Confiez la rédaction de vos contenus spécialisés dans le secteur bancaire à nos rédacteurs

Profitez de l'expertise de notre équipe et du savoir-faire de nos rédacteurs professionnels spécialisés pour faire rédiger vos contenus spécialisés dans le secteur bancaire, rapidement et sans effort.

Un service sur mesure pour

Des contenus spécialisés dans le secteur bancaire de qualité

Une icône représentant deux bulles de discution

Choix parmi 978 rédacteurs spécialisés

Une icône représentant un bouclier miroitant avec en son centre une coche

Qualité garantie et retours gratuits

Une icône représentant un rouage devant un dossier bleu rempli de document

Commandes récurrentes et gros volumes

Une icône représentant trois pièces d'or devant une projection d'un graphique dont la tendance est à la baisse

Tarifs dégressifs avantageux

Commande #59218

Circulation inter-files interdite en scooter - Un texte

Consignes générales du client :

Bonjour loris
Rédaction article optimisé yoast seo mot clé «  circulation Inter-files interdite en scooter » merci de faire un lien avec nos produits protect plus assurances

Scooter : la circulation inter-files est interdite depuis le 1er février 2021

A compter du 1er février, la circulation inter-files est interdite pour les motos et les scooters. Les conducteurs de deux-roues vont devoir redoubler de vigilance, et de patience !

Deux-roues et circulation inter-files : ce qu’il faut savoir
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, circuler entre les files n’a jamais été autorisé. Une tolérance avait été instaurée en décembre 2015 dans 11 départements afin d’expérimenter cette pratique sur une longue période, et ainsi en connaître les impacts sur la circulation et la sécurité.
Les scooters et autres motos ne pouvaient, par exemple, dépasser les 50 km/h sur les voies concernées.
Deux-roues : la circulation inter-files interdite
Depuis le 1er février, tous les deux-roues circulant entre les files peuvent désormais être sanctionnés partout en France. Motards et autres scootéristes risquent une amende de quatrième classe, soit 135 euros, ainsi qu’un retrait de 3 points.
Circulation inter-files : que retenir de cette expérimentation ?
Selon la délégation de la sécurité routière, le nombre d’accidents impliquant des deux-roues a augmenté de 12 % sur les 3 000 km sur lesquels la circulation inter-files était autorisée. Ces résultats peuvent s’expliquer pour plusieurs raisons :
D’une part, certains conducteurs de deux-roues ne respectaient pas la limitation de vitesse imposée.
D’autre part, il a été observé que certains usagers forçaient le passage, au risque de créer un accident.
A l’inverse, les accidents ont reculé de 10 % sur les autres voies non concernées par cette expérience. Autant de raisons qui ont fortement influencé l’interdiction de circuler entre les files jusqu’à nouvel ordre.
Une nouvelle expérimentation à venir pour la circulation inter-files ?
La déléguée ministérielle à la sécurité routière souhaite réitérer l’expérience, en ajustant les règles établies.
Les zones de tests vont être plus étendues
La pédagogie sur les bonnes pratiques de sécurité va être renforcée
La méthode de collecte de données va être affinée.
Pour rappel, en 2018 seuls 40 % des conducteurs de deux-roues respectaient les 50 km/h imposés dans le cadre de l’expérimentation sur la circulation inter-files. Preuve qu’il est nécessaire de sensibiliser les conducteurs de deux-roues à l’avenir !
Cette seconde phase d’expérimentation, plus aboutie, permettra donc de trouver à terme des solutions plus sécurisantes pour tous les usagers.

Tout savoir sur la circulation inter-files en scooter

En théorie, la circulation inter-files est interdite par le Code de la route. En pratique, depuis février 2016, la circulation interfiles est expérimentée à titre exceptionnel par décret aux heures de pointe, dans 11 départements métropolitains.

Sommaire

Circulation inter-files en moto : ce que dit la loi
Qui est concerné par la circulation inter-files ?
Que permet la circulation inter-files ?
Où et quand peut-on circuler en inter-files ?
Quelles sont les règles en matière de circulation inter-files ?

Circulation inter-files en scooter : ce que dit la loi

La circulation inter-files consiste à circuler en deux-roues ou en trois-roues motorisés entre les files de véhicules à l’arrêt ou roulant à vitesse réduite dans un trafic dense et congestionné.
L’expérimentation de la circulation inter-files est régie par le décret n° 2015-1750 du 23 décembre 2015.
Qui est concerné par la circulation inter-files ?

Le texte déclare qu’« à titre expérimental et par dérogation à certaines règles de circulation, le décret autorise la circulation inter-files de certains véhicules à deux ou trois roues motorisés d’une largeur d’un mètre maximum. »
La circulation inter-files en moto est donc interdite aux quads, side-cars et tricycles larges.
Que permet la circulation inter-files ?

Le conducteur en inter-files circule entre les deux files de véhicules situées sur les deux voies de circulation les plus à gauche d’une chaussée. Cette circulation n’est pas considérée comme un dépassement.
Où et quand peut-on circuler en inter-files ?

La circulation inter-files ne peut être exécutée que sur les autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central et dotées d’au moins deux voies chacune dont la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 70 km/h.
L’expérimentation est réalisée dans les 11 départements suivant :
Paris ;
les Hauts-de-Seine ;
la Seine-Saint-Denis ;
le Val-de-Marne ;
la Seine-et-Marne ;
les Yvelines ;
l’Essonne ;
le Val-d’Oise ;
le Rhône ;
la Gironde ;
les Bouches-du-Rhône.
La circulation inter-files est autorisée lorsque la circulation s’est, en raison de sa densité, établie en file ininterrompue sur toutes les voies, jusqu’à une vitesse maximale de 50 km/h.
Quelles sont les règles en matière de circulation inter-files ?

Pratiquée mais jamais autorisée, la circulation inter-files nécessitait de mettre en place des règles spécifiques. C’est aujourd’hui le cas dans les 11 départements concernés par l’expérimentation. Cette manière de circuler n’est autorisée que sur les autoroutes et les routes à au moins deux fois deux voies, soit celles celles sur lesquelles la vitesse maximale autorisée se situe entre 70 et 130 km/h.
La circulation interfiles en moto est interdite :
en ville et sur les voies qui ne sont pas séparées par un terre-plein central ;
si les véhicules circulent à plus de 50 km/h ;
si le conducteur du deux-roues circule à plus de 50 km/h entre les files ;
en cas de neige ou de verglas.
Pour éviter un accident en moto en circulation interfiles, les conducteurs des véhicules concernés doivent s’assurer que l’espace entre deux voitures est suffisant. Ils ne doivent pas non plus forcer le passage.
Enfin, la circulation inter-files doit évidemment respecter les règles de base du Code de la Route (distances de sécurité, clignotant pour signaler son changement de file, etc.).
Le conseil de François !

La durée de l’expérimentation est de quatre ans, prorogeable dans la limite d’un an. Pour diffuser la connaissance de cette pratique : les règles régissant la circulation inter-files seront intégrées à l’enseignement de la conduite de tout véhicule admis à circuler sur la voie publique

Cordialement
Rachel .

Texte #1
970 mots
Terminé

Bonjour loris
Rédaction article optimisé yoast seo mot clé «  circulation Inter-files interdite en scooter » merci de faire un lien avec nos produits protect plus assurances

Scooter : la circulation inter-files est interdite depuis le 1er février 2021

A compter du 1er février, la circulation inter-files est interdite pour les motos et les scooters. Les conducteurs de deux-roues vont devoir redoubler de vigilance, et de patience !

Deux-roues et circulation inter-files : ce qu’il faut savoir
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, circuler entre les files n’a jamais été autorisé. Une tolérance avait été instaurée en décembre 2015 dans 11 départements afin d’expérimenter cette pratique sur une longue période, et ainsi en connaître les impacts sur la circulation et la sécurité.
Les scooters et autres motos ne pouvaient, par exemple, dépasser les 50 km/h sur les voies concernées.
Deux-roues : la circulation inter-files interdite
Depuis le 1er février, tous les deux-roues circulant entre les files peuvent désormais être sanctionnés partout en France. Motards et autres scootéristes risquent une amende de quatrième classe, soit 135 euros, ainsi qu’un retrait de 3 points.
Circulation inter-files : que retenir de cette expérimentation ?
Selon la délégation de la sécurité routière, le nombre d’accidents impliquant des deux-roues a augmenté de 12 % sur les 3 000 km sur lesquels la circulation inter-files était autorisée. Ces résultats peuvent s’expliquer pour plusieurs raisons :
D’une part, certains conducteurs de deux-roues ne respectaient pas la limitation de vitesse imposée.
D’autre part, il a été observé que certains usagers forçaient le passage, au risque de créer un accident.
A l’inverse, les accidents ont reculé de 10 % sur les autres voies non concernées par cette expérience. Autant de raisons qui ont fortement influencé l’interdiction de circuler entre les files jusqu’à nouvel ordre.
Une nouvelle expérimentation à venir pour la circulation inter-files ?
La déléguée ministérielle à la sécurité routière souhaite réitérer l’expérience, en ajustant les règles établies.
Les zones de tests vont être plus étendues
La pédagogie sur les bonnes pratiques de sécurité va être renforcée
La méthode de collecte de données va être affinée.
Pour rappel, en 2018 seuls 40 % des conducteurs de deux-roues respectaient les 50 km/h imposés dans le cadre de l’expérimentation sur la circulation inter-files. Preuve qu’il est nécessaire de sensibiliser les conducteurs de deux-roues à l’avenir !
Cette seconde phase d’expérimentation, plus aboutie, permettra donc de trouver à terme des solutions plus sécurisantes pour tous les usagers.

Tout savoir sur la circulation inter-files en scooter

En théorie, la circulation inter-files est interdite par le Code de la route. En pratique, depuis février 2016, la circulation interfiles est expérimentée à titre exceptionnel par décret aux heures de pointe, dans 11 départements métropolitains.

Sommaire

Circulation inter-files en moto : ce que dit la loi
Qui est concerné par la circulation inter-files ?
Que permet la circulation inter-files ?
Où et quand peut-on circuler en inter-files ?
Quelles sont les règles en matière de circulation inter-files ?

Circulation inter-files en scooter : ce que dit la loi

La circulation inter-files consiste à circuler en deux-roues ou en trois-roues motorisés entre les files de véhicules à l’arrêt ou roulant à vitesse réduite dans un trafic dense et congestionné.
L’expérimentation de la circulation inter-files est régie par le décret n° 2015-1750 du 23 décembre 2015.
Qui est concerné par la circulation inter-files ?

Le texte déclare qu’« à titre expérimental et par dérogation à certaines règles de circulation, le décret autorise la circulation inter-files de certains véhicules à deux ou trois roues motorisés d’une largeur d’un mètre maximum. »
La circulation inter-files en moto est donc interdite aux quads, side-cars et tricycles larges.
Que permet la circulation inter-files ?

Le conducteur en inter-files circule entre les deux files de véhicules situées sur les deux voies de circulation les plus à gauche d’une chaussée. Cette circulation n’est pas considérée comme un dépassement.
Où et quand peut-on circuler en inter-files ?

La circulation inter-files ne peut être exécutée que sur les autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central et dotées d’au moins deux voies chacune dont la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 70 km/h.
L’expérimentation est réalisée dans les 11 départements suivant :
Paris ;
les Hauts-de-Seine ;
la Seine-Saint-Denis ;
le Val-de-Marne ;
la Seine-et-Marne ;
les Yvelines ;
l’Essonne ;
le Val-d’Oise ;
le Rhône ;
la Gironde ;
les Bouches-du-Rhône.
La circulation inter-files est autorisée lorsque la circulation s’est, en raison de sa densité, établie en file ininterrompue sur toutes les voies, jusqu’à une vitesse maximale de 50 km/h.
Quelles sont les règles en matière de circulation inter-files ?

Pratiquée mais jamais autorisée, la circulation inter-files nécessitait de mettre en place des règles spécifiques. C’est aujourd’hui le cas dans les 11 départements concernés par l’expérimentation. Cette manière de circuler n’est autorisée que sur les autoroutes et les routes à au moins deux fois deux voies, soit celles celles sur lesquelles la vitesse maximale autorisée se situe entre 70 et 130 km/h.
La circulation interfiles en moto est interdite :
en ville et sur les voies qui ne sont pas séparées par un terre-plein central ;
si les véhicules circulent à plus de 50 km/h ;
si le conducteur du deux-roues circule à plus de 50 km/h entre les files ;
en cas de neige ou de verglas.
Pour éviter un accident en moto en circulation interfiles, les conducteurs des véhicules concernés doivent s’assurer que l’espace entre deux voitures est suffisant. Ils ne doivent pas non plus forcer le passage.
Enfin, la circulation inter-files doit évidemment respecter les règles de base du Code de la Route (distances de sécurité, clignotant pour signaler son changement de file, etc.).
Le conseil de François !

La durée de l’expérimentation est de quatre ans, prorogeable dans la limite d’un an. Pour diffuser la connaissance de cette pratique : les règles régissant la circulation inter-files seront intégrées à l’enseignement de la conduite de tout véhicule admis à circuler sur la voie publique

Cordialement
Rachel .

LR19-35750 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client