Créer un site multilingue en 6 étapes

Sur Redacteur.com, faites rédiger vos contenus par des professionnels. Trouver un rédacteur

Comment créer un site multilingue en 6 étapes ? Cette question peut vous sembler exagérément précise… jusqu’au jour de l’ouverture de votre entreprise aux quatre coins de la planète ! Dans ce moment aussi enthousiasmant que fébrile, vous aurez mille choses en tête, mille taches à finaliser : autant prendre le temps tout de suite, à tête reposée, de comprendre comment de décomposer le processus de création d’un site multilingue réussi.

Vous envisagez de développer votre entreprise à l’international et souhaitez proposer du contenu en plusieurs langues sur votre site ?

C’est une excellente idée qui demande tout de même une certaine préparation. Voici nos conseils pour vous aider à créer un site multilingue.

 

Qu’est-ce qu’un site multilingue ?

Un site web multilingue est un site web qui propose son contenu dans différentes langues. Vous pouvez avoir un site en anglais ou en espagnol, mais si vous voulez tirer le meilleur parti de votre public, vous devez également proposer votre contenu dans d’autres langues.

Les principales différences entre un site multilingue et un site multirégional sont les suivantes :

  • Un site multirégional est destiné aux utilisateurs de différentes régions géographiques qui ne parlent pas les mêmes langues. En revanche, les utilisateurs d’un site multilingue partagent la même région mais parlent plusieurs langues.
  • Un site multilingue peut utiliser des domaines séparés (par exemple, exemple.com, exemple.de) ou des sous-répertoires (par exemple, exemple/com, exemple/de). À l’inverse, un site Web multirégional utilise toujours des domaines distincts pour cibler les utilisateurs de différentes régions géographiques (par exemple, asiaexample/com et eu-ropeexample/com).

Pourquoi créer un site multilingue ?

Si vous avez un site Web et que vous souhaitez toucher davantage de clients, vous devriez envisager de créer un site Web multilingue. Un site multilingue peut vous aider à développer votre activité, car il vous permet d’atteindre des publics internationaux et de les cibler dans leur langue maternelle.

Le monde est vaste. Il y a plus de 6 milliards de personnes dans le monde et environ la moitié d’entre elles parlent plus d’une langue. Cela signifie que si vous voulez atteindre votre marché cible, vous devez créer du contenu dans sa langue. Il ne s’agit pas seulement d’utiliser la bonne langue ; la traduction de votre contenu peut également contribuer au référencement.

Pourquoi créer un site web multilingue ? C’est simple : atteindre de nouveaux publics. Un site multilingue vous permet de vous ouvrir à un marché plus large et d’augmenter votre base de clients potentiels, mais aussi vos revenus !

Il existe de nombreuses raisons de créer un site multilingue. Voici quelques-unes d’entre elles :

Pour mieux servir vos clients

Vos clients ne parlent pas qu’une seule langue. La majorité des internautes sont bilingues ou multilingues, et nombre d’entre eux recherchent des informations dans leur propre langue. Si vous voulez vendre des produits ou des services à ce marché, vous devez être en mesure de les atteindre dans leur propre langue. Si votre site Web n’est disponible qu’en anglais et en espagnol, vous perdez une grande partie du gâteau !

Pour développer votre activité à l’échelle mondiale

Dans le monde d’aujourd’hui, il ne suffit pas d’avoir une présence en ligne en anglais. Si vous souhaitez développer votre activité à l’échelle mondiale, il est logique d’avoir un site Web qui parle la même langue que votre marché cible. Cela est d’autant plus vrai si votre marché cible parle plusieurs langues : si vous ne proposez pas de contenu localisé, il n’y a aucun moyen pour eux de trouver ce qu’ils cherchent sur votre site.

Pour augmenter les ventes/réduire les pertes

Un site multilingue peut contribuer de plusieurs manières à augmenter les ventes et à réduire les pertes :

Un site multilingue vous permet d’atteindre davantage de clients potentiels avec un contenu localisé (et donc de séduire plus de personnes). Vous pouvez également utiliser des mots-clés et des expressions locales.

 

Comment créer un site multilingue ?

Il existe plusieurs façons de créer un site multilingue.

La plus évidente et la plus simple consiste à créer des sites Web distincts pour chaque langue. Si vous avez un site Web existant et que vous souhaitez ajouter une autre langue, c’est l’approche la plus logique. Vous pouvez utiliser un thème WordPress existant pour votre nouvelle langue, ou si vous en avez un, vous pouvez utiliser un thème enfant de ce thème.

Si votre site n’est pas sur WordPress, il existe des plugins qui vous permettent de traduire des sections entières de votre site dans d’autres langues. Par exemple, si vous avez un article de blog qui doit être traduit, il existe des plugins comme WPML qui vous aideront dans ce processus.

Si vous souhaitez traduire l’intégralité de votre site Web dans une autre langue, il existe des plugins tels que Polylang qui vous aideront dans ce processus.

Le choix de l’outil dépend de la complexité de votre projet, de votre budget et de vos compétences techniques. Par exemple, pour les petits projets avec peu de contenu et peu de langues, il peut être suffisant d’utiliser Google Translate ou un autre service de traduction gratuit. Au contraire, si vous avez beaucoup de contenu en plusieurs langues et que vous avez besoin de fonctionnalités sophistiquées (comme la traduction automatique), vous aurez probablement besoin d’un FSL ou d’un CMS d’entreprise avec des capacités multilingues intégrées, comme WordPress , Drupal ou Joomla !

 

1. Définir votre nouvelle cible

Que vous créiez un nouveau site ou que vous envisagiez d’ajouter des langues à votre site existant, vous devrez définir votre cible.

Pourquoi est-ce si important ? Parce qu’il n’y a pas de contenu de site idéal : il n’y a que des sites en adéquation ou non avec le public précis qu’ils visent. Tout part de là : lorsqu’on sait à qui l’on s’adresse, on trouve à la fois le thème pertinent, le ton adapté et les mots qui feront mouche auprès de telle ou telle catégorie de la population.

Quel type de visiteurs souhaitez-vous attirer sur votre site ? Pour vous aider dans sa création, commencez par définir vos personas.

Ensuite, construisez votre ligne éditoriale afin qu’elle intéresse votre cible et qu’elle vous aide à travailler votre branding personnel ou d’entreprise.

Vous avez déjà un site web ? Cette étape est tout de même nécessaire. Les lecteurs ou acheteurs étrangers n’ont pas forcément les mêmes centres d’intérêt ou les mêmes goûts.

Ce qui plaît à un acheteur français n’aura peut-être pas autant de succès en Asie. Recentrer votre offre sur votre cible dans la page qui lui est dédiée est essentiel pour communiquer efficacement.

Il est vrai que cette étape peut prendre du temps, si on l’assortit d’une vraie enquête de terrain. Mais ses résultats peuvent être transférables et faire gagner du temps dans d’autres postes de votre entreprise : marketing, communication… Il s’agit donc de reculer pour mieux sauter, minimiser les impasses liées à des biais culturels (tel produit peut fonctionner dans tel pays mais échouer platement dans un autre s’il en ignore les différences culturelles) et finalement faire mouche dès votre arrivée sur les marchés étrangers.

On sait que vous êtes impatients, mais on vous assure qu’une enquête préalable vaut toujours le coup !

 

2. Traduction totale ou partielle de votre site web ?

Est-il utile de traduire l’intégralité de votre site internet ? C’est la première question que vous allez devoir vous poser. Le plus simple est de faire traduire uniquement ce qui sera utile à vos lecteurs et qui mettra en valeur votre site ou votre entreprise.

Toutefois, traduire l’intégralité de vos supports de communication facilite la compréhension de votre activité auprès de votre nouvelle cible.

Si vous avez affaire à un prospect pressé, une simple traduction de votre page d’accueil peut certes suffire. Mais si vous avez affaire à un prospect rationnel et prudent, habitué à établir des comparatifs techniques poussés avant d’acheter, prompt à lire in extenso les PDF descriptifs ou encore les Conditions Générales de Vente, vous avez tout à gagner à traduire le moindre recoin de votre site.

Vous montrez à vos prospects que vous leur accordez de l’importance, que vous faites un pas vers eux. Ils seront donc plus enclin à vous écouter et donc à devenir l’un de vos clients.

Penser également à vos objectifs. À quoi va servir cette traduction ? À augmenter vos ventes ? À fidéliser votre clientèle étrangère ?  À augmenter le trafic sur votre site ?

Retravailler vos textes afin qu’ils répondent aux envies de vos visiteurs et à vos objectifs commerciaux.

En effet, l’approche sera différente selon le but poursuivi. Si vous voulez augmenter le trafic sur votre site, pour tout d’abord vous faire connaître à l’étranger, vous aurez tout intérêt à retravailler vos textes à traduire dans le sens d’un fort impact émotionnel, d’un appel à la curiosité et au partage chez vos internautes. En revanche, si votre but est de fidéliser votre clientèle, il faudra miser sur l’expertise approfondie du contenu de vos articles, afin de convaincre vos prospects que vous êtes un spécialiste fiable dans votre domaine d’activité.

Pour ce travail, vous pouvez faire appel à un rédacteur web freelance sur Redacteur.com

 

3. Trouver un bon traducteur professionnel

Pour trouver un bon traducteur freelance, des plateformes et services de traduction comme Traduc.com mettent à votre disposition leur réseau de traducteurs professionnels.

De plus, sur Traduc.com, nous vous proposons des traductions clés en main de votre site e-commerce grâce à nos chefs de projet. En effet, nos chefs de projet pilotent en interne votre projet de traduction de A à Z. Il vous suffit de leurs envoyer vos fichiers (Word, PDF, PPT, XLS, HTML, JSON, JS, etc.), d’indiquer vos langues de travail et votre délai de livraison et ils s’occupent de tout : de la constitution votre équipe de traducteurs professionnels et spécialisés dans votre domaine d’activité à la livraison dans vos fichiers en passant par le respect de votre feuille de style.

Ce sont des détails de procédure apparemment anodins, mais qui prennent tout leur sens pour les clients professionnels, en particulier en cas de commande volumineuse et de traduction multilingue.

En outre, il est possible d’ajouter une option « SEO » à la traduction demandée. Ainsi, le traducteur ne se contentera pas de transcrire le texte dans la langue cible : il fera aussi une recherche sur les mots-clés les plus fréquemment utilisés dans telle ou telle partie du monde (et cela ne se limite à Google, qui a le quasi-monopole en Occident : par exemple, c’est le moteur de recherche Yandex qui prédomine en Russie) pour optimiser votre référencement aussi à l’étranger.

Demandez un devis personnalisé dès maintenant sur Traduc.com.

4. Rédiger une feuille de style de traduction

On a tôt fait, lorsqu’on fait appel à un prestataire externe pour une traduction multilingue, de vouloir déléguer, par confort, la totalité de la tâche. Pour ce qui concerne la traduction en elle-même, on a envie de vous donner raison : le traducteur est un spécialiste, vous pouvez lui faire confiance sur le plan de la grammaire et du lexique.

Cependant, ce traducteur ne connaît pas, ou pas bien, votre entreprise : vous seul en êtes le spécialiste. Il vous appartient donc de lui faire connaître les grandes lignes de votre entreprise, mais aussi de votre stratégie de communication, du message que vous voulez faire passer et sur quel ton. A vous également de déterminer (sachant que le budget alloué à la traduction peut varier en fonction de ce paramètre) si une documentation préalable à la traduction est nécessaire ou non.

En somme, sachez que pour réaliser une bonne traduction, le traducteur doit comprendre votre univers. En plus des textes qu’il devra traduire, il aura besoin de votre feuille de style. Dans ce document, vous aborderez les points suivants :

  • Votre entreprise : culture et présentation
  • Votre stratégie : persona, ligne éditoriale
  • Vos critères : qualité premium, prix bas, connaissance avec votre domaine d’expertise…
  • Votre délai : soyez réaliste, une bonne traduction prend du temps et un bon traducteur a du travail, donc un planning booké plusieurs jours ou plusieurs semaines à l’avance.
  • Vos consignes de traduction : style, type de vocabulaire, mots-clés…

Les consignes de traduction peuvent sembler anecdotiques en apparence : guillemets anglais ou français ? traits d’union, tirets cadratins ou demi-cadratins ? Cependant, le diable est souvent dans les détails : par exemple, si vous passez d’une langue concise comme l’anglais (un seul terme pour désigner l’autre à la deuxième personne : « You ») à une langue plus analytique comme l’allemand ou el français (où l’on distingue clairement le tutoiement du vouvoiement), il vous appartient de déterminer à l’avance le ton formel ou informel souhaité, pour éviter les déconvenues et les allers-retours stressants et chronophages après la livraison du fichier traduit.

 

Pour vous aider, nous avons préparé un cahier des charges spécial traduction de site internet avec les éléments indispensables à communiquer à votre traducteur professionnel. Téléchargez-le gratuitement.

 

5. Avoir recours à la transcréation

La difficulté de créer un site multilingue ne tient pas seulement à la multitude des langues (indo-européennes, sémitiques, orientales…), voire à la différence des alphabets (latin, grec, cyrillique, chinois…). Traduire demande, en soi, de grandes connaissances lexicales et grammaticales pour construire des passerelles de mots et de sens d’une langue à l’autre. Mais traduire, c’est aussi savoir faire dialoguer une culture avec une autre. Dès lors intervient une branche un peu spéciale de la traduction, qu’on appelle la transcréation.

En plus des compétences lexicales et grammaticales exigibles de tout bon traducteur, la transcréation ajoute une part artistique et civilisationnelle forte à la traduction, puisqu’il s’agit non plus d’une traduction mot à mot, mais de la création d’un message adapté aux codes sociaux et aux représentations culturelles du pays cible.

Dans le cas d’un site multilingue, cette dimension de transcréation peut donc jouer un rôle important, d’autant plus si l’ouverture de votre entreprise à l’international concerne des civilisations éloignées de la nôtre sur des questions comme le rapport au corps, à la famille, à la religion…

 

6. Plugin de traduction ou traducteur professionnel ?

Votre site existe déjà ? L’idéal est de passer par le développeur qui l’a créé afin de lui demander de faire les ajouts nécessaires.

Si vous avez monté votre site vous-même, certains CMS comme WordPress vous proposent des plugins qui vous permettent d’ajouter une ou plusieurs langues. Une fois le plugin installé créez vos pages et ajoutez votre contenu traduit.

Pas de panique, pour les plugins les plus connus comme Polylang, des tutoriels très bien faits existent.

Néanmoins, vous ne devez pas négliger la qualité de traduction de votre site internet.

En effet, la qualité de la traduction est la meilleure garante d’un début de relation de confiance avec vos prospects étrangers. Elle va déterminer si vos prospects étrangers se sentent pris en compte, valorisés dans leur langue et dans leur culture, ou au contraire contraints de lire votre site dans une langue qui n’est pas leur langue maternelle, et qui parlera donc beaucoup moins à leurs émotions profondes.

C’est pourquoi nous vous recommandons de plutôt faire appel à un traducteur spécialisé dans votre domaine d’activité. Contactez-nous dès maintenant sur Traduc.com.

 

Traduc.com, agence de traduction en ligne

Notre astuce pour créer un site multilingue

Les sites multilingues sont un excellent moyen de toucher un public plus large et de développer votre activité. Mais si vous n’y prenez pas garde, ils peuvent aussi devenir un véritable casse-tête.

Nous avons décrit les étapes de base à suivre pour créer un site Web multilingue, mais la partie la plus importante de ce processus consiste à choisir un système de gestion de contenu (SGC) qui répond à votre objectif. Un CMS est comme un cadre pour votre site Web, et il peut vous aider à démarrer sur la bonne voie en automatisant certaines parties du processus de développement. Nous vous recommandons de faire des recherches sur les différents CMS et de trouver celui qui vous convient le mieux.

Lorsqu’il s’agit de créer des sites multilingues, certains plugins créent automatiquement une version de votre site dans une autre langue à partir du contenu existant, tandis que d’autres plugins vous permettent de créer manuellement des versions supplémentaires de votre site dans n’importe quelle langue à partir de zéro. Certains plugins utiliseront des moteurs de traduction automatique comme Google Translate pour alimenter certains textes avec leur équivalent traduit, et d’autres permettront des flux de travail de traduction humaine afin que les traducteurs puissent traduire chaque mot ou phrase individuellement.

En effet, si vous souhaitez que votre site soit réellement multilingue, vous aurez besoin de traducteurs humains dont la langue maternelle est celle utilisée sur votre site et qui comprennent les nuances de la culture et de l’argot de chaque langue. Vous serez ainsi assuré que vos traductions sont précises et naturelles.

C’est pourquoi nous vous recommandons de plutôt faire appel à un traducteur spécialisé dans votre domaine d’activité. Contactez-nous dès maintenant sur Traduc.com.

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire
  • Besoin de faire rédiger des contenus ?


    Commandez vos textes au meilleur prix sur Redacteur.com et recevez rapidement vos contenus rédigés par des professionnels.

    Commander des textes