Conseils Rédaction web

UX Writer : 8 bonnes pratiques de rédaction pour les supports digitaux

UX Writer : bien rédiger pour le web
Publié par Charlotte Chollat

Le milieu du web est en constante évolution et fait émerger de nouveaux métiers. Avez-vous déjà entendu parlé de l’UX Writer ?

Rattaché à cette nouvelle discipline qu’est l’UX Writing, l’UX Writer travaille en étroite collaboration avec les designers lors du développement d’un produit digital (site internet, application mobile, etc.)

Sa mission consiste à rédiger du contenu utile en tenant compte des besoins et des objectifs des utilisateurs en vue de fournir la meilleure expérience utilisateur possible.

Rédiger des textes pour des supports digitaux n’est pas toujours simple. Toutefois, il existe certaines règles qu’il convient de respecter pour produire du contenu pertinent pour une interface web.

Vous cherchez à faire rédiger des fiches produit articles de blog contenus web

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redacteur.com
Commander des textes
Des milliers de rédacteurs freelance sont disponibles pour vous répondre

Être concis

En tant qu’UX Writer vous pouvez être amené à rédiger une landing page, une FAQ, une fiche produit, mais pas seulement.

Vous devrez parfois rédiger des textes très courts, comme ceux présents sur les boutons d’appel à l’action. Dans ce genre de situation, il faut être concis, c’est-à-dire utiliser le moins de mots possible sans pour autant nuire à la compréhension de l’action demandée.

Astuce
Assurez-vous que chaque mot a un rôle précis.

Éviter les blocs de texte trop longs

Les visiteurs d’un site ont tendance à scanner le contenu présent à l’écran pour obtenir rapidement l’information qui les intéressent.

En tant qu’UX Writer votre objectif est de les aider à faire ce travail en écrivant de courts paragraphes. Au niveau de la structure, les informations les plus importantes doivent se situer en haut de la page.

Bloc de texte : rédaction web

Véhiculer un message clair

Les utilisateurs n’ont pas de temps à perdre, votre message doit donc être immédiatement compréhensible. Pour cela il faut :

  • Éviter les doubles négations : vous ne trouverez jamais un message du type « Souhaitez-vous ne pas vous désinscrire  ? »
  • Commencer chaque phrase avec l’objectif : il convient d’écrire « Pour en savoir plus, cliquez ici » au lieu de « Cliquez ici pour en savoir plus »
  • Utiliser des verbes spécifiques : les utilisateurs préfèrent les mots tels que « connecter », « sauvegarder », etc.
  • Éviter d’utiliser des termes techniques : notamment dans les messages d’erreurs
  • Utiliser des numéros : il est préférable d’écrire « Vous avez 2 appels manqués » au lieu de « Vous avez deux appels manqués »

Garder de la cohérence

Un utilisateur confus est un utilisateur qui risque de quitter le site web et de ne jamais revenir. Il faut donc garder de la cohérence à travers les pages et les textes.

Par exemple sur Redacteur.com nous utilisons l’expression « Commander un texte ». Nos utilisateurs risquent d’être perdus si à un autre endroit nous utilisons « Acheter un texte ».

Éviter de montrer tous les détails dès le début

Les détails sont parfois utiles pour fournir des informations supplémentaires aux utilisateurs. Mais ces derniers ne doivent pas se sentir submerger dès le début, au risque de les faire fuir.

En tant qu’UX Writer, vous devez révéler les détails de façon progressive en utilisant des termes tels que « En savoir plus », « Lire la suite », etc.

Détails rédaction web

Identifier clairement les éléments interactifs

Les boutons d’appel à l’action doivent être clairement identifiables. La norme veut que leur label commence par un verbe d’action : « Connecter », « Sauvegarder », « S’inscrire », « Valider », etc.

Utiliser l’humour avec prudence

L’humour peut ajouter un côté humain à un site Internet. Mais il faut pourtant l’utiliser avec prudence.

Un texte est amené à être lu plusieurs fois par les utilisateurs. À la première lecture l’humour les fera sans doute rire, au bout d’un certain nombre de fois ils risquent d’être irrités.

Rappelez-vous également que l’humour n’est pas toujours perçu de la même manière selon les cultures.

Adapter son langage

Dans l’UX Writing vous écrivez pour des sites Internet mais également pour des applications mobiles. Selon l’interface utilisée, le vocabulaire n’est pas le même.

Sur une application, on utilise des termes tels que « swipe », « taper », au lieu de « cliquer » qui est plutôt utilisé sur un site Internet.

 

En combinant toutes ces bonnes pratiques et en travaillant étroitement avec les UX/UI designers vous parviendrez à fournir des textes de qualité tournez vers les utilisateurs.

Charlotte Chollat
UX Writer  : 8 bonnes pratiques de rédaction pour les supports digitaux
5 (100 %) 3 votes

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.