Confiez la rédaction de votre content marketing à nos rédacteurs professionnelsDécouvrir15 000 rédacteurs • 50 spécialités

Blog : 9 erreurs de rédaction qui décrédibilisent votre article

Sur Redacteur.com, profitez de l'expertise d'un conseiller personnel et du savoir-faire des rédacteurs professionnels pour votre content marketing. En savoir plus 

Le web a rendu beaucoup trop facile l’ignorance des bases de l’écriture. Ainsi, la grammaire, la ponctuation et la syntaxe sont parfois négligées, au profit de la rentabilité.

Bien que ces erreurs d’écriture soient désormais monnaie courante, elles sont source de distraction pour les lecteurs. De plus, elles suggèrent que vous n’avez pas beaucoup de motivation pour vous impliquer dans la rédaction de l’article.

Par conséquent, votre réputation de leader d’opinion en prend un coup et vous fournissez des efforts en vain.

Mais les erreurs d’orthographe ne sont pas les seules à causer du tort à votre article. Découvrons ensemble les 9 erreurs de rédaction qui décrédibilisent votre article !

Vous cherchez à faire rédiger des fiches produit articles de blog contenus web

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redacteur.com
Commander des textes
Des milliers de rédacteurs freelance sont disponibles pour vous répondre

 

1. Rédiger des phrases trop longues (ou trop courtes)

En rédaction web, vous devez prêter attention à la longueur des phrases. Si elles sont trop longues, elles ne donnent pas envie aux internautes de continuer leur lecture.

Bon à savoir
Les longues phrases demandent beaucoup plus de concentration. Et même si les lecteurs sont là pour apprendre quelque chose, ils n’ont pas envie de fournir trop d’efforts. D’ailleurs, un lecteur moyen retient l’information lorsqu’une phrase fait entre 8 et 16 mots.

Une règle d’or à retenir : ne pas dépasser 20 mots dans une phrase.  Au contraire, rédiger de courtes phrases tout au long de l’article risquerait d’inquiéter votre lectorat.

 

2. Oublier l’introduction ou la conclusion

L’introduction et la conclusion sont faites pour (re)donner les informations principales de l’article et donner envie. Ainsi, il est crucial de ne pas les épargner et même d’y attribuer une attention particulière.

Une introduction

Même si votre conclusion ne fait qu’une ou deux lignes, elle a le mérite d’exister. Aussi, attendez le dernier moment pour les rédiger. De ce fait, vous aurez les idées fraîches et pourrez proposer de réelles pépites.

 

3. Se contenter d’à-peu-près

N’oubliez pas que dans les affaires, le temps c’est de l’argent.

Respectez vos lecteurs et donnez-leur la possibilité d’aller droit au but. Après tout, vous n’êtes pas là pour faire figuration, n’est-ce pas ? Vous l’aurez compris : vous devez être concis, donner des informations exactes et vous abstenir de remplir vos textes avec du contenu vide de sens.

Bon à savoir
Les articles de blog contiennent généralement entre 800 et 1000 mots. Il faut en faire bon usage en fournissant des informations intéressantes et faciles à digérer.

 

4. Ignorer les mots de transition

Les mots de transition déterminent en partie la qualité de votre article de blog.

Pour cette raison, ignorer les mots de transition peut vous coûter très cher ! Voici une courte liste de mots de transition pour vous aider à diversifier votre vocabulaire :

  • Autant que, à cet égard, à vrai dire, à première vue ;
  • Conformément, contrairement à, certes ;
  • De prime abord, dans ces conditions, dans l’ensemble ;
  • Essentiellement, entre autres, en ce qui touche, en particulier.

 

5. Chasser la voix passive

La voix passive donne l’impression de lire un roman.

Et la description n’est pas une mauvaise chose. Mais elle doit être utilisée avec parcimonie dans les articles de blog. Vos lecteurs et les moteurs de recherche apprécieront vos efforts.

Exemple : au lieu de “Les lecteurs sont intéressés par vos articles de blog”, dites “Votre article de blog intéresse les lecteurs”.

 

6. Parler comme dans la vie

Dans la vie, on a tendance à utiliser des abréviations ou du vocabulaire familier.

Attention
Or, vous ne vous adressez pas à vos amis sur le web. Un enfant de 16 ans comme une femme de 60 ans peut avoir accès à votre contenu. Il est donc essentiel de s’adresser à votre lectorat dans un langage que tout le monde peut comprendre.

 

7. Commencer ses h2 de la même façon

Commencer tous vos h2 par le même mot est effectivement une erreur de rédaction qui décrédibilise votre article. D’ailleurs, commencer plusieurs phrases de la même manière aussi. Cette erreur est souvent visible dans les listes à puces. Prenons un exemple.

Au lieu d’écrire : Les entreprises emploient un rédacteur web indépendant pour :

  • Sa disponibilité ;
  • Sa créativité ;
  • Sa réactivité…

Écrivez plutôt : Les entreprises emploient un rédacteur web indépendant pour sa :

  • Disponibilité ;
  • Créativité ;
  • Réactivité…

 

8. Mixer tutoiement et vouvoiement

Entre le tutoiement et le vouvoiement, il faut choisir. Pour ce faire, vous devez connaître votre persona. Est-ce que votre cible recherche la proximité avec vous ? Est-ce qu’au contraire vous avez un public d’experts qui se vouvoient déjà sur leur lieu de travail ?

Dans les deux cas, vous devez vous tenir au tutoiement OU au vouvoiement dans l’article entier.

 

9. Oublier les coquilles

Cela arrive à tout le monde de vouloir aller vite. Mais ce n’est pas une raison suffisante pour se précipiter et oublier de relire son texte. Aussi, cette phase de relecture est essentielle pour repérer toutes les coquilles.

 

Enfin, votre article de blog ne contient plus aucune erreur de rédaction ! Vous pouvez appuyer sur le bouton “publier” sans crainte. Et si vous recherchez un professionnel compétent pour faire tout cela pour vous, rendez-vous sur Redacteur.com.

100% gratuit

Obtenez un accès exclusif à tous nos contenus !

  • Livre blanc
  • Formation vidéo
  • Stratégie E-commerce
  • Guides SEO
  • Articles d'experts
  • Astuces pour fiches produits

Zéro spam, désinscription à tout moment

Commandez rapidement vos prochains contenus web sur Redacteur.comVoir les tarifsÀ partir de 0,03 € / mot

3 commentaires

  • Complètement d’accord avec vos différents points, j’adhère !

    Et en l’occurrence, j’ajouterais une 10e erreur : « Rédiger ses sous-titres sur un mode inversé par rapport au propos du titre de l’article » (ici = 9 erreurs = implique d’adopter le mode « erreur » dans a formulation = chaque titre est sensé affirmer une erreur).

    Or le point 5 « Chasser la voie passive » est plutôt ce qu’il convient de faire si je ne m’abuse ! 😉

  • Je vous remercie pour votre article. J’apprends énormément sur la rédaction web à travers ce site. Merci infiniment !!!

Confiez la rédaction de votre content marketing à nos rédacteurs professionnelsDécouvrir15 000 rédacteurs • 50 spécialités
Asset 1
Chaque jour, des conseils d'experts
pour votre stratégie content marketing.