Confiez la rédaction de vos contenus techniques à nos rédacteurs

Profitez de l'expertise de notre équipe et du savoir-faire de nos rédacteurs professionnels spécialisés pour faire rédiger vos contenus techniques, rapidement et sans effort.

Un service sur mesure pour

Des contenus techniques de qualité

Une icône représentant deux bulles de discution

Choix parmi 978 rédacteurs spécialisés

Une icône représentant un bouclier miroitant avec en son centre une coche

Qualité garantie et retours gratuits

Une icône représentant un rouage devant un dossier bleu rempli de document

Commandes récurrentes et gros volumes

Une icône représentant trois pièces d'or devant une projection d'un graphique dont la tendance est à la baisse

Tarifs dégressifs avantageux

Commande #86875

Rapport d'activité - Un texte

Consignes générales du client :

RAPPORT D’ACTIVITÉ – CHANGEMENT DE CORPS TCH CS VERS ASI – CHRISTIAN LOYALLE

Depuis 1991, et après admission par concours externe, j’exerce en tant que Technicien Classe Supérieure à la bibliothèque Marie Curie (INSA Lyon). La bibliothèque accueille un public varié : étudiants, enseignants, chercheurs, personnels de L’INSA, lecteurs extérieurs et personnels d’entreprises. Les utilisateurs disposent, en accès direct, d’un fonds spécialisé en sciences de l'ingénieur. Le personnel, constitué de 26 personnes et de 19 vacataires se répartit différentes missions : Accueillir, renseigner, former les usagers, gérer les collections et le centre. Polyvalent, j’interviens au sein de ces 4 secteurs.
Depuis l’arrivée dans le nouveau bâtiment en 2009, mes missions de gestion de l’accueil et du bâtiment se sont considérablement développées. Aussi, je souhaite aujourd’hui évoluer vers le changement de corps d’Assistant Ingénieur des Bibliothèques. Afin de vous convaincre de ma capacité à occuper ce poste, je voudrais vous faire connaître mon rôle et les compétences que j’ai acquises.
I - ACCUEILLIR, RENSEIGNER ET GÉRER LE PUBLIC
L’accueil du public englobe un ensemble d’activités très variées : accueillir, renseigner, orienter les utilisateurs et les informer du fonctionnement de la bibliothèque… C’est une mission dans laquelle je suis particulièrement investi depuis que j’occupe mes fonctions de bibliothécaire.
L'accueil du public nécessite une grande écoute et une bonne connaissance des collections pour bien comprendre les requêtes des lecteurs afin de les orienter efficacement vers les documents adéquats. Cette activité requiert également d’être vigilant et exigeant vis-à-vis du lecteur quand il s'agit de gérer les prêts des ouvrages en retard ou perdus. En ce qui concerne les lecteurs, je gère aussi l’inscription et la création du compte informatique, la mise à jour de leurs données et la résolution des litiges. Je réponds aux questions du public concernant les locaux, les services et leur fonctionnement, je le réoriente si nécessaire. Je l’accompagne également dans l’utilisation des services proposés (réservations de salles, utilisation des photocopieurs, accès au wifi). Je guide les lecteurs dans l’utilisation des ressources documentaires.
J’effectue depuis 2022 la présentation de la bibliothèque dans le groupe « Parcours Découverte » pour les étudiants de 1ère année.
Je m’occupe des automates de prêts et de retours, des incidents techniques et des pénalités. Je gère les relances et les pertes de documents. Enfin, je communique auprès des lecteurs par voie d’affichage, d’annonce, etc.
De plus, afin de garantir une qualité d’accueil optimale par un personnel bien formé, je participe activement aux travaux du groupe projet « Accueil ». J’ai ainsi contribué à la rédaction des procédures, à l’évaluation des compétences et à la mise en place de formations internes. Enfin, je collabore à la bonne application de Charte Qualité telle que « Marianne » et à la mise en place d’enquêtes de satisfaction auprès de nos lecteurs.
Depuis notre installation dans le nouveau bâtiment, il m’a également été confié une nouvelle responsabilité : la gestion des réservations des 28 espaces de la bibliothèque. En 2018, j’ai géré environ 4 000 demandes émanant de personnes de l’INSA ou extérieures. Je reçois en temps réel les demandes de réservations par mail, je les planifie et les partage sur le logiciel « Affluences ». Je gère aussi les nouveaux utilisateurs et crée les règles d’accès au logiciel. J’assure la liaison avec le service de l’accueil et le service de sécurité de l’INSA. En plus de la réservation, je forme les utilisateurs au bon fonctionnement des appareils mis à disposition.
Depuis septembre 2000, mon chef de service appréciant cette polyvalence, m'a délégué l'entière gestion de l’accueil du public à la banque de prêt. J’ai donc évolué sur tous les niveaux de responsabilité de l’accueil du public.

II - LA GESTION D’UNE ÉQUIPE
À la suite du transfert de la bibliothèque dans un bâtiment neuf (2009), j’ai continué d’exercer les activités précédemment décrites, mais cette fois, avec la responsabilité d’une équipe plus importante constituée de 45 personnes en 2017/2018. J’organise dorénavant le travail et le fonctionnement de l’activité de ces personnes qui se relaient à la banque d’accueil tout au long de la journée, et ce toute l’année. Depuis septembre 2019, j’ai travaillé sur l’outil de planification ADE pour mettre en place l’intégration des permanences du personnel à l’accueil et des réunions régulières planifiées. En lien direct avec les informaticiens et avec la connaissance de mon environnement de travail, j'ai pu alors veiller à ce que les fonctionnalités et paramétrages puissent être en cohérence avec le fonctionnement de la bibliothèque. En juin 2020, j’ai formé les collègues à l’utilisation d’ADE pour qu'ils puissent également utiliser le calendrier ZIMBRA de manière systématique. Je forme les personnels en créant de nouveaux supports : nouvelles procédures des modalités d’inscription, de création de comptes sur le réseau, comptes wifi, *** URL MASQUÉE *** je m’assure qu’ils les comprennent et les appliquent.
Mes fonctions me demandent également d’être capable de résoudre des problèmes et des conflits à deux niveaux :
- avec les lecteurs au sein de la bibliothèque (perte de livres, retards, etc.) ;
- entre lecteurs et utilisateurs des espaces qui n'ont pas les mêmes usages (problème de nuisance sonore).
Enfin, la gestion de cette équipe implique d’accueillir, de former de façon permanente de nouveaux intervenants. Dans ce cadre, ma polyvalence est particulièrement utile. J’espère encore enrichir mes compétences et conserver la qualité d’écoute indispensable à l’exercice de l’emploi type d’Assistant Ingénieur des Bibliothèques.

III – ASSISTANT DE PRÉVENTION
En tant qu’assistant de prévention, j’assiste et je conseille mon chef de service dans la démarche d’évaluation des risques et dans la mise en place de la politique de prévention. Pour ce faire, je mène parallèlement plusieurs actions. Je mets en œuvre les règles de sécurité et d’hygiène au travail et j’en assure la communication au personnel afin d’en garantir la bonne application. Je participe également au groupe de travail « Santé et Sécurité au Travail », ainsi qu’à l’élaboration du document unique d’évaluation des risques professionnels.
J’accueille et je forme à la sécurité les nouveaux arrivants (31 personnes, en 2018). J’assure des rappels réguliers des procédures auprès du personnel auquel je diffuse les consignes de sécurité et la documentation. J’ai aussi mis en place le registre Santé et Sécurité au Travail dont j’assure le suivi. Je participe aux activités de manutention liées au fonctionnement de la bibliothèque (réaménagements des espaces, montage de meubles ...). Enfin, je contrôle régulièrement les équipements de sécurité du bâtiment, je pilote avec mon chef de Service, l'intervention des sociétés de maintenance envoyées par la Direction du Patrimoine.

IV - GESTION DES COLLECTIONS
Je participe au reclassement quotidien des documents et je récupère les documents en réserve demandés par les utilisateurs. J’ai assuré en coresponsabilité le catalogage des cours de l’INSA jusqu’en 2015. Mes acquis en informatique et mon goût pour évoluer dans les activités de gestion des collections m’ont permis d’acquérir des compétences solides.

CONCLUSION
Depuis mon arrivée, ma polyvalence, mon expérience élargie à de nouvelles compétences (dont l’encadrement d’activités, la contribution au développement du personnel), mes formations continues m’ont permis d’appréhender au mieux le fonctionnement d’une bibliothèque et d’acquérir les savoir-faire d’un technicien de bibliothèque. Les attributions récentes me passionnent, me permettent également de gagner en confiance et ainsi de développer mon sens de l’autonomie.
Parallèlement, et face à un public varié, je pense faire preuve d’écoute et de dialogue, d’analyse et de capacité à négocier afin de trouver les meilleures solutions pour tous. Ma persévérance, mon goût pour l’initiative et ma disponibilité sont des atouts pour exercer mon métier et, je l’espère, pour le passage au corps d’Assistant Ingénieur des Bibliothèques.

Texte #1
1370 mots
Attribué et en cours

J’ai rédigé mon rapport d’activité et j’aimerais vous l’envoyer pour corriger.
Voici les conditions :

Pour le rapport d’activité il faut partir des fiches referens des niveaux que l'on souhaite ob-tenir c’est-à-dire BAP F3A41 : *** URL MASQUÉE ***
BAP G3C49 : Assistant prévention : *** URL MASQUÉE *** et que l'on explique ce que l'on fait déjà aujourd'hui, qu’il soit le plus proche d’assistant ingé-nieur..
Il faut que mon rapport se limite à revenir sur 5 années d'activité

Les éléments envoyés par la GRH pour rédiger mon rapport :

Ce guide est à destination des personnels BIATSS afin de les aider dans la rédaction du rapport d’activité constituant pour partie leurs dossiers de promotion. Il s’agit d’un document obligatoire et qui contribue à part entière à l'évaluation du candidat dans sa démarche de promotion.
QU’EST-CE QU’UN RAPPORT D’ACTIVITE ?
Le rapport d'activité a pour but de préciser votre expérience, votre niveau de qualification et de compétence et permettre ainsi aux experts de s'assurer que vous détenez bien les compétences décrites dans l'emploi type du poste visé. Il ne s'agit en aucun cas de faire un curriculum vitae. Vous devez rédiger et décrire les différentes fonctions et missions liées à votre parcours professionnel, votre niveau de qualification et vos compétences détenues. En le parcourant, le lecteur doit à la fois être en mesure d’évaluer votre niveau d’expérience, vos compétences, mais aussi votre potentiel.
AVANT LA REDACTION…
a) Une anticipation nécessaire
Rédiger un rapport d’activité demande du temps et un investissement personnel important et ne représente qu'une partie du dossier à constituer. Vous devez donc élaborer votre dossier de candidature en gérant votre préparation et en maîtrisant le calendrier. Pour ce faire et optimiser ainsi vos chances de réussite, il est essentiel de commencer votre préparation bien avant la date de remise du dossier de promotion. Pensez à bien faire apposer toutes les signatures requises et n’oubliez pas de laisser à votre supérieur hiérarchique le temps nécessaire à la rédaction du rapport d’aptitude.
b) Faire le bilan de votre parcours professionnel
Pour vous aider à faire ce bilan, vous pouvez vous appuyer sur certains documents tels que :
- votre CV
- les fiches de postes des emplois successivement occupés
- les comptes rendus de vos entretiens professionnels
- les lettres de missions
- les documents institutionnels de services (bilan d'activité, mission des services...)
Il vous est également recommandé d’établir un bilan chronologique de l’ensemble de votre parcours professionnel en détaillant les différents emplois occupés et les fonctions exercées et en décrivant par poste : la période, l'employeur (nom de l'entreprise/établissement), les caractéristiques des structures (nombre de salariés/d'agents, domaines d'intervention...), la fonction occupée, les missions, les activités , les réalisations, votre place dans l'organigramme et les compétences mises en œuvre dans le cadre de vos fonctions. A ce stade, n’éliminez aucune activité ou compétence. N’oubliez pas d’intégrer des expériences à caractère extraprofessionnel valorisantes telles que les responsabilités associatives, politiques, …
c) Réfléchir au contenu
Une fois le recensement de l’ensemble des postes occupés effectué, il s’agit de faire des choix judicieux et pertinents en fonction du poste visé. Les points forts du parcours qui démontrent la pertinence de votre candidature doivent être valorisés. Pour déterminer les éléments les plus pertinents, vous devez croiser votre parcours professionnel avec l'emploi type du poste que vous visez (se référer à REFERENS : *** URL MASQUÉE ***). Cet exercice vous permettra de valoriser, dans votre parcours professionnel, les éléments en rapport avec l'emploi type en insistant sur vos capacités à exercer ces fonctions et à déterminer ce qui devra figurer dans votre rapport d'activité en précisant éventuellement quelques données chiffrées.
A partir des choix effectués, il va vous falloir désormais détailler et décrire pour les expériences sélectionnées : les missions, les activités et les compétences associées. Il est intéressant de réfléchir aux compétences acquises ainsi qu’aux aptitudes que vous avez développées lors de votre parcours professionnel. Ces informations seront indispensables pour alimenter le développement de votre rapport d’activité.
N’oubliez pas qu’une compétence est une action. En annexe 1, vous trouverez une liste, non exhaustive, de verbes d’action pouvant vous aider à mieux « nommer » vos compétences. Sachez qu’il existe des niveaux de maitrise des compétences :
- Initié : je sais faire avec aide
- Pratique : je sais faire sans aide
- Maitrise : je sais former les autres
- Expert : je sais faire évoluer le domaine

Vous devez être capable de définir ce niveau quand vous exposez vos compétences.
d) Etablir le plan
Le rapport d'activité doit être rédigé et construit. Il doit donc se composer d'une introduction, d'un développement et d'une conclusion. Le plan est destiné à mettre en valeur votre parcours professionnel et à donner la preuve de vos qualités d’analyse, de synthèse et de rigueur. En règle générale, 2 plans sont le plus souvent utilisés pour l’élaboration du rapport d’activité :
- Un plan thématique
- Un plan qui suit la chronologie de son parcours professionnel, si ce dernier est en constante évolution en termes de compétences et de responsabilités.

4) PRESENTATION ET CONTENU
Il n'existe pas de rapport d'activité type et toutes les présentations sont permises à condition qu’elles soient cohérentes. Un rapport d'activité est très personnel : un bon rapport doit permettre de découvrir à travers le descriptif de votre évolution professionnelle, les compétences acquises et les responsabilités assurées. A l'issue de la lecture d'un rapport, les personnes l’ayant parcouru doivent être en capacité d'évaluer votre potentiel à tenir l'emploi visé.
a) Introduction
Elle doit donner une impression positive au lecteur et lui permettre de faire connaissance avec vous. Elle doit être courte et succincte, être rédigée au présent et doit permettre de connaitre les grandes étapes de votre parcours professionnel et votre situation actuelle (ancienneté professionnelle, statut, situation actuelle : fonction, votre établissement, votre entité de travail). Votre introduction doit permettre au lecteur de vous situer dans un établissement et une organisation et de savoir quel poste vous occupez à l'instant. Enfin, l’introduction s’achève par l’annonce de votre plan.
b) Développement
Un plan détaillé bien construit facilite le travail de rédaction du développement. Les éléments énumérés dans le plan doivent simplement être transcrits sous forme de phrases. Le travail de préparation doit vous permettre de faire apparaitre les points forts et l’originalité de votre profil et de faire ressortir la cohérence du parcours professionnel. Il doit être organisé et permettre une compréhension rapide des points essentiels de votre parcours.
Voici les éléments que vous devez faire apparaître :
• Techniques : formation initiale (il est important de préciser les diplômes, plus particulièrement pour la liste d’aptitude des IGR), nature des fonctions (rappel maximum sur les 5 dernières années, plus si le parcours est riche et a permis de capitaliser diverses compétences), descriptions des activités, des outils utilisés ou développés, compétences développées, savoir-faire techniques, connaissances acquises ;
• Evolution des compétences : évolution dans les fonctions , mobilité(s), formation(s) continue(s) ;
• Contexte et responsabilités : environnement et contexte de travail (ensemble des moyens techniques et/ou financiers mis à la disposition de l’agent pour travailler, organisation du travail retenue, positionnement dans l’équipe), implication personnelle (engagement ou investissement de l’agent dans ses fonctions, dans des fonctions transversales ou d’intérêt collectif), responsabilité/encadrement (positionnement, lien hiérarchique de l’agent, degré d’initiative, degré de responsabilité, aptitude à travailler en équipe, tutorat, prise en charge de nouveaux arrivants,… ). Les responsabilités sont importantes mais il ne s’agit pas pour autant de faire croire que vous êtes un « électron libre ». Il s’agit de montrer que vous avez une part d’autonomie dans l’organisation de vos activités, des activités de votre service, dans l’importance des missions confiées. La responsabilité peut se traduire par de l’encadrement de personnes mais pas forcément, cela peut-être une expertise technique pointue, le travail en équipe sur le mode projet…Vous pouvez également faire apparaitre les contraintes à respecter dans votre quotidien : délais, réglementation, politique d’établissement, normes, règles d’hygiène et sécurité…

Il est important de personnaliser votre rapport par des données chiffrées. Elles sont, en effet, utiles à l’argumentation de votre rapport et à sa personnalisation. Elles peuvent être liées à votre environnement de travail (taille de l’établissement, de la structure, du service, nombre d’étudiants…) ou liées à votre activité propre (nombre de personne dans votre structure, nombre d’étudiant que vous gérez, budget, quantité de dossiers traités, nombre de personnes sous votre responsabilité, nombre de personnes formées, …)
5) QUELQUES CONSEILS
- le rapport d’activité doit être rédigé, dactylographié et bien orthographié, de lecture facile, aéré et soigné. Il se compose de deux pages.
- une présentation sobre est recommandée (couleurs, tirets, titres… ne sont pas préconisés). Vous pouvez cependant jouer sur les retraits en début de paragraphe, les sauts de ligne (indispensables pour identifier clairement introduction, développement et conclusion), le gras ou le surligné pour mettre en valeur des informations essentielles. Soyez pertinent pour la taille et la police de caractère.
- les phrases courtes sont préférables pour une meilleure compréhension. Il faut être synthétique mais précis, ne pas se noyer dans les détails.
- il est important de toujours se mettre en valeur. Il faut une formulation active, le « JE » est de rigueur. C’est votre rapport d’activité, ce sont vos fonctions et vos missions qui sont détaillées, pas celles du service ou de vos collègues. Attention à l’utilisation du « on » : la question peut se poser de savoir de qui vous parlez et si ce n’est pas de vous, cela n’a pas à apparaitre dans votre rapport.
- votre rapport doit être cohérent et éviter les répétitions. Il faut choisir le bon ordre de présentation des activités, pour montrer si c’est le cas l’évolution de votre parcours ou de votre poste.
- les termes techniques utilisés doivent être explicités. Idem pour les sigles vous devez les développer au moins à la première utilisation.
- décrire ses activités, c’est faire attention à son vocabulaire, le travailler, le diversifier, faire une bonne utilisation des termes.

MR22-84571 a été choisi pour la rédaction de ce texte.