Conseils

7 compétences indispensables pour produire du contenu

Compétences content marketing
Publié par Charlotte Chollat

La production de contenu ne demande pas pour seule et unique compétence de savoir rédiger.

Ce travail, ancré dans la stratégie marketing de l’entreprise, nécessite des aptitudes variées.

Si une personne ne peut à elle seule satisfaire tous les critères, il faut être capable de monter une équipe aux profils complémentaires.

Si vous êtes à la recherche des bonnes personnes ou si vous souhaitez simplement évaluer votre profil, découvrez 7 compétences nécessaires pour participer à la production de contenu.

Vous cherchez à faire rédiger des fiches produit articles de blog contenus web

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redacteur.com
Commander des textes
Des milliers de rédacteurs freelance sont disponibles pour vous répondre

1. Savoir utiliser le storytelling

« Storytelling », voilà un mot qui revient souvent lorsqu’on parle de content marketing et qui fait l’objet d’une compétence à part entière.

Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas. D’après une étude menée par Linkedin, rares étaient les personnes indiquant « storytelling » dans les compétences de leur profil il y a 8 ans. Aujourd’hui, ce sont près de 8 % des marketeurs qui s’identifient comme des « storytellers ».

Storytelling Linkedin

Pour produire du contenu pertinent, il faut être capable de mettre en place une narration faisant appel aux émotions et à la psychologie humaine.

Un texte authentique et engageant, voilà l’objectif que vous devez viser.

2. Savoir prioriser

La production de contenu de qualité demande beaucoup de réflexion quant aux sujets qui vont être abordés ainsi qu’à leur forme.

Parmi les nombreuses idées qui viennent alors à l’esprit, il faut savoir dire « oui » à celles qui paraissent pertinentes et « non » à d’autres.

Une fois ce tri effectué, il faut savoir donner la priorité aux bons contenus. Mais concrètement, comment faire ?

Pour savoir quel sujet vous devez traiter en priorité, il est nécessaire d’établir au préalable des objectifs. C’est en fonction de ces derniers que vous devez prendre vos décisions.

3. Savoir collaborer

Bien souvent la personne en charge du content marketing n’est pas seule aux commandes.

La collaboration avec d’autres membres de l’entreprise permet de faire converger les compétences de personnes expertes dans leur domaine, et d’aboutir à un meilleur résultat.

Pour collaborer efficacement deux types d’outils peuvent être utilisés :

  • Un outil de communication
  • Un outil de planification et d’automatisation
Organisation content marketing

Exemple d’organisation avec Trello

Que vous lanciez une compagne marketing complète ou que vous publiez simplement un article, vous devrez créer un message cohérent sur tous vos canaux de communication.

Les outils de collaboration vous permettront de rassembler les idées et les informations (communication), et d’organiser la diffusion de votre contenu (planification et automatisation).

4. Avoir une part de designer en soi

Les équipes marketing les plus performantes sont non seulement capables de communiquer des messages sous la forme écrite, mais également de créer des designs convaincants pour illustrer les propos.

Des compétences graphiques sont donc nécessaires pour pouvoir créer des infographies, retoucher des images, etc.

5. Ne pas avoir peur d’expérimenter

Vous est-il déjà arrivé de vous demander comment telle ou telle marque a su publier un contenu aussi génial ?

Leur secret réside dans l’expérimentation… Derrière chaque idée ou campagne marketing se cachent des dizaines de petits échecs.

Pour mener à bien les tests vous pouvez utiliser le Minimum Viable Content, c’est-à-dire le contenu minimum que vous devez produire pour satisfaire votre cible.

Avoir l’audace d’expérimenter et de tester, comme si vous développiez un produit, est une compétence qui mènera votre équipe au niveau supérieur.

6. Savoir analyser

Produire du contenu est une chose, mais pour améliorer sans cesse son travail il faut savoir analyser les retombées.

Une bonne analyse nécessite de se poser les bonnes questions :

  • Quels canaux ont le plus d’engagement ?
  • Quelles stratégies contribuent à cet engagement ?
  • Quels canaux et stratégies faut-il mettre en place pour accroître cet engagement ?

Évidemment il faut aussi être au minimum capable d’utiliser des outils et plateformes d’analyse, et de comprendre les données affichées ainsi que leurs limites.

Un bon esprit d’analyse vous aidera à atteindre vos objectifs.

7. Vouloir apprendre

Le parcours pour devenir un spécialiste du marketing dure toute une vie.

Les connaissances, la passion et le savoir-faire ne s’acquièrent pas du jour au lendemain. Ces aptitudes sont développées au fil des ans grâce au travail et aux erreurs commises.

N’hésitez pas à vous améliorer en prenant des cours sur des plateformes en ligne, en lisant des revues et articles de blog sur les sujets qui vous passionnent, ou encore en vous entraînant à créer certains types de contenus.

Enfin, n’oubliez pas que si vous êtes curieux et sincère dans votre démarche vous trouverez toujours des personnes pour vous soutenir et vous aider à développer vos compétences.

Charlotte Chollat
7 compétences indispensables pour produire du contenu
5 (100 %) 5 votes

2 Commentaires

  • Honnêtement et pardon de détoner par rapport au post consensuel précédent, votre guideline puisque vous favorisez le sabir franglais est creux et ne fais qu’enfoncer des portes ouvertes et débiter des truismes. Je ne fais pas de content marketing . C’est d’ailleurs pourquoi je me suis dit que j’allais peut-être apprendre quelque chose en lisant votre article. Ce n’est hélas pas le cas. Je suis un littéraire et quand vous démarrez votre article en énonçant que savoir rédiger n’est pas l’essentiel, cela me hérisse le poil parce que c’est faux : c’est déjà du story-telling en soi.

    Ensuite, vos articles sont toujours faits à l’envi. Toujours la même antienne: volontairement vagues, flous et génériques pour qu’on puisse faire appel à un de vos experts ,j’imagine. Je ne pratique pas la langue de bois et ne me paie pas de mots pour dire ce que je pense comme vous le constatez. Je sais que le content marketing n’a rien affaire avec la littérature et c’est bien dommage. Cela rendrait ces textes moins aseptisés et moins formatés.

    J’ai rédigé moult études de marchés »print » dans le domaine de l’économie de l’automobile et celui de la papeterie et pardon de vous le dire tout de go mais j’ai fait un travail de documentaliste en entrecroisant mes sources d’information ni plus ni moins et j’ai transcrit des verbatim que j’ai synthétisés par la suite. Pas besoin de tout ce galimatias ou cette glossolalie pour valider mon travail. Il est vrai que je suis d’une autre génération que les gens de vingt ans ne peuvent pas connaître.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.