Confiez la rédaction de votre content marketing à nos rédacteurs professionnelsDécouvrir15 000 rédacteurs • 50 spécialités

SEO : 8 fausses idées à oublier

Sur Redacteur.com, profitez de l'expertise d'un conseiller personnel et du savoir-faire des rédacteurs professionnels pour votre content marketing. En savoir plus 

Chaque jour, plusieurs milliers d’experts en référencement cherchent à dompter le moteur de recherche Google en tentant d’en apprendre davantage sur ses algorithmes jusque-là tenus secrets.

Si cette situation a permis d’identifier certains critères pris en compte par ces algorithmes, elle a également vu l’émergence de croyances totalement fausses.

Voici d’ailleurs 8 fausses idées que vous devez absolument oublier si vous envisagez de faire grimper votre site dans les résultats des moteurs de recherche.

 

Vous cherchez à faire rédiger des fiches produit articles de blog contenus web

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redacteur.com
Commander des textes
Des milliers de rédacteurs freelance sont disponibles pour vous répondre

1. Un outil résoudra tous vos problèmes

Beaucoup de porteurs de projet dans le web n’ont absolument aucune connaissance en référencement et pensent qu’un bon logiciel SEO peut à lui seul leur permettre d’obtenir un bon positionnement pour leur site.

Ils font là une grosse erreur puisque les outils qu’il est possible de trouver sur le web ou auprès de professionnels visent à rendre le travail de la personne en charge du référencement plus efficace.

Attention
Autrement dit, les outils sont conçus pour faire gagner du temps mais ils ne feront pas des miracles sur le positionnement de votre site. Il faudra donc consentir temps et énergie pour atteindre les sommets de Google.

 

2. Du bon contenu suffit à attirer les internautes

Le bon contenu est une condition nécessaire pour attirer les internautes mais ce n’est en aucun cas une condition suffisante.

Promouvoir webinaire

Aussi, si les sites très bien référencés et très visités peuvent se contenter de fournir du bon contenu à bonne fréquence pour rester dans les sommets de Google, ce n’est pas le cas pour la très large majorité des sites.

Par exemple, si vous venez de créer votre site Internet, ne vous attendez pas à ce que du bon contenu suffise à attirer beaucoup de trafic. Il vous faudra apprendre à le promouvoir et à le distribuer afin qu’il puisse être vu du plus grand nombre. S’il séduit, vous pourrez alors commencer à fidéliser vos premiers lecteurs.

 

3. L’autorité du domaine et le Trust Flow sont les métriques les plus importantes pour les backlinks

À l’heure où la vente de liens est devenue un business particulièrement juteux pour certains webmasters, il a été établi qu’un lien provenant d’un domaine à forte autorité devait se payer au prix fort.

Seulement voilà, seul Google définit réellement quelle est la « valeur » d’un lien et il semblerait que les algorithmes du moteur de recherches aient décidé de voir les choses différemment.

En effet, pour lui, la valeur d’un lien tient à la popularité de la page (PageRank) mais aussi à sa position sur celle-ci (un lien en corps de page vaut plus que dans un footer tout comme il vaut davantage s’il se situe dans une zone située en haut de page).

Autrement dit, lorsque vous désirez créer des liens pointant vers votre site, cherchez avant tout à obtenir des liens bien « placés » sur des sites de confiance. Votre site profitera ainsi d’un vrai « jus » pour booster son référencement.

 

4. Les commentaires de blog contribuent au positionnement dans Google

Certains sont encore persuadés aujourd’hui que les liens vers leur site postés dans la section « commentaires » d’autres sites contribuent largement au positionnement dans Google.

Pourtant, force est de constater que ce n’est plus vrai, et ce pour la simple et bonne raison que des balises « nofollow » sont généralement attribuées à ce type de liens.

Bon à savoir
Mais alors, est-ce encore utile de générer des contenus mettant en avant son site sur les commentaires ? La réponse est oui car les sections « commentaires » restent un excellent moyen de promouvoir son contenu et donc d’attirer des visiteurs.

Il est donc surtout important de bien comprendre ce que peuvent apporter ou non les commentaires.

 

5. Vous ne devriez pas faire de liens vers d’autres sites

Ces dernières années, un mythe a voulu que pour garder les internautes sur son site, il valait mieux éviter les liens pointant vers d’autres sites de la Toile.

net linking mauvais maillage interne externe SEO

Eh bien, sachez que c’est là une erreur puisque des liens sortants ne nuisent en rien à votre référencement.

Par contre, ils peuvent attester de votre crédibilité puisque citer une source pour justifier une position que vous tenez peut contribuer à vous légitimer en tant qu’expert par exemple.

Par conséquent, sans abuser des liens sortants, n’hésitez pas à en placer quelques-uns dans vos contenus en privilégiant bien évidemment des sites de haute autorité comme sources.

 

6. La mise à jour régulière de votre site aide le référencement

On entend souvent dire que Google apprécie les mises à jour régulières sur les sites Internet. Eh bien, c’est vrai mais en partie seulement.

mises à jour et fraicheur des contenus

Le saviez-vous ?
En effet, Google apprécie d’avoir du nouveau contenu à proposer aux internautes. Pour autant, il n’est pas dupe et sait faire la différence entre du « contenu réchauffé » et du « nouveau contenu ».

Ainsi, mettre à jour les pages de votre site web ne conduira pas nécessairement à une amélioration de votre référencement. Par exemple, Google ne valorisera probablement pas la mise à jour de la page de présentation de votre entreprise alors qu’il pourra apprécier celle d’un billet de blog où des informations réellement nouvelles sont données.

Mettre à jour les contenus de votre site est donc quoi qu’il en soit une bonne chose mais ne vous attendez pas nécessairement à de grosses retombées en matière de référencement.

 

7. Il y a des pénalités pour le duplicate content

Désignant un contenu similaire ou identique sur deux URL distinctes (volontairement ou non), le duplicate content (ou contenu dupliqué en français) est à éviter absolument sur les sites web.

duplicate content

Pour autant, dire que Google émet des pénalités pour sanctionner le duplicate content est un mensonge puisque la firme de Mountain View ne punit pas directement ce type de contenus.

En revanche, il est tout à fait possible que le duplicate content d’une page puisse nuire à son référencement, Google ne sachant pas réellement comment la positionner face à une page au contenu identique.

Il n’y a donc pas de pénalité à proprement parler mais mieux vaut éviter le duplicate content.

 

8. Le nombre de mots est un facteur de classement

350 ? 600 ? 1000 ? 2000 ? La question de savoir combien de mots doit contenir le contenu idéal est sur toutes les lèvres et chaque porteur de projet dans le web a sa petite idée sur la question.

Aussi, tous vont être déçus d’apprendre que le nombre de mots d’un article n’est pas un facteur de classement.

Eh oui, si Google a tendance à récompenser les contenus un peu plus longs, c’est tout simplement parce qu’ils répondent généralement mieux à la requête de l’internaute.

Pour le moteur de recherche, c’est effectivement la qualité de la réponse donnée à une requête qui influence le classement d’une page plutôt que le nombre de mots qu’elle contient. Voilà qui est assurément une bonne nouvelle pour l’internaute également…

 

Vous l’avez compris, beaucoup de mythes entourent le référencement et il n’est pas toujours facile de démêler le vrai du faux.

Nous espérons en tout cas que grâce à cet article, vous serez mieux armé pour tenter de booster le référencement SEO de votre site web.

Commandez rapidement vos prochains contenus web sur Redacteur.comVoir les tarifsÀ partir de 0,03 € / mot

1 commentaire

  • Effectivement, il y a beaucoup de mythes à propose du SEO. Je suis ravie d’apprendre que mes idées sur le référencement naturel ne sont pas des idées « reçues » et que mes connaissances sont encore à jour. 😉
    Concernant le dernier paragraphe, je fais confiance à Google quant à sa capacité d’analyse du comportement de l’utilisateur.
    Pour choisir le nombre de mots, mon astuce est de regarder les premiers résultats de la SERP (et de compter les mots rapidement à l’aide de Word Counter sur chrome). Ainsi, j’ai une petite idée des attentes de l’internaute (ou du mobinaute).
    Merci pour la qualité de cet article.

Confiez la rédaction de votre content marketing à nos rédacteurs professionnelsDécouvrir15 000 rédacteurs • 50 spécialités
Asset 1
Chaque jour, des conseils d'experts
pour votre stratégie content marketing.