Comment rédiger un article de blog : 25 conseils

Conseils pour rédiger des articles de blog

Sur Redacteur.com, profitez de l'expertise d'un conseiller personnel et du savoir-faire des rédacteurs professionnels pour votre content marketing. En savoir plus 

 

Le blog est une section de votre site à ne pas négliger. La plupart du temps, il sert à diffuser des articles – même si d’autres formes de contenu peuvent être exploitées – afin d’éduquer les lecteurs sur un sujet plus ou moins précis. Et ce n’est pas tout. Un article de blog peut vous apporter bien d’autres avantages, à commencer par une meilleure visibilité sur le web.

S’il est bien construit et bien rédigé, vous pourrez même convertir vos lecteurs et les pousser à acheter vos produits ou à faire appel à vos services. Mais avant d’en arriver là, il va falloir faire quelques efforts rédactionnels. La rédaction de votre article doit être soignée pour renvoyer une image professionnelle de votre marque et apporter des signaux positifs à Google. Dans cet article, nous allons vous livrer nos meilleurs conseils pour bien rédiger un article de blog. 

 

1. Définir la cible et l’objectif de l’article

Avant de commencer la rédaction de vos articles, il convient de connaître parfaitement les lecteurs et le chemin que vous souhaitez leur faire prendre.

Cela vous permettra d’adapter le ton de votre article et de le structurer de manière pertinente, par rapport à vos objectifs.

 

2. Choisir un angle d’attaque

Selon la cible et l’objectif, vous devez déterminer un angle d’attaque. Celui-ci peut être humain, économique, historique ou encore technique.

Tout dépend des leviers que voulez activer chez le lecteur. Pour décrire un produit électronique et donner des conseils sur son utilisation, il faudra plutôt prendre un angle technique comme pour une fiche produit.

Si votre article est destiné à transmettre vos valeurs, il faudra davantage axer sur le côté humain, etc.

3. Utiliser la méthode de l’entonnoir

Les internautes veulent avoir les informations rapidement lorsqu’ils consultent un blog. Vous devez donc leur permettre de visualiser les renseignements, grâce à des titres et sous-titres optimisés. Une structure pertinente, avec les bons mots-clés, offre un certain confort de lecture à vos visiteurs et aide les moteurs de recherche à mieux vous positionner par rapport aux requêtes des internautes.

Pour satisfaire vos lecteurs, il convient de leur donner les informations importantes dès le début. Tout comme un entonnoir, vous partez de l’idée principale de votre article, puis vous détaillez au fur et à mesure.

 

4. Avez-vous fait le tour du sujet ?

La première question à vous poser est bien sûr de savoir si vous avez abordé l’ensemble du sujet. Votre lecteur est en recherche d’informations et votre article est supposé lui apporter des réponses concrètes et précises.

Pour savoir si votre sujet est suffisamment traité, il existe une solution simple et efficace : la page de recherche Google.

Les suggestions Google

Lorsque vous tapez votre requête dans la boite du moteur de recherche de Google, une liste de suggestions apparaît. C’est une précieuse aide pour connaître les intentions de recherche des internautes. Si votre article ne couvre pas la plupart des angles suggérés, ajoutez des sections supplémentaires !

La boite « Autres questions posées »

Là encore, l’outil vous apportera des idées complémentaires pour créer du contenu plus étoffé. De plus, ces questions sont liées à des articles qui bénéficient d’un référencement SEO optimal. Les intégrer à votre article vous permettra donc d’améliorer également votre référencement naturel.

En bonus : le site Answer The Public est une source d’information très efficace. Il vous suffit d’insérer votre mot-clé et l’outil génère une liste de questions liées à la requête.

 

5. Soignez vos titres

Le titre de votre article est la première chose qui va attirer l’attention du lecteur. Il faut donc bien le soigner et faire court, idéalement entre 4 à 10 mots.

Pour faire court, enlevez tout adverbe, adjectif et préposition.

Votre titre doit également être :

  • Visible : utilisez une taille de caractère supérieure au corps de texte et évitez d’écrire en italique, en majuscule, ou de souligner.
  • Accrocheur : invitez à la lecture tout en restant explicite.
  • Bien référencé : ajoutez des mots-clés afin que les moteurs de recherche tiennent compte de votre titre pour indexer vos pages.

Arrêtons-nous sur l’optimisation de vos titres pour le référencement naturel. C’est un critère très important qu’il convient de prendre en compte lors de la rédaction de votre article de blog. Il doit être accrocheur pour l’internaute et séduisant pour les moteurs de recherche.  

Le titre : l’élément clé du référencement

Si vous êtes rédacteur web, vous savez combien il est important de rédiger de bons titres pour attirer l’internaute, retenir son attention et l’inviter à cliquer pour lire un article. Si vous êtes rédacteur SEO ou référenceur web, vous savez également que le titre d’une page web correspond à la balise Title établie dans la norme HTML.

La balise Title se trouve au début du code de chaque page de votre site, dans l’en-tête HTML.

Dans le code, voici à quoi ressemble votre titre : Balise Title code HTML Notez bien que la balise titre ne s’affiche pas dans le corps du texte de l’article mais dans la barre du navigateur, tout en haut de la fenêtre. Le Title n’est donc pas vraiment le titre de l’article mais plutôt le titre de la page web que vous regardez. Ici dans cet exemple, vous distinguez le titre (tout en haut dans la barre du navigateur) qui correspond à la balise Title, et le titre de l’article, qui correspond à la balise H1 dans la norme HTML. Balise Title article de blog Faites attention à la longueur de votre titre. S’il est trop long et que votre utilisateur a plusieurs onglets ouverts alors votre titre ne s’affichera pas entièrement sur l’onglet en question.

La balise Title est aussi celle qui s’affiche dans les pages de résultats Google. À cet effet, elle doit donner envie de lire et de cliquer sur le lien.

Votre titre de page peut être le même (ou non) que le titre de l’article.  

Comment rédiger un bon titre ?

Comme nous venons de le voir, le titre de la balise Title s’affichera dans les résultats des SERPs. Il doit donc donner envie aux internautes de lire votre article et soigner son titre de page est une priorité en matière de référencement éditorial. Aussi, tout l’art de rédiger un titre ne ne limite pas à avoir un style d’écriture. En plus de donner aux internautes envie de lire votre article, le titre doit être cohérent, juste, pertinent et intégrer les mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner. Évidemment, il ne doit pas comporter de faute d’orthographe. Pour récapituler et y voir plus clair, voici les composants d’un bon titre :

  • Il est assez court (maximum 70 caractères, pour que le titre s’affiche en entier dans les résultats de recherche)
  • Il comporte un ou plusieurs mots-clés, le plus important au début
  • Il reflète bien le contenu de l’article de la page
  • Il délivre un message
  • Il ne comporte pas de faute d’orthographe
  • Il est unique et n’apparaît pas sur d’autres pages
  • Il donne envie à l’internaute de cliquer lorsque le titre s’affiche dans les résultats de Google
  • Il est explicite : un titre détaillé vaut mieux qu’un titre trop vague

Vous trouvez que cela fait beaucoup ? Ne vous inquiétez pas, avec un peu de pratique vous arriverez à rédiger presque automatiquement des titres accrocheurs pour vos articles de blog. Sinon, vous pouvez faire appel aux rédacteurs web professionnels sur Redacteur.com. Ils produiront pour vous des textes et des titres optimisés pour votre SEO.

 

 

Faites rédiger tous vos contenus par des professionnels

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Commander des textes

+15 000 rédacteurs disponibles

6. Accrochez dès l’introduction

Même si vous avez réussi à convaincre l’internaute de se rendre sur votre article, tout n’est pas gagné. Il va maintenant décider de poursuivre ou non la lecture en se basant sur votre introduction. L’introduction résume votre article et doit être perçue comme une « brève » car à elle seule, elle constitue la base de l’information. Il faut donc aller droit au but, c’est le principe de la pyramide inversée en rédaction web. Pour vous aider à bien cerner le contenu essentiel et ensuite le résumer, utilisez la règle des 5W :

  • Who ?
  • What ?
  • When ?
  • Where ?
  • Why ?

En d’autres termes, et en français, cela donne : « qui est concerné ? quelle est la nouvelle ? de quoi est-il question ? quand cela s’est-il produit ou quand cela va-t-il se produire ? où ? pourquoi ? » Là encore, il faut arriver à capter l’attention, sans en dire trop. Essayez donc de limiter l’accroche à un seul paragraphe, court.

 

7. Adaptez votre contenu au web

N’oubliez pas que votre article de blog va être lu sur Internet, depuis différents supports : ordinateur, tablette ou smartphone. Cela peut paraître évident aujourd’hui, mais il est important de prendre conscience des usages des internautes. Sur le web, les utilisateurs ne lisent pas de la même façon que lorsqu’ils sont face à un livre physique. Ils n’ont pas non plus autant de patience. Le contenu de votre article de blog donc ainsi être adapté au format web afin d’inciter vos visiteurs à lire votre contenu jusqu’au bout. À ce propos, voici quelques conseils à suivre :

  • Découpez l’information en plusieurs paragraphes
  • Utilisez des intertitres, surtout dans les textes longs qui font plus de 2 000 caractères
  • Mettez les mots-clés en gras, sans abuser, au risque de gêner la lecture
  • Utilisez des phrases courtes environ 15-20 mots avec un vocabulaire et un style simple, concret, direct, et concis
  • Évitez le jargon, qu’il soit juridique, administratif, commercial, etc.
  • Adaptez le ton de votre article à votre cible

 

Il ne s’agit pas simplement de faire des sauts à la ligne lorsqu’un paragraphe est terminé. Travailler le formatage HTML de vos articles est essentiel pour ne pas vous décrédibiliser aux yeux de vos lecteurs.

Soyez donc rigoureux lorsque vous intégrez vos articles de blog et faites bien attention aux :

  • Balises titres, H1, H2, H3. Évitez d’aller au-delà du titre H3 afin de ne pas perturber la compréhension de l’article.
  • Listes à puces,
  • Illustrations adaptées au sens des paragraphes,
  • Shortcodes,
  • Etc.

Il s’agit de maintenir votre lecteur concentré tout au long de sa lecture. Si la mise en page de votre article est médiocre et désordonnée, vous perdrez en crédibilité auprès de votre audience.

À lire aussi : 8 statistiques essentielles pour améliorer vos articles de blog

 

8. Votre recherche de mots-clés est-elle pertinente ?

Même si vos articles sont riches en informations, pour qu’ils soient lus, la priorité est bien sûr qu’ils soient bien positionnés dans la SERP.

Voici deux outils indispensables à tout blogueur !

  • Google Adwords vous permettra de trouver le mot-clé le plus pertinent en termes de volume de recherche.
  • Le site 1.fr va analyser votre contenu rédactionnel et identifier l’ensemble du champ lexical à ajouter pour l’optimiser.

Votre recherche de mots-clés est-elle pertinente ?

 

9. Optimisez vos liens et vos images

Il est important d’ajouter des images (ou tout autres médias tels que des vidéos ou infographies) pour illustrer votre article. Vous évitez ainsi à votre lecteur de se retrouver devant un long texte, dynamisez sa lecture et apportez des exemples concrets à vos propos. En alliant l’utile à l’esthétique, vous ne devez pas pour autant oublier le SEO. Vos images aussi doivent être optimisées pour le référencement naturel et cela passe notamment par l’attribut ALT. Il permet d’associer un texte alternatif à votre image et est visible lorsque l’internaute passe sa souris sur votre visuel. Vous pouvez aussi prévoir une légende concise pour donner plus de sens à votre image. Balise Alt image SEO Concernant les liens, évitez d’en mettre trop pour ne pas gêner la lecture (« trop de liens tue le lien »). Ils doivent également donner une idée précise de la page cible alors évitez les termes tels que “cliquez ici” ou « c’est par là » ou encore “page suivante”. Enfin, les liens ne doivent être ni trop courts, ni trop longs, idéalement 3 à 8 mots.

Pour qu’ils soient plus visibles privilégiez une couleur standard comme le rouge ou le bleu.

 

10. Placez l’information clé en début de paragraphe

L’internaute est volage, pressé et bien souvent, il ne lira que le début de vos paragraphes. Ce type de lecture est appelée lecture en F. Lecture F site web Présentez donc l’essentiel de l’information en début de chaque paragraphe. Votre lecteur saura rapidement si ce qui suit va l’intéresser ou non.

À lire aussi : Acheter des articles de blog : pourquoi investir ?

 

11. Faites court et créez des niveaux de lecture

Ce sixième point rejoint un peu le précédent. L’internaute étant pressé et peu patient il doit savoir rapidement si le contenu de votre article de blog répond à ses attentes et s’il sera en mesure de trouver l’information qu’il recherche. Nous vous conseillons donc de faire de courts paragraphes et de hiérarchiser votre information. Sur ce dernier point, vous devez créer des parties et sous-parties à l’aide des balises <h>. Cette structure facilitera la lecture de l’internaute et indiquera à Google que vous soignez la présentation des informations : un signal très positif pour le SEO.

À lire aussi : Rédiger un article de presse percutant : 15 astuces et modèles

 

12. Placez un appel à l’action dans la conclusion

Si le lecteur a lu votre article en entier, cela marque clairement son intérêt pour les informations délivrées dans le texte… et pour votre entreprise ! En effet, les articles de blog servent généralement à promouvoir indirectement vos prestations. Ne laissez pas le lecteur partir sans avoir laissé ses coordonnées. Invitez-le à commenter, à s’abonner à votre newsletter, à commander un produit, à télécharger un livre blanc ou à vous contacter pour avoir de plus amples informations.

Le blog est un atout indispensable pour votre référencement, mais aussi pour démontrer votre savoir-faire. Annexé à votre site internet, il devient une véritable force de vente digitale. Pensez dès maintenant à promouvoir votre entreprise via du contenu de qualité.

 

13. N’abusez pas de l’auto-promotion

Bien sûr, votre blog est un moyen de capter de nouveaux prospects et vous ne devez pas négliger cet aspect.

Mais il ne doit pas non plus se transformer en panneau publicitaire dédié à votre promotion : si vous n’offrez pas un contenu riche et utile à vos lecteurs, vos appels du pied les laisseront de marbre et vous ne ferez que perdre des prospects.

En résumé, essayez de respecter les proportions suivantes (il ne s’agit bien sûr que d’un ordre d’idée) :

  • Consacrez 90% de vos articles au contenu informatif et utile
  • Consacrez les 10% restants à l’auto-promotion

 

14. Personnalisez l’information en fonction de vos publics cibles

Vous voulez fidéliser vos visiteurs ? Alors adressez-vous à eux ! Pour y parvenir, vous devez connaître votre audience, ce qu’elle recherche voire même les mots-clés qu’elle utilise. Vous serez ainsi capable de traiter les bons sujets dans vos articles de blog et répondre précisément aux besoins de vos cibles. Les sites les mieux réussis jouent sur la personnalisation du contenu, quitte à créer des univers distincts pour chaque public-cible (ex: grand public/ professionnels, etc.). D’ailleurs, créer des sous-domaines par public peut être intéressant.

À lire aussi : Comment rédiger un texte pour une revue scientifique ?

 

15. Animez régulièrement votre blog, vous-même ou avec Redacteur.com

calendrier editorial

À la différence d’un site vitrine qui peut rester plusieurs mois voire plusieurs années sans être mis à jour, votre blog doit être vivant. Vous devez être actif en publiant régulièrement des articles. Cela démontre en effet que vous avez une ligne éditoriale bien établie et il s’en dégage un certain professionnalisme.

Proposez par exemple une rubrique « actualités », de nouveaux dossiers, des interviews, la possibilité de recevoir une newsletter hebdomadaire, etc.

Cela ne signifie pas qu’il faut obligatoirement publier un article de blog par jour : ce qui compte, c’est la constance.

Mieux vaut un article chaque lundi (par exemple) qu’aucun contenu pendant un mois suivi de 5 articles en une semaine.

Comme vous pouvez le voir, votre contenu demande un travail permanent en terme de création et promotion. Si vous n’avez pas assez de temps ou pas assez de ressources en interne pour vous atteler à la rédaction d’articles de blog, vous pouvez vous rapprocher d’une plateforme de rédaction comme Redacteur.com. Vous pourrez recevoir de façon régulière vos contenus rédigés par des rédacteurs professionnels.

Confiez la recherche de sujet à des experts

Il existe des offres de stratégie de contenu SEO tout-en-un. Ce genre de pack propose des services de qualité réalisés par des professionnels experts en SEO et content marketing :

  • un audit SEO de vos contenus
  • l’élaboration de sujets de contenus pertinents pour votre site
  • la rédaction des articles de blog

 

16. Faites attention aux fautes d’orthographe

La présence de fautes d’orthographe est pénalisante pour votre image et détourne le visiteur de vos messages. Pour éviter de perdre votre crédibilité, relisez ou faites relire plusieurs fois votre contenu avant de le publier.

Pour vos textes les plus importants ou en gros volume vous pouvez également faire appel à un service de correction professionnelle qui vous garantit un texte avec zéro faute.
À lire aussi : 5 astuces pour une conclusion réussie

 

17. Assurez-vous que vous ne faites pas de plagiat

Le duplicate content est non seulement un ennemi de votre référencement naturel, mais c’est aussi une vraie menace pour votre crédibilité : imaginez que vos lecteurs se rendent compte que l’un de vos contenus est identique ou très ressemblant à un autre…

Et pourtant, le duplicate content est parfois complètement involontaire. C’est pourquoi il vaut mieux s’assurer que vous n’avez pas plagié quelqu’un d’autre par mégarde en utilisant un logiciel anti-plagiat.

 

18. Rédigez, ajustez, relisez

À chaque fois que vous devez écrire un article, commencez par rédiger un premier jet, puis effectuez une réécriture pour vous assurer que vos idées sont clairement formulées. Si ce n’est pas le cas, corrigez votre article en supprimant certaines parties, en changeant l’ordre des paragraphes ou en adaptant le style à votre public-cible. Effectuer la relecture d’un article c’est avant tout porter une attention particulière aux détails : mots mal orthographiés ou erreurs de grammaire et de ponctuation. Pour cette tâche, vous pouvez utilisez un correcteur orthographique qui pointera les mots mal orthographiés, mais attention : ils ne sont pas infaillibles. Un mot peut apparaître erroné simplement parce qu’il n’est pas dans le dictionnaire de votre logiciel. Et rappelez-vous, si l’orthographe d’un mot est correcte mais utilisé dans un mauvais contexte, il passera au travers du filet. Pour palier à ce genre de problème, vous pouvez faire confiance au service de correction de Redacteur.com. Des professionnels s’assurent de corriger l’intégralité des fautes orthographiques, grammaticales et syntaxiques. Pour parfaire votre article de blog, voici nos derniers conseils :

  • Lisez lentement et à voix haute : quand vous lisez à voix haute, prononcez chaque mot et vérifiez que ceux mis bout à bout « sonnent » bien. Si vous lisez dans votre tête ou trop vite, vous faîtes une sorte d’autocorrection systématique sans que celle-ci soit réellement portée sur la feuille.
  • Évitez d’utiliser un genre spécifique (M/F) : lorsque vous vous référez à des gens qui peuvent être des hommes ou des femmes, essayez de ne pas utiliser des pronoms (il ou elle en français) ou des adjectifs (lui/elle) masculins ou féminins.
  • Utilisez un dictionnaire ou un manuel : il existe de nombreuses ressources très utiles pour les rédacteurs, y compris pour les personnes de langue étrangère, notamment l’ouvrage. Ayez toujours ce genre d’outil sous la main car, quelles que soient vos qualités rédactionnelles, vous pourrez toujours les améliorer !

 

19. Citez vos sources

Dans un article, il peut être très utile de s’appuyer sur des statistiques ou des résultats d’études scientifiques pour appuyer ses propos.

Cela peut avoir un impact positif non négligeable sur votre crédibilité, à condition que vous citiez vos sources.

Prenons un exemple : si je vous disais que 92 % des lecteurs s’en vont si vous ne citez pas vos sources, sans plus de précisions, comment pourriez-vous être sûr que je n’ai pas tout inventé ? (Et, en l’occurrence, j’ai bel et bien tout inventé).

Vous l’avez compris, s’appuyer sur des données et des chiffres n’a de sens que si leur source est fiable et que vous n’avez aucun remord à la citer. Si possible, incluez même un lien vers cette source afin que vos lecteurs les plus pointilleux puissent aller vérifier par eux-mêmes.

 

20. Comment trouver des idées d’article de blog ?

Le marketing de contenu demande une production constante de contenu et donc d’articles sur votre blog, c’est là l’une des difficultés du métier de rédacteur web : comment trouver en permanence des idées nouvelles d’articles et éviter de tourner en rond autour des mêmes sujets.

Voici quelques astuces et outils qui pourront vous aider à être prolifique dans votre production de contenu et éviter la panne sèche d’inspiration.

Une veille permanente d’information

La veille d’information est la principale source d’inspiration du rédacteur web, il doit être au courant de tout ce qui se publie sur les sites et blogs de son marché. Une veille d’information quotidienne vous permet :

  • D’être au courant de toute l’actualité de votre secteur
  • D’être au courant des articles publiés par vos concurrents
  • D’identifier les sujets tendances du moment

Comme pour les titres d’articles, les listes chiffrées sont très efficaces pour attirer l’attention de vos prospects. Les listes donnent toujours deux informations très Cela vous facilitera la tâche pour dégager des idées de sujets dont vous souhaitez parler dans vos articles, en donnant votre point de vue, votre expertise.

Il est également conseillé de ne pas limiter sa veille d’information au sites et blogs français, n’hésitez pas à garder un œil intéressé sur les sites anglo-saxons qui ont souvent une longueur d’avance sur les tendances. Et vous pourrez vous-aussi avoir une longueur d’avance sur vos concurrents.

Soyez à l’écoute

Vos sources d’inspiration se trouvent parfois tout proche de vous, alors soyez à l’écoute des gens qui vous entourent dans votre entreprise. Il est essentiel d’échanger régulièrement avec votre service client qui vous permettra de connaitre :

  • Les questions des clients
  • Leurs commentaires et avis

Le service commercial pourra aussi être d’une aide précieuse pour connaitre :

  • Les tendances du marché
  • Ses problématiques
  • Ses besoins

Ces sources d’inspiration propres à votre entreprise pourront vous aider à trouver des idées d’articles qui collent exactement aux besoins de vos internautes. De cette manière, vous ne vous contentez pas de suivre la tendance sur web mais c’est vous qui pouvez la lancer.

Ayez confiance en vos connaissances

Vous connaissez parfaitement votre secteur d’activité, alors faites confiance à votre expertise. En vous appuyant sur votre vécu, vous pourrez faire germer des idées d’article en vous inspirant de questions ou besoins que vous avez pu rencontrer lors de précédentes expériences.

Vous pouvez aussi vous servir de vos expériences pour adapter un sujet tendance en fonction de votre vécu, en traitant ce sujet de votre point de vue.

Vos connaissances et vos expériences donnent de la personnalité à vos textes, en imprimant votre propre style, il ne faut donc pas les laisser de côté.

Ne perdez pas vos idées

Une des situations les plus frustrantes lorsque l’on est en recherche d’idées d’articles est de se dire “j’avais pensé à un sujet il y a X temps et je n’arrive plus à m’en souvenir”, vous aurez beau chercher cela n’est pas prêt de vous revenir.

Pour éviter ça, notez à tout moment les idées qui vous passent par la tête même si celles-ci ne sont pas construites, elles vous serviront toujours de base de travail dans votre réflexion.

Optez donc pour le bon vieux carnet de note ou bien si vous êtes adeptes de nouvelles technologies, vous trouverez ensuite quelques outils.

 

Le petit plus pour trouver l’inspiration

  Pour sortir du côté purement méthodologique de la recherche d’idée, chacun a son astuce en plus pour trouver plus facilement des idées. Certains auront besoin d’un environnement de travail d’un calme olympien, d’autres auront au contraire besoin de mouvement, de dynamisme autour d’eux.   Alors à chacun maintenant de trouver le truc qui lui correspondra pour se mettre dans les bonnes conditions pour stimuler sa créativité.

 

6 outils de veille pour vous aider à créer des articles

1. Feedly

feedly

Feedly vous permet d’organiser et de rassembler sur une même plateforme votre veille d’information. Sélectionner tous les sites, blogs ou thèmes qui vous intéressent et Feedly vous permet de visualiser rapidement tous les nouveaux articles publiés par rapport à cela. C’est un outil très pratique pour la veille d’information.

Il vous permet aussi de classer vos sources par catégories pour une bonne lisibilité.

2. Google Alertes

Google Alerts Google Alertes est aussi un outil de veille d’information, il vous suffit de créer à propos d’un thème, d’une entreprise ou autre, vous paramétrez ensuite la fréquence de réception des alertes, le choix de la langue et renseignez l’adresse. Ensuite, vous recevez par mail, à la fréquence demandée, toutes les news apparues sur le web pour le thème choisi.

3. Quora

Rédiger des pages SEO performantes rapidement Quora est un site de question-réponse entre ses utilisateurs, essentiellement en anglais. Les questions posées sur ce site peuvent vous permettre d’identifier les trends du moment et donc être une belle source d’inspiration pour vos articles.

4. Buzzsumo

BUZZSUMO

Buzzsumo vous permet d’identifier les sujets du moment en fonction de leur nombre de partage sur les réseaux sociaux.

Encore un outil précieux pour trouver des idées, très appréciés des rédacteurs web.

5. Evernote

Evernote est un logiciel de prise de note en ligne, pratique pour noter toutes vos idées d’articles.

Pratique, Evernote existe également en application mobile pour l’avoir partout avec vous.

6. Trello

Trello est un outil d’organisation de création de contenu, en plus de l’utiliser pour planifier vos publications, n’hésitez pas à vous en servir pour noter toutes vos pistes de réflexion.

Vous pourrez ensuite les retravailler, les construire en ajoutant un plan d’article, des sources…

 

21. Quelle est la longueur parfaite d’un article ?

Il est courant de se demander combien de mots doit faire un article pour être percutant.

Pourtant, cette question n’a pas vraiment de réponse, puisque l’essentiel demeure la qualité plutôt que la quantité !

Que veut Google ?

Google ne dit plus grand-chose à ce sujet. Depuis le lancement de Panda, son algorithme dédié à la qualité des articles publiés sur le web, le moteur de recherche privilégie donc la pertinence d’un contenu.

En général, il crawle tout le site, à la recherche d’une idée générale qui s’y dégage. À cet effet, il va surtout analyser le champ sémantique de votre contenu et décider si celui-ci est de qualité ou pas.

La longueur lui importe peu, Google veut des phrases correctement construites, qui ne répètent pas bêtement un même mot-clé toutes les deux lignes. Il veut aussi un champ lexical en rapport avec le titre et le thème général du blog

Que souhaitent les lecteurs ?

Les lecteurs en veulent un peu plus, mais pas en terme de longueur, en terme de qualité. Il faut savoir qu’ils vont avoir plus ou moins la même démarche que Google. Ils vont scruter la structure de votre article : le titre, les sous-titres et éventuellement les images.

Si le plan leur plaît et semble répondre à la promesse du titre, ils vont commencer la lecture. À cet instant, ils vont apprécier le style, le vocabulaire, mais aussi les informations fournies.

Contrairement à Google, les internautes sont en mesure d’évaluer la pertinence de votre contenu et de savoir s’il répond ou pas à ce qu’ils recherchent. Il va donc être de votre devoir de répondre à une problématique qui touche vos lecteurs et de savoir le faire de manière qualitative et explicite. Pour cela, il est difficile de vous donner un nombre de mots précis. Certains sujets seront traités en 500 mots, d’autres, plus complexes, devront faire l’objet d’un grand article illustré de 1 200 mots.

 

22. Savoir différencier les différents types de contenu

Sur votre site, vous avez totalement le droit de diffuser des contenus divers, aux longueurs différentes. Rien ne vous oblige à toujours proposer le même genre d’articles et à créer des pages homogènes, bien au contraire !

Les lecteurs qui cherchent à s’informer le feront différemment selon le sujet. Parfois, une brève comblera largement leurs attentes et, en plus, elle sera très appréciée des mobinautes lisant votre prose sur petit écran. À l’inverse, les études de cas se doteront d’un aspect plus pédagogique qui plairont davantage à votre cible débutante ou en recherche d’exemples concrets pour mieux appréhender votre secteur d’activité.

Il vous appartient alors de fournir des contenus divers, répondant aux différents besoins de vos lecteurs, mais surtout vous aidant à mieux faire passer vos idées.

 

23. La qualité prime toujours sur la quantité

Ce qu’il faut retenir, c’est que la qualité sera toujours bien plus importante que la quantité. Une fiche produit de 200 mots, bien rédigée, reprenant les caractéristiques principales du produit fera très bien son travail. À l’inverse, un article insipide de 500 mots pourra repousser vos prospects… Quand vous rédigez un contenu, quel qu’il soit, relisez toujours pour en jauger la pertinence et la qualité.

Mettez-vous à la place des lecteurs et demandez-vous si vous auriez apprécié de lire un tel article. Si la réponse est oui, alors peu importe la longueur, le contenu remplit son rôle ! Pour vos besoins en rédaction, n’hésitez pas à faire appel à un rédacteur freelance expérimenté ! Sur Redacteur.com, vous trouverez des prestataires prêts à réaliser des contenus en adéquation avec les attentes des internautes et des moteurs de recherche.

 

24. Invitez des experts à écrire sur votre blog

Pourquoi ne pas exploiter la crédibilité de quelqu’un d’autre ?

C’est exactement ce que vous permet de faire le guest blogging : en invitant un spécialiste réputé de votre domaine (ou d’un domaine proche) à écrire sur votre blog, vous associez sa légitimité à votre propre nom.

 

25. Diffuser les articles sur les réseaux sociaux

Comme toute entreprise moderne, vous avez opté pour une stratégie sur les réseaux sociaux ? Bravo ! Cependant, pour que celle-ci soit efficiente, il est important d’optimiser au maximum l’impact de vos articles sur ces plateformes.

Mais comment faire pour obtenir plus de partages et d’interactions ? Voici 6 conseils pour y parvenir.

1. Rédiger des articles saisonniers

Vos contenus doivent s’adresser à des lecteurs ciblés et être partagés au moment où ils en ont le plus besoin.

Identifiez alors les problèmes qui se présentent le plus souvent et les moments de l’année auxquels ils correspondent : Nouvel An, Saint-Valentin, Pâques, Fête des mères, périodes de vacances, rentrée scolaire, Noël, période estivale…

Les internautes vont ainsi chercher des bons plans, des conseils ou des astuces sur la toile qui correspondent à leur besoin à ce moment précis. Et quand ils trouveront quelque chose d’intéressant, c’est à cet instant qu’ils vont le partager sur les réseaux sociaux.

2. Proposer un titre attrayant

Le titre est le premier élément que les lecteurs vont remarquer et qui va les encourager à cliquer. C’est lui qui va éveiller la curiosité de l’internaute. Or, il n’y a que si l’internaute clique, qu’il pourra lire, puis partager. Prenez soin de cet élément primordial en démontrant directement aux lecteurs que l’article leur apportera des réponses concrètes à leur question. Pour cela, utilisez des formulations pertinentes sous forme de question qui reprend la problématique à laquelle répond l’article : « comment faire… », « pourquoi utiliser… », « qui doit… », etc. Vous avez aussi la possibilité d’utiliser les listes qui fonctionnent très bien sur les réseaux sociaux : « 5 conseils pour… », « Top 10 des… », « 7 erreurs… », etc.

3. Adapter chaque post au réseau social

Chaque réseau social a ses propres règles de publication. Il est important de bien les maîtriser pour que votre article soit visible par votre cible et attractif, afin de susciter la curiosité et le partage

Soyez dans l’émotionnel sur Facebook, avec un large visuel percutant. Faites de même sur Google Plus, en utilisant en plus l’éditeur de texte pour mettre en gras les mots-clés importants.

Sur Twitter, optez pour un call-to-action dynamique, un hashtag clé, ainsi qu’une illustration colorée. Sur Linkedin, pensez B2B et rédigez un statut qui résume la problématique à laquelle répond l’article.

Sur Pinterest, misez tout sur le visuel en choisissant une infographie ou un graphique en lien avec votre sujet.

4. Publier aux heures de présence de votre communauté

Grâce aux outils de statistique des réseaux sociaux, il est possible de connaître à quel moment votre communauté est connectée. La publication de l’article doit ainsi se faire à ces heures, souvent différente d’un réseau social à l’autre. De cette manière, vous augmentez la visibilité de votre article, ainsi que votre taux d’audience. Ce qui a pour conséquence d’accroître les partages.

5. Ajouter un visuel percutant

Une étude de Social twist publiée le 8 juillet 2013 montre aussi la supériorité de l’e-mail par rapport aux médias sociaux en terme de taux de conversion. L’étude a suivi la performance de 119 campagnes sociales sur une période de 18 mois. Résultat, environ 9 millions d’individus ont été touchés directement ou indirectement par ces campagnes et parmi ces 9 millions, seulement 300 000 sont finalement devenus consommateurs. Sur ces 300 000 consommateurs, 50,8 % ont été contactés par mail contre 26,8% via Twitter et 22% via Facebook. Conclusion, si les campagnes sociales sont plus efficaces que l’email pour faire connaître l’entreprise ou un produit, elles se trouvent à la traine si l’on commence à étudier leur taux de transformation.

6. Republier les articles

Les articles publiés disparaissent rapidement dans le flot des autres actualités, surtout sur des réseaux sociaux comme Twitter. Il est alors conseillé de le republier à intervalles éloignés, mais réguliers. De cette manière, il sera visible par d’autres utilisateurs, mais aussi par vos nouveaux abonnés.

Si vous souhaitez que les réseaux sociaux vous aident à augmenter considérablement votre trafic et à acquérir des prospects, il est essentiel de bien comprendre le fonctionnement de chaque plateforme. Par ailleurs, la qualité se doit d’être au rendez-vous ! Après la lecture de l’article, l’internaute doit avoir envie de le partager avec sa propre communauté. Cela ne sera possible que si le contenu répond à sa problématique de manière pertinente.

 

Notre astuce

Vous avez à présent toutes les clés en main pour réussir la rédaction de votre article de blog. Mais avant de partir, n’oubliez pas qu’un blog n’est pas uniquement composé d’articles. D’autres types de contenus méritent d’être développés. Pour des contenus performants, pensez à faire appel à un rédacteur expérimenté sur Redacteur.com. Il pourra vous aider dans la mise en œuvre de votre stratégie éditoriale et vous proposer des articles qui se diffuseront aisément sur les réseaux sociaux.

5 commentaires

  • Bonjour,
    Je lis cet article, très intéressant, et une question me vient : vous parlez de rédacteur. Dans d’autres textes je vois “auteur”. Est-ce la même chose, ou y a-t-il des nuances entre les deux?
    Bien à vous.

  • Bonjour,
    Je viens de lire l’article… intéressant. Merci
    Suivant vos conseils : il serait bon de faire une relecture ! (plusieurs FÔTES – orthographe et accords)
    Bonne journée

  • Bonjour,
    Je suis content de voir que les sujets que vous traitez répondent bien aux questionnements que j’avais car,je veux commencer une carrière de rédacteur Web dont j’ai besoin de bâtir une carrière et côtoyer le bon réseau pour baigner dans le métier.

  • Vous parlez d’un ouvrage, à la toute fin, sans le mentionner. Lequel vouliez-vous citer s’il vous plait ?

  • Bonjour,

    Très bon article sur la façon d’écrire un post sur un blog. Votre approche sur l’orthographe est super. Merci.

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire