Le guide : tout comprendre du SEO technique

Sur Redacteur.com, profitez de l'expertise d'un conseiller personnel et du savoir-faire des rédacteurs professionnels pour votre content marketing. En savoir plus 

Comme tout le monde, vous souhaitez que votre site web touche un public le plus large possible, n’est-ce pas ? Aujourd’hui, nous allons parler de référencement technique, pour lequel vous devriez posséder une checklist afin de répondre à tous les critères.

Vous pensez peut-être que vous avez rendu votre site « capable de garder l’utilisateur » grâce à vos efforts d’optimisation du contenu. Mais si vous ne faites pas le référencement technique nécessaire, il se peut qu’une grande partie de l’audience vous échappe encore.

Nous allons donc passer en revue ce qu’est le référencement technique.

 

Qu’est-ce que le référencement technique ?

Le référencement technique, c’est le travail consistant à analyser votre site web en profondeur et à en optimiser des points problématiques qui ne passent pas dans les audits.

Le référencement on-page est du SEO technique. En effet, tout ce que vous faites dans le cadre d’un travail de SEO technique est très lié à la page elle-même :

  • La vitesse de cette page
  • Le plan du site
  • Son URL
  • La présence d’HTTPS
  • La présence de contenu dupliqué
  • Et plus encore.

A la question « quelle est la différence entre le référencement sur site et le référencement technique ? », la réponse est donc : Le référencement technique est une sous-catégorie du référencement, qui ne nécessite que des optimisations techniques de votre site.

Les spécialistes du référencement savent bien comment fonctionnent les moteurs de recherche. Ils savent comment les moteurs de recherche parcourent votre site à l’aide de robots avant de le classer dans les résultats de recherche, mais aussi ce qu’il se passe exactement pendant le rendu et le type de situations dans lesquelles l’indexation peut être bloquée. Les experts tiennent compte de chaque détail, du code source de votre site aux autres commandes qui dirigent les moteurs de recherche sur votre site, en fonction des exigences et des modèles de comportement de chaque moteur de recherche.

Alors, êtes-vous prêt à consulter la checklist concernant le SEO technique ?

À lire aussi : SEO : comment se créer une opportunité sémantique ?

 

 

Faites rédiger tous vos contenus par des professionnels

 
 
   
 
 
 
   
 
Commander des textes

+15 000 rédacteurs disponibles

Soignez la vitesse de chargement

Dès 2010, Google a annoncé que la vitesse des pages aurait un impact sur le classement des sites web. Il s’agit du temps qu’un visiteur doit attendre pour que votre page soit chargée à 100%. En moyenne, le chargement d’une page pour un site de commerce en ligne prend 7 secondes, alors que le temps de chargement idéal est d’environ 3 secondes ou moins.

Cela a un impact sur l’expérience utilisateur de votre public. Une mauvaise UX peut vous coûter une perte de revenus si votre cible doit attendre trop longtemps pour obtenir ce qu’elle recherche. Beaucoup se contenteront de fermer votre site web.

Et surtout, un chargement de page lent est pénalisé par les moteurs de recherche et a un impact sur votre classement, tant sur les appareils mobiles que sur les appareils de bureau.

À lire aussi : Comment augmenter son SEO sur Magento ?

 

Concevez une bonne architecture du site

Considérez votre site comme une ville. Dans cette ville, la connexion des autoroutes, des réseaux de transport et des espaces de vie les uns avec les autres apportent de l’ordre. Sinon, cela devient une ville chaotique dans laquelle il est impossible de circuler. Pour un site web, cela revêt la même importance, à la fois pour l’expérience utilisateur mais aussi pour que les robots crawlers puissent explorer votre site de manière efficace.

Le « crawling » est le processus par lequel les robots des moteurs de recherche passent d’un lien à un autre sur votre site et naviguent sur votre site en suivant les liens. Si un bot, par exemple Googlebot, ne peut pas le faire efficacement, vous aurez des pages de votre site qui ne pourront pas être indexées parce qu’elles ne peuvent pas être atteintes pour être explorées.

De plus, vos visiteurs aussi rencontreront la même difficulté et n’atteindront peut-être jamais la page qu’ils cherchent. Veillez donc au maillage interne de votre site.

À lire aussi : Audit sémantique : 8 points à étudier pour des mots-clés performants

 

Créez votre plan de site XML (Sitemap)

Le fait d’avoir un fichier sitemap sert d’esquisse de votre site et peut permettre aux moteurs de recherche de naviguer plus facilement sur vos pages. Grâce au fichier XML Sitemap, vous dites aux moteurs de recherche « parcourez ces pages et ajoutez-les à votre index ».

Cela vous permet de marquer les pages que vous souhaitez mettre en évidence et d’organiser votre site. Cette carte, que vous réalisez généralement pour guider et orienter le comportement de navigation et d’indexation de divers outils tels que les Googlebots, fournit aux robots diverses informations sur l’importance et les fonctions des pages tout en leur permettant de scanner votre site sans erreur ou oubli.

Les sitemaps sont l’une des ressources d’exploration privilégiées par les robots d’exploration. D’abord les URL, puis les hyperliens et enfin les sitemaps XML. Le sitemap informe les robots sur plusieurs choses :

  • L’importance et la hiérarchie des pages
  • La date de la dernière mise à jour des pages
  • La fréquence de changement de pages
  • Les éventuelles versions linguistiques alternatives qui s’appliquent aux pages

Ce qui a pour résultat de nombreux avantages, tels que :

  • Le processus d’indexation peut prendre moins de temps
  • Vos pages profondes sont facilement incluses dans le processus d’indexation
  • Vous pouvez suivre le processus d’indexation plus facilement grâce aux URLs

 

Assurez-vous qu’il n’y a pas de pages 404

Poursuivons la métaphore de la ville : imaginez un itinéraire qui vous ferait constamment tomber sur des culs de sac. Vos utilisateurs n’aimeraient pas ça non plus, pas plus que le GPS qui lui fournit des informations d’itinéraire et doit constamment recalculer le trajet.

Si vous avez souvent des pages qui ne se chargent pas et causent des messages d’erreurs 404, les moteurs de recherche éviteront de vous placer en tête de classement.

Il existe différentes solutions pour se débarrasser des erreurs 404, la solution la plus courante consiste à rediriger la page pour résoudre ce problème. Pour cela, vous pouvez utiliser une redirection 301.

 

Sécurisez vos pages

Si votre site web est techniquement optimisé pour le référencement, il est forcément sécurisé. La sécurité des sites web est un indice majeur dans le référencement technique, et doit être pris en compte.

Passer un site en HTTPS garantit que personne ne peut intercepter les données envoyées entre un navigateur et un site. Il s’agit donc de créer un élément de sécurité pour les utilisateurs. Vous pouvez facilement vérifier si un site web a le HTTPS grâce à la présence du cadenas sur le côté gauche de la barre de recherche.

L’absence de cadenas signifie que le site n’est pas sécurisé, et les moteurs de recherche détestent ça.

De nos jours il est peu probable qu’un nouveau site ne soit pas sécurisé, mais il reste malheureusement un grand nombre de sites utilisant HTTP : si c’est votre cas, faites du passage en HTTPS une priorité !

À lire aussi : SEO : tous les acronymes à connaître

 

Prenez garde au contenu dupliqué

La plupart des problèmes d’indexation se produit lorsque le contenu est dupliqué sur plusieurs pages. Les robots n’aiment pas cela. Cela les embrouille et peut contrecarrer ce que vous essayez de réaliser.

Souvent, vous pouvez avoir des problèmes de duplication de contenu sans même le savoir. Cela peut être dû au fait que votre structure d’URL présente le même contenu plusieurs fois sur des URLs alternatives. Ce n’est pas un gros problème pour vos lecteurs, mais pour le moteur de recherche, oui.

Envisagez de placer une balise canonique sur votre page originale et, si vous le pouvez, supprimez les pages contenant du duplicate content et ayant une URL dont vous ne vous servez pas.

À lire aussi : SEO : 13 tendances fortes pour 2021

 

Quelques-unes des balises HTML les plus importantes pour le référencement naturel

Le but de tout site internet est de générer du trafic. Et une grande partie de ces visiteurs provient des moteurs de recherche. L’une des meilleures façons d’engager un public consiste peut-être à utiliser des balises HTML pour le référencement.

Ces petits extraits de code sont bien plus précieux pour votre succès que vous ne le pensez.

Balises sémantiques HTML5

Au fil des ans, l’importance du HTML sémantique a considérablement évolué dans le référencement pour remplir la mission de Google. En plus de tous les trucs et astuces SEO, le contenu doit être équipé de balises correctes en maintenant une hiérarchie et une architecture claires.

Comme les robots d’exploration doivent faire la distinction entre différents types de données, les balises sémantiques indiquent quel type d’information se trouve sur une page Web et l’importance attachée à chaque balise peut être utilisée explicitement.

Lors du traçage d’un balisage sémantique, votre effort est à la fois lisible par ordinateur et par l’homme.

Quelques-uns des éléments HTML5 sémantiques les plus pratiques

Utilisez ces éléments pour améliorer votre communication avec les moteurs de recherche :

  • Article : isole un message du reste du code.
  • Section : isole un groupe d’articles dans un blog ou un groupe d’en-têtes dans un article
  • Aside : isole le contenu supplémentaire ne faisant pas partie du contenu principal
  • Header : isole la partie supérieure du document, article, section, peut contenir la navigation
  • Footer : isole le bas du document, de l’article, de la section, contient des méta-informations
  • Nav : isole les menus de navigation, les groupes d’éléments de navigation

Considérations clés avant d’écrire du HTML sémantique

Maintenant que nous réalisons l’importance du HTML sémantique dans la conception Web. Évaluons rapidement quelques bonnes pratiques à garder à l’esprit avant de commencer à écrire votre HTML sémantique.

  • Évitez l’utilisation de tableaux pour la mise en page.
  • Validez précisément le HTML.
  • Les éléments sémantiques ont une signification voulue et doivent être utilisés en conséquence.
  • Utilisez des noms de classe sémantiques et des valeurs d’identifiant.
  • h1-h6 pour le titre : pour créer un plan logique pour votre document.
  • Pour une citation, utilisez blockquote ou q.
  • Lorsque vous utilisez des images, ne sautez pas les attributs title et alt.

Balises canoniques

Une page donnée peut avoir plusieurs adresses. Ce n’est peut-être pas un gros problème, sauf que toutes ces adresses peuvent peser sur le crawl budget et sur l’autorité de votre page, et cela peut également perturber le suivi de vos performances. Une solution pour résoudre ce problème consiste à utiliser une balise canonique pour indiquer à un moteur de recherche laquelle de ces adresses de page est la principale.

Si vous n’êtes pas familier avec le terme, les balises canoniques sont des marqueurs qui indiquent aux moteurs de recherche que l’URL que vous avez spécifiée est la copie originale et fidèle d’une page.

Les balises canoniques apparaissent dans la section head du code HTML d’une page. Soit ils renvoient à l’URL d’une page (auto-référencement), soit ils peuvent même consolider les signaux en référençant l’URL d’une autre page.

Les meilleures pratiques

Ne pas canoniser (ou pointer) vers une URL qui a une redirection 301 (c’est-à-dire une page configurée pour rediriger vers une autre page)

Assurez-vous que le contenu que vous canonisez est pertinent

Pour éviter d’éventuelles complications SEO, appliquez la balise canonique aux pages suivantes :

  • Pages disponibles via différentes URL
  • Pages avec un contenu très similaire
  • Pages dynamiques qui créent leurs propres paramètres d’URL

Hreflang

Disons que votre site est créé, optimisé et qu’il se classe bien dans les SERP de Google. Vous êtes fier du travail que vous avez accompli et vous aimeriez que les personnes qui parlent et lisent d’autres langues accèdent à votre site et à son contenu. Comment faites-vous cela? Avec l’attribut Hreflang.

Hreflang est une balise HTML qui informe les moteurs de recherche de la langue que vous utilisez sur une page spécifique. Cela vous permet d’illustrer la relation entre les pages Web écrites dans différentes langues.

Ceci est particulièrement important si vous prévoyez de cibler des publics spécifiques par emplacement. Par exemple, supposons que vous possédiez une entreprise allemande ouvrant une succursale de services en France. Vous voulez vous assurer qu’une personne visitant votre site depuis la France puisse tout savoir sur votre nouvel emplacement.

La balise Hreflang “hreflang=fr” indiquera à Google que si quelqu’un visite votre site avec une adresse IP qui provient probablement de la France, il devrait recevoir la version française de la page.

Hreflang améliore non seulement l’expérience utilisateur mais aussi l’accessibilité. Ceci est utile pour les utilisateurs, le trafic et les entreprises en général.

L’audit de site comprend également un rapport de référencement international qui vous permet de savoir si votre site présente des problèmes de hreflang.

Utiliser Google Search Console pour surveiller les performances de votre site internet.

Google Search Console (GSC) est un outil gratuit qui vous aide à surveiller les performances de votre site Web pour identifier et résoudre tout problème potentiel qui l’empêche d’apparaître comme prévu dans les résultats de recherche de Google.

Qu’est-ce que la console de recherche Google ?

C’est un outil gratuit qui aide les utilisateurs à mesurer le trafic de leur site, à voir les performances des mots clés, à résoudre les problèmes et à recevoir des messages de Google concernant leur site Web. Il fournit un aperçu de la performance d’un site Web dans la recherche organique ainsi que des moyens d’apporter des ajustements au site dans l’index Google. (Contrairement à Google Analytics, la Search Console ne fournit que des informations sur le trafic provenant de la recherche sur le Web, et non sur d’autres segments tels que le trafic direct, le trafic provenant d’annonces ou le trafic provenant de sites référents).

La Search Console a été lancée par Google il y a près de 15 ans alors qu’elle s’appelait encore officiellement “Webmaster Tools”. Depuis lors, le nom a changé et sa fonctionnalité a également beaucoup changé, mais son objectif est toujours le même.

Vous ne pouvez pas utiliser Google Search Console pour apporter directement des modifications à votre site, mais vous pouvez l’utiliser pour soumettre des pages à l’index Google, pour vérifier que les URL de votre site sont saines et pour vérifier les erreurs dans la propriété de votre domaine.

Pour le SEO technique en particulier, la Search Console est un bon outil pour ajuster la stratégie. Les données que vous pouvez obtenir de la Search Console peuvent aider les entreprises à découvrir de nouvelles opportunités de classement, à améliorer les performances existantes et à savoir exactement comment les gens accèdent à leur site Web. Cela signifie qu’il s’agit d’un outil important pour toute entreprise qui s’appuie sur son site Web pour l’expérience utilisateur ou pour générer des prospects grâce au trafic organique.

L’une des fonctionnalités les plus puissantes de l’outil est le rapport de couverture de l’index. Il vous montre une liste de toutes les pages de votre site que Google a essayé d’explorer et d’indexer, ainsi que tous les problèmes rencontrés en cours de route.

Lorsque Google explore votre site, cela signifie que vos pages sont découvertes et examinées pour déterminer si leurs informations méritent d’être indexées. L’indexation signifie que ces pages ont été analysées par le robot d’exploration de Google (« Googlebot ») et stockées sur des serveurs d’indexation, ce qui les rend éligibles pour les requêtes des moteurs de recherche.

Liste des erreurs de la console de recherche Google

Si le robot d’exploration de Google, Googlebot, rencontre un problème lorsqu’il essaie d’explorer votre site et ne comprend pas une page de votre site Web, il va abandonner et passer à autre chose. Cela signifie que votre page ne sera pas indexée et ne sera pas visible pour les internautes, ce qui affecte considérablement vos performances de recherche.

Voici quelques-unes de ces erreurs :

  • Erreur de serveur (5xx)
  • Erreur de redirection
  • Bloqué par robots.txt
  • Marqué ‘pas d’index’
  • Demande non autorisée (401)
  • Non trouvé (404)
  • Problème d’exploration

Notre astuce pour améliorer votre référencement technique

Le référencement technique est un véritable fondement du référencement. Si les liens entrants, le contenu et les mots clés doivent toujours se trouver au centre de vos préoccupations, cela ne vous servira à rien tant que votre site n’est pas techniquement optimisé.

Vous devez tenir compte des points ci-dessus. Ce sont vraiment les plus simples à comprendre en matière de SEO technique, et aussi les plus faciles à mettre en œuvre. Concentrez-vous sur cette checklist et vous serez sur la bonne voie.

Et pour vos besoins en rédaction de contenus web, pensez à passer votre commande de textes sur Redacteur.com. De nombreux rédacteurs freelances professionnels du SEO attendent de vous envoyer leur candidature !

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire