Contenu web Rédaction web

Rédaction web : 5 pièges qui vous font perdre du temps

pièges de rédaction web
Publié par Léo Chatillon

La rédaction web est une technique à part entière qui requiert bon nombre de compétences spécifiques.

Dans le même temps, tout rédacteur, aussi expérimenté qu’il soit, est susceptible de commettre des erreurs qui peuvent lui faire perdre du temps et nuire à son travail.

Voici justement 5 pièges fréquents à éviter pour être un meilleur rédacteur web et optimiser son temps.

 

Vous cherchez à faire rédiger des fiches produit articles de blog contenus web

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redacteur.com
Commander des textes
Des milliers de rédacteurs freelance sont disponibles pour vous répondre

1) Chercher l’idée du siècle

C’est tout à fait compréhensible :

Vous aimeriez que votre prochain article ou e-book soit une référence absolue, avec un sujet passionnant et un angle révolutionnaire.

Toutefois, courir constamment après l’idée du siècle ne vous aidera pas à créer régulièrement des contenus de qualité ; au contraire, cela risque de vous faire perdre beaucoup de temps et d’énergie.

Il faut donc être capable de revoir ses exigences à la baisse et de se contenter d’une « bonne idée », à défaut de détenir l’idée ultime.

Demandez-vous simplement si votre contenu sera intéressant et utile pour vos lecteurs. Si la réponse est oui, alors n’hésitez pas plus longtemps.

 

2) Trop se documenter

Tout travail de rédaction web (ou presque) nécessite une part de documentation.

Toutefois, le perfectionnisme peut vous pousser à effectuer des recherches encyclopédiques… et non nécessaires.

Évidemment, plus un article est étayé par des sources fiables et des exemples concrets (surtout s’il traite d’un sujet technique et pointu), plus il s’approche de l’excellence.

Cependant, l’un des grands principes de la rédaction web est d’éviter le superflu :

Essayez, autant que possible, de limiter vos recherches à ce qui est vraiment nécessaire. Mieux vaut s’appuyer sur quelques sources qualitatives et pertinentes que sur une multitude de documents disparates.

 

3) Trop soigner le brouillon

Voici la définition du mot brouillon par le dictionnaire Larousse : « Première forme d’un écrit que l’on corrige, avant de le recopier. »

Un brouillon est donc, par définition, un texte imparfait, qui comporte des erreurs, des formulations hasardeuses, des abréviations…

Alors, pourquoi consacrer un temps précieux à rédiger ce premier jet à la perfection ?

Focalisez-vous sur les idées et la structure du texte : vous pouvez par exemple vous contenter d’une liste de points résumant les principales sections de votre contenu.

Une fois que vous disposez d’un fond bien construit, vous pouvez y mettre des formes et dégainer vos plus belles phrases et formules.

 

4) Relire trop consciencieusement

Que les choses soient claires :

Relire est indispensable et tout contenu digne de ce nom devrait être dépourvu de la moindre faute d’orthographe ou de grammaire (même si un oubli peut arriver à tout le monde).

Pour cela, il peut d’ailleurs être utile d’employer un correcteur orthographique en ligne.

Néanmoins, une relecture trop pointilleuse peut s’avérer contre-productive : en vous attardant sur des détails mineurs, vous perdez du temps et passez à côté de ce qui est vraiment important.

Si vous ne deviez vous poser qu’une seule question lors de votre relecture, ce serait la suivante : « Mon contenu communique-t-il clairement les idées que je souhaite transmettre à mes lecteurs ? »

En d’autres termes, oubliez cette phrase dont vous n’êtes pas satisfait et ne passez pas des heures à vous triturer le cerveau pour trouver une meilleure formulation ou un adjectif plus approprié… Focalisez-vous sur la clarté et la bonne transmission de l’information.

 

5) Trop hésiter à publier

Une fois votre article, livre blanc ou autre contenu rédigé, vient le moment fatidique : il est grand temps de publier votre texte et de laisser le monde entier (ou presque) le découvrir.

À cet instant, vous pourriez être gagné par l’hésitation :

« Le sujet va-t-il intéresser les internautes ? Le titre va-t-il leur donner envie de cliquer ? Le contenu ne contient-il pas trop d’erreurs ? »

Autant de doutes que vous devez surmonter pour ne pas procrastiner ou revenir en arrière. Alors, comment vous rassurer et vous convaincre que votre texte vaut le coup d’être mis en ligne ?

Commencer par prendre une grande inspiration et posez-vous les questions suivantes :

  • Le contenu est-il utile et pertinent pour mon audience ?
  • Les idées sont-elles clairement exprimées ?
  • Aurais-je vraiment pu faire mieux dans le temps qui m’était imparti ?
  • Ai-je relu le texte et corrigé les fautes (surtout le plus grossières) ?

 

En prenant un peu de recul sur votre travail, vous vous rendrez compte que votre appréhension n’a pas forcément lieu d’être. N’attendez pas plus longtemps pour cliquer sur « Publier ».

 

Léo Chatillon
Rédaction web  : 5 pièges qui vous font perdre du temps
Noter cet article

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.