KPI SEO : 7 indicateurs de performance clés SEO à suivre

KPI SEO

Sur Redacteur.com, faites rédiger vos contenus SEO par des professionnels. Trouver un rédacteur SEO

Selon le rapport B2C content marketing 2019, 69 % des professionnels du marketing B2C sont incapables de déchiffrer les KPI SEO.

Imaginez un peu… Consacrez des heures à élaborer une stratégie digitale pour être incapable d’évaluer sa rentabilité.

Parce que les KPI SEO n’ont pas à être un mystère, apprenez-en plus sur ces indicateurs indispensables à toute réussite.

 

Définition : qu’est-ce qu’un KPI SEO ?

Définition KPI

Dans sa version longue, KPI signifie Key Performance Indicator. Entendez “indicateur-clé de performance” ou ICE.

Pour faire simple, un KPI est un élément quantifiable qui permet de mesurer le succès d’une activité. Déterminé en amont du lancement, le KPI est l’unique critère à même d’évaluer si oui ou non la stratégie mise en place porte ses fruits.

Appliqués au Search Engine Optimization (ou SEO), les KPI évaluent l’efficacité des campagnes de communication digitale. Car oui… En marketing digital, il est nécessaire de prendre du recul sur les actes qui ont été posés.

Imaginez un instant…

Désireux de positionner votre site web parmi les premières SERP (Search Engine Results Page ou résultats des moteurs de recherche), vous vous démenez tel un beau diable. Vous faites rédiger des articles de blog optimisés SEO. Vous travaillez méticuleusement votre cocon sémantique dans l’espoir de décrocher la première place sur certains mots-clés. Vous êtes si motivé que vous sollicitez des influenceurs pour créer des articles sponsorisés.

Tous ces efforts et aucuns moyens d’évaluer le Return On Investment (ou ROI)…

Évoluer sur internet sans KPI SEO revient à laisser dériver un bateau en espérant qu’il vous mette à bon bord. C’est utopique, irréaliste et financièrement parlant, cette désinvolture peut rapidement devenir un gouffre.

Autant donné que vous n’avez aucun moyen de savoir que votre Coût par clic (CPC) est trop élevé ou que les pages ne convertissent pas, pourquoi arrêter ? Sans KPI SEO, votre communication digitale restera sans effets.

Aussi bien qualitatifs que quantitatifs, les KPI SEO sont une arme redoutable entre les mains de ceux qui savent la manier. En ferez-vous bientôt partie ? Pour –enfin – avoir un référencement naturel à la hauteur de votre marque, familiarisez-vous avec ces sept KPI SEO qui font toute la différence.

 

À lire aussi : SEO local : quels KPI suivre ?

 

Quels sont les 7 KPI SEO à connaître absolument ?

En tant que marketeur (ou entrepreneur multitâche), il est nécessaire de mesurer le SEO en termes de quantité et de qualité. Concrètement, les KPI SEO doivent permettre de répondre aux questions : “quelle est ma visibilité réelle sur internet ?” et “suis-je vu par les bonnes personnes ?”.

5 KPI SEO pour jauger de la visibilité d’un site web

Et si tous vos efforts étaient parfaitement inutiles ? Et si ce cocon sémantique et ses articles de blog SEO ne seraient à rien ? Après tout, peut-être que malgré vos efforts, les internautes n’ont pas idée de votre existence…

C’est pour tenter de répondre à ces interrogations que les KPI SEO ont été créés.

1. Le trafic organique

En langage profane : “combien de personnes consultent régulièrement votre site web ?”. Exprimé en termes de visiteurs journaliers ou mensuels, le trafic organique est un KPI SEO absolument indispensable.

Notez bien l’insistance sur l’expression “trafic organique“. Il n’est pas question ici des visiteurs ayant découvert votre site web via l’email marketing, les Google Ads ou les liens entrants (backlinks). Seuls sont pris en compte les internautes ayant découvert votre page web suite à la validation de mots-clés spécifiques dans un moteur de recherche.

Pour les entreprises en phase de démarrage, il peut être tentant de tout miser sur les annonces payantes ou Search Engine Advertising (SEA). Toutefois, si cette stratégie permet de rapidement obtenir des vues, elle n’est pas rentable sur le long terme.

Pour que le succès soit réellement au rendez-vous, il faut que les internautes puissent vous trouver naturellement lors de leurs errances digitales. Et pour évaluer cette donnée, impossible de faire mieux comme KPI SEO que le trafic organique.

2. Le nombre d’impressions

Supposions que vous soyez à la tête d’un e-commerce spécialisé dans les vestes de motards en cuir. Si vous avez bien travaillé votre optimisation SEO on-site, à chaque fois qu’un internaute recherchera “veste de motard en cuir”, votre e-shop apparaîtra au sein des SERP.

Si en un mois, votre site web apparaît 2 000 fois sur ce mot-clé à longue traîne, alors, son volume d’impressions est de 2 000 vues/mois. C’est aussi simple que cela.

Le nombre d’impressions permet non seulement de s’assurer qu’un site web est visible mais aussi qu’il est bien positionné. Reprenons le cas de notre e-shop pour motards. Au vu de l’audience cible, il serait parfaitement inutile d’avoir 10 000 impressions sur “perfecto en cuir femme”. Il est très peu probable que les demoiselles en quête d’un pardessus contemporain s’arrêtent dans une boutique pour motards. Ce qui nous amène au KPI SEO.

3. Le taux de clic

Le taux de clics ou CTR est un autre KPI SEO à surveiller de près.

Grâce au nombre d’impressions, vous avez pu évaluer la visibilité de votre site web. Le CTR vous permet de savoir si la page semble intéressante aux utilisateurs. À noter qu’un bon CTR oscille entre 0,05 et 5 % (source : lejournaldunet.com).

Un trop grand écart entre le taux d’impression et le CTR n’est jamais bon signe. Soit vous êtes mal positionné, soit vos textes sont peu engageants. Dans tous les cas, il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard. En effet, si le CTR est trop bas, les algorithmes de recherche auront tendance à moins montrer la page. Après tout, pourquoi mettre en avant un contenu qui intéresse si peu de monde ?

Sans une surveillance accrue de ce KPI SEO, vous pourriez bien finir dans les méandres de la toile sans savoir pourquoi…

4. Le nombre de backlinks

Depuis Google Penguin, le nombre de backlinks est l’un des trois piliers du SEO. Avec l’optimisation on-site et l’architecture du site, c’est un KPI SEO qui vaut de l’or.

Concrètement : quels sont les autres sites web qui parlent de vous ? Et surtout, sont-ils fiables ?

En marketing digital, il est admis que la qualité des backlinks prévaut sur la quantité. Ainsi, un site web à fort DA aura toujours plus de poids que dix plateformes dont le DA oscille entre 5 et 8. Eh oui… Même sur internet, “your network is your net worth”.

5. La durée des visites

La durée des visites est un KPI SEO auquel on ne pense pas forcément et pourtant… C’est grâce à lui qu’il est possible de savoir si le contenu est réellement adapté aux attentes des usagers.

Il importe de préciser que cette compliance aux exigences des utilisateurs peut prendre plusieurs formes. Temps de chargement, texte sans saveur, page non adaptée aux mobiles, … Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la durée de session peut être trop basse.

3 KPI SEO qui évaluent la qualité du référencement

Vous en avez désormais la certitude : votre site web est visible sur les moteurs de recherche. Mais attention car l’aventure ne s’arrête pas là. Désormais, il est temps d’estimer si les prospects que Google vous envoient sont les bons.

1. Le positionnement sur Google

SERP Définition

Osez dire que vous n’avez jamais rêvé d’occuper la première place des résultats Google… C’est le rêve de tous les marketeurs et de tous les entrepreneurs : être le premier lien qui s’affiche sur une requête spécifique.

Sachant que 91,5 % des clics ont lieu sur la première page Google, être bien placé dans les SERP est plus qu’une question d’égo. C’est de cela que dépend votre survie sur le World Wide Web.

Imaginez un instant que vous soyez n°1 sur la requête “veste de motard en cuir”. Du fait de votre positionnement, vous récoltez 28,5 % des clics des internautes (source : leblogdumoderateur.com). Si le mot-clé attire 52 800 visiteurs par mois, vous êtes assuré d’avoir 15 048 prospects qualifiés. Parmi eux, certains ne résisteront pas longtemps à vos arguments commerciaux.

Du positionnement d’un site web dépend sa visibilité et sa rentabilité. Soyez plus attentif à ce KPI SEO parfois négligé.

2. Le taux de rebond

Le taux de rebond est utilisé pour désigner le pourcentage de personnes ayant consulté une seule page avant de quitter votre site web. Aussi appelé “Bounce rate”, il permet de déterminer si oui ou non votre site répond aux questions des usagers.

Et n’oubliez pas : les moteurs de recherche privilégient les sites qui satisfont leurs usagers./p>

Si votre taux de rebond est trop élevé, cela signifie soit que votre maillage interne est faible, soit que vous ne créez pas réellement de valeur ajoutée. Dans un cas comme dans l’autre, ce KPI SEO vous indique qu’il est temps d’effectuer des changements.

3. Les conversions

Si vous avez déployé autant d’efforts en marketing digital, c’est dans l’espoir de conduire des prospects au sein de votre tunnel de vente. Pour évaluer leur progression du statut de “prospect” à celui de “client”, il faut absolument étudier ce KPI SEO. À noter que les conversions peuvent prendre plusieurs formes :

  • visiter une page précise ;
  • effectuer une action précise – par exemple, souscrire à une newsletter ;
  • regarder un certain nombre de pages ;
  • passer un certain temps sur le site web ;
  • etc.

Tout dépendra des objectifs définis en amont par le stratège en marketing.

 

Notre astuce pour évaluer les KPI SEO

Même pour les pros du marketing digital, il peut être difficile de garder l’œil sur tous ces indicateurs. Conversions, nombre de visites organiques, taux de rebond, … Que de données à analyser pour réviser/améliorer le référencement naturel.

Le moyen le plus simple pour ne pas perdre pied reste encore d’utiliser un dashboard spécialisé dans le KPI SEO. Le plus connu est sans aucun doute Google data studios. Après inscription sur le portail, vous aurez droit à une vue synthétique des progrès SEO de votre site web. Bien évidemment, il est loin d’être le seul. Mais ça, c’est une autre histoire…

Pour améliorer votre SEO n’hésitez pas à faire appel à un rédacteur spécialisé sur Redacteur.com.

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire
  • Besoin de faire rédiger des contenus SEO ?


    Commandez vos textes au meilleur prix sur Redacteur.com et recevez rapidement vos contenus SEO rédigés par des professionnels.

    Commander des textes