Confiez la rédaction de votre content marketing à nos rédacteurs professionnelsDécouvrir15 000 rédacteurs • 50 spécialités

Rédaction web : 5 astuces pour une conclusion réussie

Sur Redacteur.com, profitez de l'expertise d'un conseiller personnel et du savoir-faire des rédacteurs professionnels pour votre content marketing. En savoir plus 

En matière de rédaction web, 5 astuces pour une conclusion réussie sont toujours bons à prendre, n’est-ce pas ? Car si on se chauffe souvent les neurones pour trouver LA bonne accroche, le bon équilibre entre information objective et « teasing » émotionnel en tout début de texte, il serait regrettable d’en oublier l’importance capitale de la conclusion dans un texte.

Depuis l’Antiquité, la conclusion (ou péroraison, selon les termes de la rhétorique de l’Antiquité classique) est considérée comme un point essentiel du discours, à soigner tout particulièrement. Et pour cause : ce seront les derniers mots entendus par l’auditoire, il faut donc maîtriser parfaitement ce qu’on a envie que celui-ci retienne en priorité.

Aujourd’hui, à l’heure du tout-numérique, la conclusion n’a rien perdu de sa superbe. Les publications sont certes souvent plus « informelles » sur internet, mais il ne faut pas négliger la conclusion pour autant.

Et cela pour une raison imparable : étant donné que le temps moyen d’attention a chuté (avec le passage d’un lecteur papier à un lecteur sur ordinateur, et le phénomène s’est encore accentué avec l’essor des requêtes sur mobile), face à un texte long, nombre de lecteurs se contenteront de parcourir le texte en diagonale avant de se rendre à la conclusion, dont ils attendent une synthèse efficace des informations développées auparavant.

Vous cherchez à faire rédiger des fiches produit articles de blog contenus web

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redacteur.com
Commander des textes
Des milliers de rédacteurs freelance sont disponibles pour vous répondre

Ce phénomène est si répandu que certains articles proposent même au lecteur pressé un pop-up les conduisant directement à la conclusion, tandis que d’autres se contentent de baliser clairement la conclusion par un maillage interne accessible dès la fin de l’introduction.

Paragraphe essentiel, la conclusion doit laisser l’internaute sur une impression positive et l’inciter à effectuer une action.

Pour garder son attention et éviter qu’il quitte immédiatement votre site à la fin de la lecture, nous vous proposons 5 astuces pour réussir votre conclusion à tous les coups !

 

1. Relire son texte avant de la rédiger

Pour commencer, votre conclusion doit être cohérente avec le reste du contenu. À cet effet, prenez le temps de bien relire votre article avant de la rédiger. Cela vous rafraîchira la mémoire sur l’angle d’attaque utilisé et les grandes idées développées. Car un rôle essentiel pour la conclusion est de dresser le bilan.

C’est un « CQFD », une couture finale qui assoit définitivement votre raisonnement. Comme nous l’avons dit en introduction, cette conclusion se doit de synthétiser efficacement les idées ou informations expliquées au cours de votre article.

L’enjeu est double : aider le lecteur attentif, qui a lu le texte in extenso, à en mémoriser les grandes lignes, et informer au mieux le lecteur pressé, qui s’est contenté de la conclusion.

La conclusion vous apparaîtra alors plus clairement.

Pour vous aider, munissez-vous d’une feuille et d’un stylo. Inscrivez-y en premier lieux la problématique de votre texte puis listez les grandes parties qui le composent. Vous aurez devant les yeux des réponses à une question… la structure de votre conclusion. En effet, la conclusion n’est pas un élément du texte à penser isolément, mais au contraire en symbiose avec l’introduction.

En fin d’introduction, vous posez la question phare qui donne lieu à votre article. Au fil de votre article, vous apportez des conclusions partielles, des idées, des arguments, des contre-exemples, des nuances.

Puis après cette exploration qui peut être longue, le rôle de la conclusion est de « recentrer le débat », en rappelant explicitement la question posée en fin d’introduction, et en y répondant sans ambages.

À lire aussi : Rédaction web : 10 raccourcis clavier pour vous faire gagner du temps

 

2. Résumer les idées principales

Qu’est-ce qu’une conclusion ?

Ce paragraphe d’environ 3-4 lignes résume l’idée principale du texte, tout en formulant une réponse claire à la problématique soulevée par l’article.

En tant que rédacteur, vous devez synthétiser votre message pour que l’internaute ait l’impression d’avoir reçu une réponse à sa question. C’est sur ce principe que repose la conclusion !

Pour cela, concentrez-vous sur l’introduction de votre texte. En effet, elle vous servira de base sur laquelle rédiger votre conclusion en l’agrémentant des mini-conclusions synthétisées de vos différentes parties. Vous éviterez par ailleurs de vous éloigner du sujet de base en rédigeant une conclusion hors-sujet ne donnant pas la réponse à la problématique initiale.

Cela, tout rédacteur le sait pertinemment et l’éprouve au quotidien dans son travail : il est vite arrivé de se laisser emporter par ses idées ou par sa plume, et de se retrouver, deux mille mots plus loin, sur des rivages bien lointains de ceux du départ…

Il faut donc s’obliger à une grande rigueur et à une vision d’ensemble sans faiblesse pour organiser une conclusion qui remplisse pleinement son rôle de synthèse finale.

À lire aussi : Rédaction web : qu’est-ce qu’un comportement de lecture ?

 

3. Faire un lien vers un autre contenu

Pour garder les lecteurs sur son site internet et augmenter vos chances de conversion, invitez-les à poursuivre leur navigation. Cette idée de faire un lien vers un autre contenu est en fait une autre fonction clé de la conclusion.

Au terme de votre raisonnement, l’idée est de montrer que votre article peut se resituer dans une réflexion plus vaste, que vous avez d’ailleurs mené sur un front similaire dans tel ou tel article vers lequel vous renvoyez le lecteur.

Cette ouverture finale suggère, dans l’esprit du lecteur et sans appuyer, une certaine expérience du rédacteur (qui a plus d’un texte à son actif sur ce sujet précis), une forme d’expertise qui invite le lecteur à poursuivre sa réflexion en rebondissant sur un sujet connexe sans changer de site.

Comment ? En les redirigeant vers un contenu similaire ou complémentaire à celui que vous venez de rédiger.

Cela peut être :

Le but est qu’ils continuent de découvrir votre entreprise, votre univers et votre expertise.

À lire aussi : Vendre en E-commerce : le guide pour vos fiches produits

 

4. Inciter à l’action

Ici, on touche à une fonction moins « rhétorique », moins « classique » et plus explicitement « web marketing » de la conclusion. Car il est clair que le contenu texte que vous mettez à la disposition de l’internaute, ce n’est ni du bénévolat, ni le pur amour de la science : c’est pour augmenter le trafic sur votre site et à terme booster vos ventes !

L’enjeu est donc bien que la lecture de votre article dispose votre internaute positivement en votre faveur. Et la fin de l’article – la conclusion – est le moment idéal pour cela, car votre « capital sympathie » est à son apogée dans l’esprit curieux du prospect attiré par la nouveauté et par les informations dispensées.

Il existe plusieurs façons d’inciter le lecteur à s’engager avec votre contenu. Vous pouvez le renvoyer vers un autre contenu, comme nous l’avons vu ci-dessus. Mais vous avez aussi la possibilité de l’inciter à l’action. Rien ne vous empêche de combiner les deux méthodes d’ailleurs !

Vous souhaitez qu’il télécharge un livre blanc ? Créez un encart percutant à la fin de l’article pour l’encourager.

Vous voulez qu’il s’inscrive à une offre d’essai, qu’il partage l’article sur les réseaux sociaux, qu’il souscrive à votre newsletter ou qu’il vous demande un devis ? Demandez-le clairement. C’est la meilleure manière d’obtenir ses coordonnées et de le fidéliser.

Pour cela, utilisez des call-to-action percutants ! Attention toutefois à ne pas en abuser au risque de lasser votre lecteur.

À lire aussi : Web design : 5 règles pour vos boutons call-to-action

 

5. Poser une question

Enfin, votre conclusion doit créer un lien avec le lecteur. Incitez-le à poster un commentaire pour s’engager officiellement avec votre entreprise. Pour ce faire : posez une question !

Poser une question est une « ficelle » d’orateur utilisée depuis l’Antiquité (souvenez-vous de vos cours de philosophie sur Socrate, qui arrivait à faire radicalement changer d’avis ses interlocuteurs en distillant savamment ses questions directes).

C’est un excellent moyen de dynamiser son texte en y installant de l’interaction, donc en apostrophant son public. Cela marchait dans l’Antiquité, mais c’est paradoxalement encore plus d’actualité aujourd’hui.

Pourquoi ? Parce qu’Internet passe toujours par un écran qui ne transmet que des signes immatériels, non pas des mots chantants prononcés par une voix humaine chaleureuse dans un contexte convivial et une présence physique.

Il faut donc faire « avec les moyens du bord » pour recréer, sur Internet, une forme de convivialité propre à séduire son public et le faire se sentir partie prenante. S’adresser directement à lui est donc idéal, et la conclusion est le bon moment pour le faire.

  • Demandez-lui son avis sur le point de vue développé dans l’article
  • Intéressez-vous à sa propre expérience en l’incitant à donner des conseils supplémentaires
  • Encouragez-le à raconter une anecdote
  • Etc.

Toute interrogation est utile pour encourager le débat et obtenir des informations intéressantes sur vos lecteurs/prospects.

Et là, vous faites d’une pierre deux coups (n’est-ce pas le nerf de la guerre en marketing ?) : non seulement vous relancez l’intérêt de votre prospect au terme d’une lecture éventuellement longue et lassante, mais en plus vous obtenez de précieuses informations sur lui, qu’il vous donne de son plein gré !

N’en abusez pas non plus. Par ailleurs, évitez ce type de proposition dans les articles pouvant susciter la controverse ou les sujets d’actualité par exemple. L’enjeu est d’éviter toute polémique : votre but est au contraire de créer l’impression d’une communauté virtuelle harmonieuse, où plusieurs internautes partageant les mêmes centres d’intérêt et les mêmes préoccupations peuvent se retrouver dans les commentaires sous un article fédérateur propre à étancher leur soif commune de connaissances.

Notre astuce

Relecture, concision, lien, call-to-action et question demeurent les 5 critères d’une conclusion réussie ! En respectant ces bonnes pratiques, vous construisez votre image d’expert tout en augmentant vos chances de conversion.

De plus, rédiger et structurer ces articles est un excellent moyen d’élaborer, d’approfondir et enfin de mémoriser des informations-clés pour votre entreprise, qui vous serviront plus tard lorsque vous aurez besoin d’improviser face à un client (rendez-vous client en direct, messagerie instantanée, questions directes lors d’un webinaire…).

Vous avez d’autres astuces à partager pour une conclusion parfaite ? Partagez-les en commentaire.

Et si vous avez besoin d’aide pour votre rédaction web, des centaines de rédacteurs freelances professionnels dans la thématique de votre choix sont disponibles sur Redacteur.com.

 

À lire aussi : nos conseils pour une introduction captivante

100% gratuit

Obtenez un accès exclusif à tous nos contenus !

  • Livre blanc
  • Formation vidéo
  • Stratégie E-commerce
  • Guides SEO
  • Articles d'experts
  • Astuces pour fiches produits

Zéro spam, désinscription à tout moment

Commandez rapidement vos prochains contenus web sur Redacteur.comVoir les tarifsÀ partir de 0,03 € / mot

3 commentaires

  • les informations relatives à la rédaction web sont riches ,mais il manque des exemples pratiques. C’est trop théorique.
    Dans tous les cas ,c’est très inspirant.Merci pour le contenu.

  • Faire un lien vers un autre contenu et proposer un CTA n’est-ce pas problématique ?

    Si l’utilisateur consulte un autre contenu, il va être difficile de le faire revenir et cliquer sur votre appel à l’action…

Obtenez un accès exclusif à tous nos contenus !

Livres blancs, formations vidéo, guides SEO, articles d'experts...

Désinscription à tout moment

Devenez rédacteur indépendant sans effort avec le portage salarial
  • 0 démarches administratives
  • liberté des missions
  • protection sociale du salarié
Découvrir le portage

Retrouvez toutes les définitions de la rédaction web et du SEO dans notre lexique du référencement

Confiez la rédaction de votre content marketing à nos rédacteurs professionnelsDécouvrir15 000 rédacteurs • 50 spécialités
Asset 1
Chaque jour, des conseils d'experts
pour votre stratégie content marketing.