Confiez la rédaction de vos contenus sur les vins et spiritueux à nos rédacteurs

Profitez de l'expertise de notre équipe et du savoir-faire de nos rédacteurs professionnels spécialisés pour faire rédiger vos contenus sur les vins et spiritueux, rapidement et sans effort.

Un service sur mesure pour

Des contenus sur les vins et spiritueux de qualité

Une icône représentant deux bulles de discution

Choix parmi 978 rédacteurs spécialisés

Une icône représentant un bouclier miroitant avec en son centre une coche

Qualité garantie et retours gratuits

Une icône représentant un rouage devant un dossier bleu rempli de document

Commandes récurrentes et gros volumes

Une icône représentant trois pièces d'or devant une projection d'un graphique dont la tendance est à la baisse

Tarifs dégressifs avantageux

Commande #69134

Les 10 ans de présidence de Bernard Baud à la tête de la Distillerie Massenez - Un texte

Consignes générales du client :

Texte incisif, destiné à la presse Economie et des Affaires.

1/ Décembre 2010 : un rapprochement de deux distilleries, presque jumelles
Bernard Baud, Président des Grande Distilleries Peureux a créé une marque forte : Griottines®.
Néanmoins les Grandes Distilleries Peureux ne disposent pas d’une marque forte dans les Eaux-de-Vie de fruits…
Il part donc en recherche d’un alter-égo à Griottines®…
Il croise souvent Gaby Massenez aux AG de la FFS et comprend que Manou, qui épaule son père à la tête de la distillerie Massenez, connait quelques difficultés et que ses enfants ne veulent pas prendre la suite.
Les discussions commencent et Bernard fait une prise de participation majoritaire de la Distillerie Massenez.

2/ Repositionnement de la Distillerie Massenez
• Bernard a retravaillé les produits existants, les gammes, ajusté les assemblages d’Eaux-de-Vie…
Ensuite, il a de nouveau inscrit Massenez sur des concours internationaux de spiritueux et les médailles n’ont cessé de pleuvoir !
La première récompense tombe en Juin 2011, pendant le salon Vinexpo, 1er salon où les deux maisons s’affichent ensemble.
Pas de marketing ou d’innovation sans une qualité à un niveau d’excellence.

• Volonté de Bernard de revenir fort sur ses terres…en Alsace.
Suite au rachat de Massenez, il lui aurait été très facile de fusionner la production et l’admin avec les Grandes Distilleries Peureux.
Mais il a choisi de conserver l’ancrage et l’identité alsacienne…et de conserver toutes les équipes en place.

Le magazine des 150 ans illustre bien cette stratégie avec mise en lumière de tous les partenaires, chefs alsaciens = le fruit de ces 10 années de travail pour ramener Massenez sur son territoire.
En parallèle, cet ancrage local a aussi permis la reprise de la confiance en la marque Massenez pour son redéploiement à l’export.

• Massenez = luxe.
Donc dès sa reprise, Bernard a privilégié les réseaux de distribution à haute valeur ajoutée.
Une stratégie risquée car ce choix privait l’entreprise de certains circuits à forts volumes.
Mais la stratégie a été payante…
Bernard a renoué avec des associations prestigieuses comme les Etoiles d’Alsace, regroupant tous les chefs étoilés d’Alsace par exemple.


3/ Une stratégie innovante et payante
• Bernard va chercher à amener l’entreprise sur de nouveaux segments sans toucher aux packagings existants :
Objectif : dépoussiérer Massenez en s’appuyant sur les bases solides construites par Gaby Massenez. Redynamiser la marque !

Objectif : dépoussiérer Massenez, bousculer les codes…cf innovations citées plus haut.
En 2011, Elodie Naslin rejoint l’entreprise et apporte un regard nouveau sur l’entreprise en partant d’un premier constat : aucune égérie féminine n’existe dans l’univers des spiritueux + la hausse de la consommation des cocktails notamment par des femmes…de là va naitre le concept de Miss Massenez et de ses cocktails autour du monde.
Le concept Miss Massenez a été la 1ère pierre à l’édifice de la reconstruction Massenez.
Il a permis aussi de repositionner Massenez en Alsace, notamment via les évènements Cocktails sur lequel la distillerie a été et est toujours partenaire.

Viennent ensuite les innovations citées plus bas, travaillées en tandem : Bernard crée le produit, Elodie l’écrin.
Tout cela permet de relancer Massenez en France mais aussi à l’export.


EMBAUCHES :
Données pas tellement pertinentes car il y a eu des départs en retraite, des arrivées…
Globalement à sa reprise, il y avait 6 salariés, eu aujourd’hui il y a une dizaine de salariés sur site (11/12) et des intérimaires en périodes très intenses.

Info sur les VIE aux USA et en Australie pertinentes.


Voici ensuite les données chiffrées, qui viennent en conséquence de la stratégie de Bernard :

EVOLUTION DE CROISSANCE
• Date de signature de rachat de la Distillerie Massenez par Bernard Baud : Décembre 2010
• Evolution CA Massenez depuis la présidence de Bernard : +35%
• CA : 60% Export – 40% France


Pays phares :
• Evolution USA : +6%
o VIE sur New-York pendant 4 ans qui a permis de retrouver une stabilité et une croissance sur ce pays phare pour Massenez
• Evolution Australie : +87%
o Stratégie payante de recruter depuis quelques années une VIE à Melbourne et de travailler main dans la main avec notre importateur distributeur de Melbourne.
o Implique un management à distance quotidien mais les efforts payent.
• Evolution Canada : +190%
o La SAQ qui est un monopole d’état a accepté de tester les nouveautés Massenez.
• Evolution UK : +75%
• Evolution Italie : +124%
• Développement du marché chinois sans précédent : +120%


CROISSANCE ET NOUVEAUTES
• Lancement du concept Miss Massenez en 2011, qui a permis de booster et dynamiser l’image de la maison.
De ce concept sont nées plusieurs nouveautés et a été créée la boutique Miss Massenez qui avoisine les 100k€ de CA annuels (située au cœur de la distillerie)
• Concentrés de Cocktails :
Véritable success story régionale grâce à Croisieurope, le N°1 des croisières fluviales en Europe qui nous a fait confiance et propose aujourd’hui tous les concentrés de cocktails Miss Massenez, sur ses bateaux de France jusqu’au Mékong.
o 48k€ en 2014 année de lancement
o 85k€ en 2019

• Golden Eight® :
Produit occupant la place N°3 après la Poire prisonnière et l’EDV de Poire, en seulement 5 ans !
Contrat avec Air France revu par Bernard.
o 60k€ en 2015 année de lancement
o 213k€ en 2019

• Garden Party® :
Cf dossier de presse mais montre vraiment l’aspect innovant de la distillerie et de son dirigeant !
Aujourd’hui énorme succès aux USA où une tournée de lancement avait été réalisée entre NYC et Chicago sur une semaine complète.
Un produit taillé pour les mixologistes de pointe…qui assoit la légitimité de Massenez sur l’univers de la mixologie.
o 13 000€ l’année de lancement
o 145 k€ en 2019

• Dom Pacello Royal Orange® : les tréosrs Massenez
Encore trop tôt car lancé en plein covid, et donc nous pouvons considérer que nous sommes encore en année de lancement.
Néanmoins, l’une des plus belles réalisations de la Distillerie Massenez qui s’attaque à une liqueur d’exception qu’est la liqueur d’orange & Cognac…pour la 1ère fois 100% naturelle !

• A venir, en 2022 : une liqueur de Café exceptionnelle « Djebenah Buna® » : fait aussi partie des trésors Massenez
• Nombre de références : plus de 550 références.
• Environ 900 000 cols/an (ATTENTION donnée non pertinente car multitude de formats dont mignonettes)

Texte #1
1200 mots
Attribué et en cours

texte corporate qui présente le bilan des 10 ans de présidence de Barnard Baud à la tête de la Distillerie Massenez. Chiffres, stratégie, business,

CR16-8527 a été choisi pour la rédaction de ce texte.