeur d’expertise pour le lecteur. Dans ce document, le rédacteur met en avant la vision de l’entreprise, comment répond-elle au sujet et quelle solution va-t-elle apporter. Si le lecteur est impressionné par vos connaissances sur le marché et par les réponses que vous apportez, il aura envie de prendre contact avec vous.

Notre astuce pour la rédaction de vos livres blancs

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour rédiger un livre blanc efficace et impactant. Mais, une problématique se pose toujours, le temps.

Faites appel à un rédacteur professionnel afin de rédiger votre livre blanc. Celui-ci saura retranscrire à la perfection la vision de l’entreprise.

Utilisez Redacteur.com pour créer votre livre blanc !

Les webinaires à venir