Référencement

Content marketing : 5 erreurs SEO trop répandues

Publié par Léo Chatillon

SEO et content marketing sont intimement liés.

Sans un bon référencement naturel, vos contenus ne seront pas lus ; et sans contenus de qualité, il sera difficile d’être bien référencé…

Voici justement 5 erreurs SEO communes que commettent les content marketeurs, mettant en péril leur stratégie de contenu.

1) Optimiser chaque contenu pour des mots-clés

On dit que toute page web ou tout article de blog devrait cibler une thématique précise et se concentrer sur un ou plusieurs mots-clés correspondant à ce sujet.

Vous cherchez à faire rédiger des fiches produit articles de blog contenus web

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redacteur.com
Commander des textes
Des milliers de rédacteurs freelance sont disponibles pour vous répondre

Même si c’est un très bon principe qu’il est important de suivre, sachez que cela n’est pas toujours vrai

Certains sujets que vous pourriez avoir envie d’aborder ne correspondent à aucun mot-clé populaire : il s’agira au mieux d’expressions de longue traîne très peu recherchées sur Google.

Est-ce que cela en fait de mauvais sujets pour autant ?

Non, loin de là : un bon contenu n’est pas forcément un contenu ayant un fort potentiel de référencement naturel.

Figurez-vous que de nombreux sites ou blogs ne misent aucunement sur le SEO pour générer un trafic colossal : ils exploitent d’autres canaux, comme les réseaux sociaux ou l’emailing.

Pour résumer, si vous avez trouvé une thématique de contenu irrésistible, un sujet tendance ou d’actualité, mais que votre recherche de mots-clés n’a rien donné de probant : oubliez le SEO et misez sur l’attractivité de votre sujet et de votre titre.

2) Ne pas produire assez de contenu

Une statistique vaut mieux qu’un long discours :

Les entreprises qui publient plus de 16 articles de blog par mois obtiennent 3, 5 fois plus de trafic que celles qui en publient entre 0 et 4, comme l’indique une étude de HubSpot.

fréquence de publication

Cela peut s’expliquer de deux façons différentes :

  • Plus vous publiez de contenus, plus votre audience a d’occasions de visiter votre site – le trafic augmente donc mécaniquement ;
  • Plus vous créez d’articles, plus vous augmentez le nombre de mots-clés (de longue traîne, en particulier) sur lesquels vous êtes référencé.

3) Vouloir faire toujours plus long

Une règle d’or en SEO veut que plus une page est longue, plus elle a de chances d’être bien référencée.

Cela est vrai à bien des égards, mais le web regorge de contre-exemples : un article de 300 mots (considéré comme le strict minimum) peut être très bien référencé sur certaines requêtes.

En fait, tout dépend du sujet du contenu : si celui-ci exige un travail de fond et des analyses détaillées sur plusieurs pages, alors la longueur sera sans doute récompensée.

S’il s’agit d’un sujet plus trivial, pour lequel les internautes veulent une information rapide et accessible, un contenu court a toutes ses chances.

En résumé : essayez de trouver la juste longueur pour vos contenus, faites long quand cela est nécessaire, faites plus court si le sujet ne requiert pas plus d’investissement.

4) Négliger les liens internes

Les liens externes ont un impact très positifs sur le référencement : il suffit qu’un site réputé mette un lien vers votre contenu sur l’une de ses pages pour donner un bon coup de boost à votre SEO.

Toutefois, à trop courir après les backlinks, les créateurs de contenu en viendraient presque à oublier les liens internes : il s’agit des liens qui relient plusieurs articles d’un même blog, par exemple.

S’ils sont moins valorisés par les moteurs de recherche, les liens internes sont tout de même un indicateur SEO important :

Les pages vers lesquelles pointent le plus de liens peuvent ainsi être considérées comme les plus importantes et bénéficier d’un « bonus ».

Qui plus est, les liens internes ont un effet positif sur l’expérience utilisateur : les visiteurs d’un blog disposant d’un maillage interne intelligent peuvent naviguer fluidement d’un article à l’autre, en étant redirigé vers des sujets qui les intéressent.

5) Négliger le référencement d’image

La bonne utilisation des images est primordiale pour réussir un contenu web : elles maintiennent l’attention des lecteurs et permettent d’illustrer ou de synthétiser les informations contenues dans le texte.

Mais quid de leur impact SEO ?

Le référencement d’image est encore trop souvent négligé par les content marketeurs, alors que ces dernières peuvent vous faire gagner un trafic supplémentaire précieux.

référencement sur google images

Veillez donc à suivre religieusement ces 3 règles d’or pour chaque visuel que vous utilisez dans vos articles et pages web :

  • Renommer le fichier image avec des mots-clés pertinents (par exemple, pour l’image ci-dessus : « google-images.jpg ») ;
  • Redimensionnez l’image (600-700 pixels de largeur sont généralement amplement suffisants) pour l’alléger au maximum : le temps de chargement de votre page affecte son référencement.
  • Personnalisez la balise Alt (aussi appelée texte alternatif) de l’image avec des mots-clés cohérents (pour reprendre l’exemple ci-dessus : « référencement sur google images »).

 

Besoin de contenus optimisés pour le référencement naturel ? Faites rédiger vos textes par un rédacteur web spécialiste de l’optimisation SEO.

Léo Chatillon
Content marketing  : 5 erreurs SEO trop répandues
3.8 (76.67 %) 6 votes

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.