Seo

SEO : 3 preuves que vous optimisez le mauvais mot-clé

Optimiser mauvais mot clé
Publié par Audrey Clabeck

Optimiser un mot-clé, c’est bien, mais optimiser le mauvais mot-clé, ne sert à rien.

Le nombre de vues sur votre site ne décolle pas ? Votre taux de rebond est étonnement élevé ? Vous obtenez des visites, mais un faible taux de clic ? C’est probablement parce que vous avez mal choisi vos mots-clés.

Voici ce qui doit vous interpeller en analysant les données de votre site sur Google Analytics.

 

Vous cherchez à faire rédiger des fiches produit articles de blog contenus web

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redacteur.com
Commander des textes
Des milliers de rédacteurs freelance sont disponibles pour vous répondre

1. Votre taux de rebond est élevé

Visiblement, des lecteurs arrivent sur votre site et se contentent de parcourir un seul article. Pire, aussitôt arrivés sur la page, ils repartent.

Taux de rebond élevé, passage éclair de quelques secondes… il faut vous faire une raison : vos lecteurs ne trouvent pas ce qu’ils cherchent.

Deux possibilités : soit vous avez opté pour du clickbait, traduisez par « piège à clics », soit vous avez optimisé le mauvais mot-clé.

Qu'est-ce que le clickbait ?
Le clickbait, c’est l’expression qui désigne le fait d’utiliser un titre racoleur pour inciter les gens à poursuivre la lecture.

Si le principe d’utiliser un titre attractif n’est pas à bannir en lui-même, ne pas tenir ses promesses et offrir un contenu qui n’a rien à voir avec ce que croyait découvrir le lecteur est le meilleur moyen de le faire fuir.

Si votre site est attrayant et si vous n’avez pas eu recours au clickbaiting, c’est que vous avez probablement optimisé le mauvais mot-clé.

Imaginons que vous ayez suivi toutes les bonnes pratiques d’optimisation de contenus on page et off-page, mais mal choisi votre mot-clé. Vous allez attirer des lecteurs qui ne trouveront pas l’information désirée. Le signal envoyé à Google est mauvais, votre contenu n’intéresse pas le visiteur, votre site perd peu à peu des places dans le classement.

Un conseil, revoyez la pertinence de vos mots-clés et changez-les.

2. Vous obtenez peu de visites organiques

Encore une fois, imaginons que vous ayez mis toutes les chances de votre côté en renseignant la metadescription, le title et inséré le mot-clé dans les endroits stratégiques de votre texte.

Et pourtant rien, le compteur de vues ne décolle pas. La cause ? Votre mot-clé ! Vous n’avez probablement pas choisi le mot-clé qui génère du trafic auprès des personnes intéressées par le sujet.

Pour vérifier la pertinence d’un mot-clé et le nombre de recherches qu’il génère par mois, utilisez un outil comme Yooda Insight. Quelques fois, un simple déterminant impacte fortement sur le nombre de requêtes mensuelles sur les moteurs de recherche.

Attention
Ne privilégiez pas des requêtes ultra-concurrentielles au risque de vous retrouver en concurrence avec la plupart des sites traitant de votre sujet.

Cependant, évitez de choisir des requêtes qui ne génèrent que quelques recherches par mois.

3. Votre site attire, mais ne convertit pas

Votre site obtient du trafic, le taux d’impression de vos articles est nettement plus élevé et pourtant le taux de clic ne décolle toujours pas. Il se peut que ça soit encore dû à un mauvais choix de mot-clé.

Probablement même que vous n’avez pas bien compris les attentes et les besoins de vos lecteurs. Vous avez ciblé un mot-clé qui ne correspond pas tout à fait à leurs attentes.

Pour garder vos lecteurs sur votre site et les amener à lire vos articles, vous devez connaître leurs intentions de recherche. La grande majorité des internautes recherchent des réponses à leurs questions ou des explications qui répondent à la question « comment ? ».

Si malgré vos efforts, le nombre de vues et le taux de clics restent faibles, pensez encore une fois à vérifier le choix de vos mots-clés.

Audrey Clabeck
SEO  : 3 preuves que vous optimisez le mauvais mot-clé
5 (100 %) 5 votes

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.