Confiez la rédaction de vos contenus sur le thème économie à nos rédacteurs

Profitez de l'expertise de notre équique et du savoir-faire de nos rédacteurs professionnels spécialisés pour faire rédiger vos contenus sur le thème économie, rapidement et sans effort.

Un service sur mesure pour

Des contenus sur le thème économie de qualité

Une icône représentant deux bulles de discution

Choix parmi 978 rédacteurs spécialisés

Une icône représentant un bouclier miroitant avec en son centre une coche

Qualité garantie et retours gratuits

Une icône représentant un rouage devant un dossier bleu rempli de document

Commandes récurrentes et gros volumes

Une icône représentant trois pièces d'or devant une projection d'un graphique dont la tendance est à la baisse

Tarifs dégressifs avantageux

Commande #15685

Soyez malin, imprimez à la demande - 7 bonnes raisons de vous méfier d’utiliser un logiciel tableur comme base de données - 8 choses à savoir sur l’hébergement de données - 3 textes

Consignes générales du client :

Texte 1

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur Soyez malin, imprimez à la demande. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc mettre en avant 3 mots clés : - print on demand - impression à la demande - impression à l'unité

Article:

Soyez malin, imprimez à la demande

L'impression à la demande ... vous en avez sûrement déjà entendu parler. Loin d'être une simple technique d'impression, il s'agit d'un véritable processus commercial. Cette nouvelle façon d'imprimer permet de fournir en quelques minutes un tirage unique d'un ouvrage.
Le contexte économique prévalant actuellement amène les éditeurs à se tourner vers ce mode d'impression. Il leur permet d'optimiser leurs coûts de stockage en s'affranchissant de nombreuses contraintes liées à la gestion des stocks.

Qu'est-ce que l'impression à la demande ?

L'impression à la demande est née de la vulgarisation des ordinateurs personnels et des techniques d'impression numérique qui en ont découlé. Elle s'inspire de ces techniques d'impression numérique en les améliorant pour proposer des ouvrages à la demande. Concrètement, le print-on-demand permet d'imprimer de faibles volumes de livres, voire à tirage unique. L'usage de l'impression numérique permet de réduire considérablement les coûts de tirage.

Contrairement aux maisons d'édition qui impriment leurs livres à haut volume, le système d'impression à la demande est davantage tourné vers le client et l'auteur. À titre d'illustration, traditionnellement, la « chaîne du livre » désigne le processus incontournable dans le cadre de la production d'un bouquin. Cela implique que l'auteur soumette son livre à un éditeur qui accepte de l'éditer. Avec les éventuelles demandes de rectification que cela pourrait engendrer. Cette étape implique l'intervention d'un imprimeur offset pour le tirage et le formatage. Puis vient la diffusion et l'expédition, comportant la promotion, le stockage, la logistique. S'en suivent alors le libraire et le client. Le libraire conseille les clients et doit gérer ses stocks en boutique.

Cette chaîne suit un schémas qui a longtemps été la norme. Le contexte numérique actuel et l'avènement du web 2.0 tend à changer la donne. Dorénavant, les auteurs ont directement accès aux clients via les réseaux sociaux. Il est possible de faire la promotion de son livre via sa page Facebook ou Twitter. Cela offre la possibilité aux auteurs de devenir leurs propres éditeurs. Et de se défaire de la chaîne du livre en ayant un contact direct avec le lecteur. L'impression à la demande permet en ce sens d'imprimer directement l'ouvrage selon la demande.

L'impression à la demande s'adapte-t-elle à tout type d'imprimé ?

Nous avons passé en revue l'impression à la demande du point de vue du livre. Seulement, l'édition littéraire n'est pas le seul domaine où s'applique ce procédé. En effet, l'impression à la demande s'applique à de nombreux autres domaines nécessitant des cycles de production relativement courts. Cela peut être le cas de brochures ou de catalogues à destination d'une clientèle ciblée. C'est aussi le cas dans le cadre de la réédition en série limitée d'un livre paru.

L'impression à la demande permet en outre à de nombreux artistes d'imprimer leurs œuvres sur demande plutôt que d'en faire tirer un volume important dont ils ne sont pas sûrs qu'ils seront vendus. Cela permet de bénéficier d'une relative maîtrise des coûts en imprimant uniquement le nécessaire.

Des œuvres d'art issues de la création numérique, comme le dessin vectoriel ou la photographie bénéficient ainsi du système d'impression à la demande. Plutôt que de procéder à l'impression d'un haut volume d'œuvres en attendant qu'elles soient vendues, l'impression à la demande permet de bénéficier d'un taux de rotation des stocks élevé. Cela permet d'éviter les invendus, avec le risque de faire face à la dépréciation des produits mis en vente avant même leur écoulement.

Grâce au dropshipping, une nouvelle tendance d'impression à la demande a vu le jour. L'impression sur divers objets du quotidien comme des t-shirts, casquettes, mugs, etc. permet à de nombreux entrepreneurs de procéder à leur personnalisation sans en disposer de stock. La manœuvre est simple. Ces plateformes servent juste d'intermédiaires entre le client et le grossiste qui aura donc la charge de l'impression du graphique du client, et lui expédiera lui-même l'article final. Dans le cas présent, aucun problème de gestion des stocks de la part de l'entremetteur.

Le print-on-demand a-t-il un réel avenir et confère-t-il de vrais bénéfices ?

L'impression à la demande est étroitement liée à l'avenir de l'industrie du livre. Par exemple, avec le système d'impression traditionnelle, un ouvrage sorti à Paris mettra des semaines voire des mois pour être accessible sur un autre continent. L'impression à la demande permettrait simplement aux libraires de se servir du fichier numérique du livre et de l'imprimer en broché à la demande.

Les éditeurs peuvent optimiser leurs coûts de stockage et de manutention en disposant d'un entrepôt restreint. Il n'est ainsi plus question d'un important volume de livres dont l'éditeur n'est guère sûr qu'ils se vendront tous. De plus, les risques liés à la détérioration d'ouvrages (corrosion, incendie ...) est diminué. C'est l'assurance de ne produire que ce que l'on vend.

Pour les auteurs et les artistes, c'est la possibilité de s'affranchir de nombreuses contraintes liées à la chaîne de production. Cela représente d'un autre côté une meilleure proximité entre l'auteur et le lecteur.

En tant qu'éditeur peut-être produisez-vous un volume raisonnable de catalogues et de livres à l'année. Vous souhaitez probablement optimiser vos coûts de gestion des stocks. Ou augmenter votre taux de rotation des stocks afin d'éviter des invendus. Peut-être avez-vous eu à jeter des documents imprimés et parfaitement viables, mais devenus obsolètes.

Si vous êtes dans l'un de ces cas de figures, peut-être pourriez-vous envisager de vous intéresser davantage à l'impression à la demande.

-----------------------------------------------------------------------

Texte 2

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur 7 bonnes raisons de vous méfier d’utiliser un logiciel tableur comme base de données. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc mettre en avant 3 mots clés : - Base de données - Gestion des données - structure des données. De plus nous souhaiterions remplacer Excel par logiciel tableur et ses synonymes.

Article:

7 bonnes raisons de vous méfier d'utiliser un logiciel tableur comme base de données

Le tableur peut s'avérer être un excellent outil de calcul numérique ou de représentation graphique d'informations. Parfois, il est même utilisé pour l'analyse de données. Cependant, dans bien des cas, les besoins des entreprises en fonctionnalités s'accroissent et Excel expose ses limites auxquelles il faut faire face. Voici dans cet article, 7 bonnes raisons de ne pas faire d'Excel son gestionnaire de bases de données.

Défaillance d'Excel face à un nombre important de données

Excel se montre assez limité lorsqu'il fait face à un grand nombre de données. Cette limitation commence au niveau du nombre d'enregistrements que le logiciel est en mesure de gérer par feuille. Les versions les plus récentes d'Excel ne peuvent contenir que 1 048 576 lignes et 16 384 colonnes. Pour une utilisation personnelle ou dans le cadre de données simples, cela est gérable. Mais pour une entreprise qui compile au fil des exercices un nombre accru de données, cela n'est tout simplement pas possible. Une solution consiste bien sûr à répartir les données sur plusieurs feuilles de calcul. Mais niveau organisation, cela confère un risque d'erreur assez important.

Face au grand nombre de données, le second risque qu'encourt l'utilisation d'Excel est lié à la quantité de mémoire vive que peut fournir votre système d'exploitation. Une fois que ce dernier n'est plus en mesure de fournir suffisamment de mémoire vive, votre tableur s'expose à des risques de plantage, perte de données, corruption de fichiers. Ce qui fait encourir des risques élevés à votre entreprise.

Face à des flux et processus complexes

Le logiciel de Microsoft est adapté pour la gestion de flux de travail linéaires. Pour améliorer votre efficacité organisationnelle, votre flux de travail va impliquer la saisie et le traitement d'informations provenant de différents systèmes et ressources. Si Excel est à l'aise avec des workflows dont la contribution de processus est assez directe, ce n'est pas le cas lorsqu'il doit traiter des informations connexes. Votre volonté d'automatiser les flux pour éviter les erreurs humaines se heurtera aux limites d'Excel. Pire, il pourrait être à l'origine d'erreurs que vous pourriez ne pas apercevoir.

Travail collaboratif

L'une des limites les plus flagrantes d'Excel concerne le travail collaboratif. À l'heure du web sémantique, le collaboratif est devenu une nécessité pour toute entreprise qui souhaite connaître la croissance. Le logiciel fait montre de limites pouvant générer de multiples erreurs lorsque vous activez la modification multi-utilisateur. Même en classeur partagé et en stockant le fichier sur un serveur partagé, le logiciel est susceptible d'effacer le travail des autres collaborateurs. Editer le fichier d'origine en dehors de l'ordinateur source est encore plus complexe. Le partage par e-mail est fastidieux, les copies de fichiers se succèdent et vos collaborateurs ne savent plus sur lequel travailler. S'en suit une véritable cacophonie qu'il devient impossible de gérer. Dans le cadre du travail collaboratif, il est sans doute temps d'explorer d'autres pistes pour la gestion de vos bases de données.

Risques liés à la sécurité

Le logiciel Excel permet certes la protection de fichiers par mot de passe. Il permet en outre d'autoriser l'accès et la modification de fichiers sur base d'utilisateur et de sessions Windows définis. Cependant, une connaissance approfondie d'Excel est nécessaire pour éviter les erreurs. En effet, vous ferez face à des fonctionnalités inopérantes en cas d'utilisation sur un autre système d'exploitation, voire sur un autre ordinateur. De plus, la protection par mot de passe qu'offre Excel est devenue obsolète. Il est en effet possible à l'aide de nombreux logiciels téléchargeables sur la toile, de déverrouiller le mot de passe de protection d'un fichier Excel. Ainsi, même sans connaître le mot de passe, un utilisateur n'ayant pas des droits d'accès pourra ouvrir, visualiser et éditer votre base de données.

Face aux besoins de personnalisation

Excel est un excellent outil pour qui en a une utilisation sommaire. Face à des tâches complexes et un besoin de personnalisation accrue, ce n'est sans doute pas l'outil numérique qui convient. Une fois que vous avez besoin de personnaliser votre outil pour qu'il s'adapte aux besoins de votre entreprises, cela devient compliqué. Il y a certes les macros. Mais c'est bien connu, elles présentent d'énormes risques en matière de sécurité. De plus, une personnalisation avancée nécessiterait avec Excel beaucoup plus de travail et donc d'importants moyens financiers à allouer. Une solution de remplacement serait plus adaptée.

Corruption et compromission de données

Les méthodes de validation des entrées fournies par Excel montrent très rapidement leurs limites. Par exemple, en cas d'insuffisance de mémoire vive, les données enregistrées peuvent tout simplement être ignorées par Excel. Le travail sauvegardé peut ne pas être pris en compte. Vous vous retrouvez alors avec une base de données ne correspondant pas aux valeurs exactes des entités insérées. Ces méthodes de validation sont en outre propices à diverses erreurs humaines.

Avoir recours à des tâches fastidieuses

Ce logiciel de traitement de feuilles de calcul est inadapté aux tâches complexes. Excel est un outil destiné à une utilisation simple. Avec Excel, vous ne disposez pas d'un outil capable de stocker des informations pour une utilisation ultérieure. Ainsi, le logiciel ne dispose pas de modules adéquats destinés à l'automatisation des tâches. Ce qui rend son utilisation sujette au recours à des tâches fastidieuses et répétitives. L'acquisition d'une solution informatique est pourtant destinée à soulager la charge de travail des ressources humaines.


Vous en savez maintenant plus sur les limites de l'utilisation d'Excel comme SGBD. Si vous disposez d'une solution peu efficace sur le plan du traitement de données complexes, du travail collaboratif et de la sécurité, peut-être est-il temps d'envisager le recours à une alternative.

------------------------------------------------------------------------

Texte 3:

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur 8 choses à savoir sur l’hébergement de données. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc mettre en avant 3 mots clés : - Sécurité des données - serveur d'hébergement - hébergement données

Article:

Huit (8) choses à savoir sur l'hébergement de données

L'hébergement de données tient une place centrale dans le processus de fonctionnement d'une entreprise. Réussir l'hébergement de ces données dans des conditions optimales demande un choix savamment pensé de l'hébergeur web qui en aura la charge. Il en est de même de la façon dont sont stockées ces données, mais aussi de la situation géographique et de la renommée de votre hébergeur. De votre choix dépendra sans aucun doute la santé de votre entreprise. Dans cet article, nous allons exposer huit choses à savoir sur l'hébergement de données.

Le coût

Le coût représente certes une donnée critique aussi bien pour l'hébergement web que pour tous les autres postes de dépenses d'une entreprise. Ceci dit, se focaliser sur le prix ne doit pas être la seule considération au moment du choix de l'hébergeur. Il est surtout question de trouver le bon compromis entre les services proposés et les tarifs correspondants. Il est important d'avoir à l'esprit qu'il s'agit de l'hébergement des données d'une entreprise, et non pas de données personnelles. Cette donne fait la différence car les abonnements les moins onéreux sont généralement « mutualisés », ce qui signifie que d'autres clients occupent le même serveur que le vôtre. Dans le cadre d'une entreprise ce n'est sûrement pas l'option à envisager car en cas de pic du trafic, vous risquez tout simplement la saturation et une inaccessibilité temporaire à vos données. Ce qui n'est pas envisageable pour une entreprise.

Le support

Souvent lié au coût, le support représente aussi un élément central à prendre en compte au moment du choix de son hébergeur de données. Pour une entreprise, une assistance à tout instant est généralement nécessaire. C'est par exemple le cas d'un site e-commerce. Si les heures de bureau sont définies, les clients eux n'attendent pas. Un site internet hors service c'est un chiffre d'affaires potentiellement réduit. Aussi bien provenant de publicité, que de la vente. Ainsi, certaines options peuvent s'avérer importantes.

  • Le support téléphonique
  • Une assistance 24/24, 7/7, 365 jours de l'année
  • Accessibilité instantanée au service client par chat ou IM
  • Le temps de réponse moyen en cas de sollicitation du service technique
  • La gestion des tickets par l'hébergeur
  • Un service spécifique aux clients professionnels

La communication

Il est important de savoir comment communique votre futur hébergeur. Les newsletters ne sont pas utiles uniquement dans le cadre de campagnes publicitaires. Celles-ci doivent aussi faire part des avancées techniques effectuées par votre hébergeur. Cela concerne par l'exemple les surclassements au niveau des offres, la prise en charge des nouveaux langages de développement. Il serait préjudiciable que votre site internet soit dépendant d'une architecture donnée, et que votre hébergeur la rende obsolète sans vous avoir prévenu au préalable.

De plus, en cas de maintenance à venir sur les serveurs, il est important que l'hébergeur communique la nouvelle à ses clients. Le déploiement de correctifs de sécurité revêt une importance qui nécessite de la communication. Il est en effet utile qu'en cas d'application d'un correctif, vous soyez tenu informé. Idem lorsque les abonnements aux options de votre hébergement arrivent à échéance.

Les caractéristiques et fonctionnalités

Lorsqu'une entreprise opte pour l'acquisition d'un nouveau produit, elle en vérifie les caractéristiques et les fonctionnalités. L'hébergement web ne déroge pas à la règle. Il est donc important de connaître de la part de l'entreprise un certain nombre de paramètres concernant l'hébergement. Il s'agit par exemple :

  • Des technologies supportées
  • Des technologies de prédilection de l'hébergeur
  • Des données relatives à la capacité en bande passante
  • Des fonctionnalités du panneau de contrôle
  • Des coûts de services supplémentaires et leur délai de déploiement
  • De la prise en charge de DLL et librairies
  • De l'emailing (par exemple le nombre de boîtes mails associées)
  • Des statistiques web

La sécurité

La sécurité représente un aspect vital de l'hébergement de données. La sécurité de votre hébergement l'est aussi bien d'un point de vue vol de données que d'un point de vue corruption de celles-ci. Il est important pour un site de vente en ligne de bénéficier de la confiance de sa clientèle quant à la sécurité de ses données aussi bien personnelles que bancaires. Il en est de même pour toute entreprise ayant recours au traitement de données à caractère personnel.

Du point de vue de l'entreprise, dans le cadre du travail collaboratif, la sécurité des données revêt une importance capitale. Il en va de sa survie dans un contexte de plus en plus concurrentiel. Il s'agit en outre d'être paré face à des attaques de type DDoS, visant à mettre un site hors-service.

La taille de l'hôte

Cette donnée bien qu'importante ne doit pas être prise au pied de la lettre. Il convient de nuancer en prenant en compte les tarifs de l'hébergeur. Il est évident qu'un hébergeur moins cher aura tendance à attirer plus de clients. Le véritable enjeu réside dans la fidélisation de ceux-ci. Un hôte proposant des services premium ciblant une clientèle qualitative plutôt quantitative, mise sur une relation sur le long terme avec ses clients.

Il convient en outre de se renseigner sur le déploiement de l'équipement de l'hébergeur. Dispose-t-il d'un seul centre ? S'il dispose de plusieurs centres, quel est leur nombre ? Où sont-ils situées ? La réponse à ces questions vous permettra d'avoir une idée avancée des capacités à faire face à une crise de la part de votre hébergeur. De sorte que votre entreprise n'en soit pas impactée.

Les limites

Le graal pour la plupart des administrateurs de sites internet est de générer du trafic. Cela est généralement annonciateur de performances économiques au rendez-vous. Qu'il s'agisse de retombées sur les campagnes d'affiliation, ou encore sur un nombre de conversions élevé dans le cadre de commerce en ligne. Mais aussi sur la curiosité que peut susciter une entreprise disposant d'un site vitrine recensant des informations la concernant. Mais alors, lorsque notre site génère plus de trafic qu'escompté, cela signifie généralement des frais supplémentaires à prévoir. Et bien souvent, il peut arriver que ces frais soient plus élevés que les revenus générés par le trafic excédentaire.

Il est alors important de connaître ses limites afin d'opter pour l'offre d'hébergement adéquate. Il convient ainsi de se renseigner sur les options proposées par l'hébergeur en ce qui concerne la bande passante. Le stockage et la bande passante sont deux éléments à prendre en compte au moment du choix de son hôte.

La situation géographique

L'emplacement de votre hébergeur aura une influence plus qu'importante sur les performances de votre serveur web. Il convient en effet de déterminer avec quel zone géographique vous faites le plus affaire pour choisir où seront situés vos serveurs. De toute évidence, si vos clients sont situés dans un pays d'Europe de l'Ouest et que vos serveurs sont en Californie, cela pourrait avoir des répercussions sur la vitesse de chargement de vos pages web sur leurs navigateurs.

Des outils de diagnostic et un feedback de vos visiteurs pourraient vous permettre d'avoir une idée claire des performances de vos serveurs. Un site internet dont les pages mettent du temps à s'afficher ne suscite que très rarement l'intérêt des internautes. Il est ainsi préférable de travailler avec un hébergeur dont les serveurs sont le plus près possible de votre principale clientèle.

L'hébergement de vos données ne doit pas se faire au hasard. Comme nous l'avons constaté tout au long de cet article, de nombreux paramètres sont à prendre en compte pour ne pas confier les destinées de votre entreprise au mauvais hôte. Il en va naturellement de la santé de votre société. Il est donc important de prendre en compte tous les renseignements utiles avant de se lancer.

Texte #1
420 mots
Terminé

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur Soyez malin, imprimez à la demande. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc mettre en avant 3 mots clés : - print on demand - impression à la demande - impression à l'unité

Article:

Soyez malin, imprimez à la demande


L'impression à la demande ... vous en avez sûrement déjà entendu parler. Loin d'être une simple technique d'impression, il s'agit d'un véritable processus commercial. Cette nouvelle façon d'imprimer permet de fournir en quelques minutes un tirage unique d'un ouvrage.
Le contexte économique prévalant actuellement amène les éditeurs à se tourner vers ce mode d'impression. Il leur permet d'optimiser leurs coûts de stockage en s'affranchissant de nombreuses contraintes liées à la gestion des stocks.


Qu'est-ce que l'impression à la demande ?


L'impression à la demande est née de la vulgarisation des ordinateurs personnels et des techniques d'impression numérique qui en ont découlé. Elle s'inspire de ces techniques d'impression numérique en les améliorant pour proposer des ouvrages à la demande. Concrètement, le print-on-demand permet d'imprimer de faibles volumes de livres, voire à tirage unique. L'usage de l'impression numérique permet de réduire considérablement les coûts de tirage.


Contrairement aux maisons d'édition qui impriment leurs livres à haut volume, le système d'impression à la demande est davantage tourné vers le client et l'auteur. À titre d'illustration, traditionnellement, la « chaîne du livre » désigne le processus incontournable dans le cadre de la production d'un bouquin. Cela implique que l'auteur soumette son livre à un éditeur qui accepte de l'éditer. Avec les éventuelles demandes de rectification que cela pourrait engendrer. Cette étape implique l'intervention d'un imprimeur offset pour le tirage et le formatage. Puis vient la diffusion et l'expédition, comportant la promotion, le stockage, la logistique. S'en suivent alors le libraire et le client. Le libraire conseille les clients et doit gérer ses stocks en boutique.


Cette chaîne suit un schémas qui a longtemps été la norme. Le contexte numérique actuel et l'avènement du web 2.0 tend à changer la donne. Dorénavant, les auteurs ont directement accès aux clients via les réseaux sociaux. Il est possible de faire la promotion de son livre via sa page Facebook ou Twitter. Cela offre la possibilité aux auteurs de devenir leurs propres éditeurs. Et de se défaire de la chaîne du livre en ayant un contact direct avec le lecteur. L'impression à la demande permet en ce sens d'imprimer directement l'ouvrage selon la demande.


L'impression à la demande s'adapte-t-elle à tout type d'imprimé ?


Nous avons passé en revue l'impression à la demande du point de vue du livre. Seulement, l'édition littéraire n'est pas le seul domaine où s'applique ce procédé. En effet, l'impression à la demande s'applique à de nombreux autres domaines nécessitant des cycles de production relativement courts. Cela peut être le cas de brochures ou de catalogues à destination d'une clientèle ciblée. C'est aussi le cas dans le cadre de la réédition en série limitée d'un livre paru.


L'impression à la demande permet en outre à de nombreux artistes d'imprimer leurs œuvres sur demande plutôt que d'en faire tirer un volume important dont ils ne sont pas sûrs qu'ils seront vendus. Cela permet de bénéficier d'une relative maîtrise des coûts en imprimant uniquement le nécessaire.


Des œuvres d'art issues de la création numérique, comme le dessin vectoriel ou la photographie bénéficient ainsi du système d'impression à la demande. Plutôt que de procéder à l'impression d'un haut volume d'œuvres en attendant qu'elles soient vendues, l'impression à la demande permet de bénéficier d'un taux de rotation des stocks élevé. Cela permet d'éviter les invendus, avec le risque de faire face à la dépréciation des produits mis en vente avant même leur écoulement.


Grâce au dropshipping, une nouvelle tendance d'impression à la demande a vu le jour. L'impression sur divers objets du quotidien comme des t-shirts, casquettes, mugs, etc. permet à de nombreux entrepreneurs de procéder à leur personnalisation sans en disposer de stock. La manœuvre est simple. Ces plateformes servent juste d'intermédiaires entre le client et le grossiste qui aura donc la charge de l'impression du graphique du client, et lui expédiera lui-même l'article final. Dans le cas présent, aucun problème de gestion des stocks de la part de l'entremetteur.


Le print-on-demand a-t-il un réel avenir et confère-t-il de vrais bénéfices ?


L'impression à la demande est étroitement liée à l'avenir de l'industrie du livre. Par exemple, avec le système d'impression traditionnelle, un ouvrage sorti à Paris mettra des semaines voire des mois pour être accessible sur un autre continent. L'impression à la demande permettrait simplement aux libraires de se servir du fichier numérique du livre et de l'imprimer en broché à la demande.


Les éditeurs peuvent optimiser leurs coûts de stockage et de manutention en disposant d'un entrepôt restreint. Il n'est ainsi plus question d'un important volume de livres dont l'éditeur n'est guère sûr qu'ils se vendront tous. De plus, les risques liés à la détérioration d'ouvrages (corrosion, incendie ...) est diminué. C'est l'assurance de ne produire que ce que l'on vend.


Pour les auteurs et les artistes, c'est la possibilité de s'affranchir de nombreuses contraintes liées à la chaîne de production. Cela représente d'un autre côté une meilleure proximité entre l'auteur et le lecteur.



En tant qu'éditeur peut-être produisez-vous un volume raisonnable de catalogues et de livres à l'année. Vous souhaitez probablement optimiser vos coûts de gestion des stocks. Ou augmenter votre taux de rotation des stocks afin d'éviter des invendus. Peut-être avez-vous eu à jeter des documents imprimés et parfaitement viables, mais devenus obsolètes.


Si vous êtes dans l'un de ces cas de figures, peut-être pourriez-vous envisager de vous intéresser davantage à l'impression à la demande.

WR17-10189 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Texte #2
420 mots
Terminé

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur 7 bonnes raisons de vous méfier d’utiliser un logiciel tableur comme base de données. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc mettre en avant 3 mots clés : - Base de données - Gestion des données - structure des données. De plus nous souhaiterions remplacer Excel par logiciel tableur et ses synonymes.

Article:

7 bonnes raisons de vous méfier d'utiliser un logiciel tableur comme base de données


Le tableur peut s'avérer être un excellent outil de calcul numérique ou de représentation graphique d'informations. Parfois, il est même utilisé pour l'analyse de données. Cependant, dans bien des cas, les besoins des entreprises en fonctionnalités s'accroissent et Excel expose ses limites auxquelles il faut faire face. Voici dans cet article, 7 bonnes raisons de ne pas faire d'Excel son gestionnaire de bases de données.


Défaillance d'Excel face à un nombre important de données


Excel se montre assez limité lorsqu'il fait face à un grand nombre de données. Cette limitation commence au niveau du nombre d'enregistrements que le logiciel est en mesure de gérer par feuille. Les versions les plus récentes d'Excel ne peuvent contenir que 1 048 576 lignes et 16 384 colonnes. Pour une utilisation personnelle ou dans le cadre de données simples, cela est gérable. Mais pour une entreprise qui compile au fil des exercices un nombre accru de données, cela n'est tout simplement pas possible. Une solution consiste bien sûr à répartir les données sur plusieurs feuilles de calcul. Mais niveau organisation, cela confère un risque d'erreur assez important.


Face au grand nombre de données, le second risque qu'encourt l'utilisation d'Excel est lié à la quantité de mémoire vive que peut fournir votre système d'exploitation. Une fois que ce dernier n'est plus en mesure de fournir suffisamment de mémoire vive, votre tableur s'expose à des risques de plantage, perte de données, corruption de fichiers. Ce qui fait encourir des risques élevés à votre entreprise.


Face à des flux et processus complexes


Le logiciel de Microsoft est adapté pour la gestion de flux de travail linéaires. Pour améliorer votre efficacité organisationnelle, votre flux de travail va impliquer la saisie et le traitement d'informations provenant de différents systèmes et ressources. Si Excel est à l'aise avec des workflows dont la contribution de processus est assez directe, ce n'est pas le cas lorsqu'il doit traiter des informations connexes. Votre volonté d'automatiser les flux pour éviter les erreurs humaines se heurtera aux limites d'Excel. Pire, il pourrait être à l'origine d'erreurs que vous pourriez ne pas apercevoir.


Travail collaboratif


L'une des limites les plus flagrantes d'Excel concerne le travail collaboratif. À l'heure du web sémantique, le collaboratif est devenu une nécessité pour toute entreprise qui souhaite connaître la croissance. Le logiciel fait montre de limites pouvant générer de multiples erreurs lorsque vous activez la modification multi-utilisateur. Même en classeur partagé et en stockant le fichier sur un serveur partagé, le logiciel est susceptible d'effacer le travail des autres collaborateurs. Editer le fichier d'origine en dehors de l'ordinateur source est encore plus complexe. Le partage par e-mail est fastidieux, les copies de fichiers se succèdent et vos collaborateurs ne savent plus sur lequel travailler. S'en suit une véritable cacophonie qu'il devient impossible de gérer. Dans le cadre du travail collaboratif, il est sans doute temps d'explorer d'autres pistes pour la gestion de vos bases de données.


Risques liés à la sécurité


Le logiciel Excel permet certes la protection de fichiers par mot de passe. Il permet en outre d'autoriser l'accès et la modification de fichiers sur base d'utilisateur et de sessions Windows définis. Cependant, une connaissance approfondie d'Excel est nécessaire pour éviter les erreurs. En effet, vous ferez face à des fonctionnalités inopérantes en cas d'utilisation sur un autre système d'exploitation, voire sur un autre ordinateur. De plus, la protection par mot de passe qu'offre Excel est devenue obsolète. Il est en effet possible à l'aide de nombreux logiciels téléchargeables sur la toile, de déverrouiller le mot de passe de protection d'un fichier Excel. Ainsi, même sans connaître le mot de passe, un utilisateur n'ayant pas des droits d'accès pourra ouvrir, visualiser et éditer votre base de données.


Face aux besoins de personnalisation


Excel est un excellent outil pour qui en a une utilisation sommaire. Face à des tâches complexes et un besoin de personnalisation accrue, ce n'est sans doute pas l'outil numérique qui convient. Une fois que vous avez besoin de personnaliser votre outil pour qu'il s'adapte aux besoins de votre entreprises, cela devient compliqué. Il y a certes les macros. Mais c'est bien connu, elles présentent d'énormes risques en matière de sécurité. De plus, une personnalisation avancée nécessiterait avec Excel beaucoup plus de travail et donc d'importants moyens financiers à allouer. Une solution de remplacement serait plus adaptée.


Corruption et compromission de données


Les méthodes de validation des entrées fournies par Excel montrent très rapidement leurs limites. Par exemple, en cas d'insuffisance de mémoire vive, les données enregistrées peuvent tout simplement être ignorées par Excel. Le travail sauvegardé peut ne pas être pris en compte. Vous vous retrouvez alors avec une base de données ne correspondant pas aux valeurs exactes des entités insérées. Ces méthodes de validation sont en outre propices à diverses erreurs humaines.


Avoir recours à des tâches fastidieuses


Ce logiciel de traitement de feuilles de calcul est inadapté aux tâches complexes. Excel est un outil destiné à une utilisation simple. Avec Excel, vous ne disposez pas d'un outil capable de stocker des informations pour une utilisation ultérieure. Ainsi, le logiciel ne dispose pas de modules adéquats destinés à l'automatisation des tâches. Ce qui rend son utilisation sujette au recours à des tâches fastidieuses et répétitives. L'acquisition d'une solution informatique est pourtant destinée à soulager la charge de travail des ressources humaines.



Vous en savez maintenant plus sur les limites de l'utilisation d'Excel comme SGBD. Si vous disposez d'une solution peu efficace sur le plan du traitement de données complexes, du travail collaboratif et de la sécurité, peut-être est-il temps d'envisager le recours à une alternative.

WR17-10189 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Texte #3
420 mots
Terminé

Il s'agira ici de synthétiser un texte de 1200 mots en le passant a un format billet de blog de 420 mots. Le thème de l'article porte sur 8 choses à savoir sur l’hébergement de données. Vous devrez respecter la structure de l'article : introduction / paragraphe / conclusion. Nous attachons une partie importante aux mots-clés et au référencement SEO, nous souhaiterions donc mettre en avant 3 mots clés : - Sécurité des données - serveur d'hébergement - hébergement données

Article:

Huit (8) choses à savoir sur l'hébergement de données


L'hébergement de données tient une place centrale dans le processus de fonctionnement d'une entreprise. Réussir l'hébergement de ces données dans des conditions optimales demande un choix savamment pensé de l'hébergeur web qui en aura la charge. Il en est de même de la façon dont sont stockées ces données, mais aussi de la situation géographique et de la renommée de votre hébergeur. De votre choix dépendra sans aucun doute la santé de votre entreprise. Dans cet article, nous allons exposer huit choses à savoir sur l'hébergement de données.


Le coût


Le coût représente certes une donnée critique aussi bien pour l'hébergement web que pour tous les autres postes de dépenses d'une entreprise. Ceci dit, se focaliser sur le prix ne doit pas être la seule considération au moment du choix de l'hébergeur. Il est surtout question de trouver le bon compromis entre les services proposés et les tarifs correspondants. Il est important d'avoir à l'esprit qu'il s'agit de l'hébergement des données d'une entreprise, et non pas de données personnelles. Cette donne fait la différence car les abonnements les moins onéreux sont généralement « mutualisés », ce qui signifie que d'autres clients occupent le même serveur que le vôtre. Dans le cadre d'une entreprise ce n'est sûrement pas l'option à envisager car en cas de pic du trafic, vous risquez tout simplement la saturation et une inaccessibilité temporaire à vos données. Ce qui n'est pas envisageable pour une entreprise.


Le support


Souvent lié au coût, le support représente aussi un élément central à prendre en compte au moment du choix de son hébergeur de données. Pour une entreprise, une assistance à tout instant est généralement nécessaire. C'est par exemple le cas d'un site e-commerce. Si les heures de bureau sont définies, les clients eux n'attendent pas. Un site internet hors service c'est un chiffre d'affaires potentiellement réduit. Aussi bien provenant de publicité, que de la vente. Ainsi, certaines options peuvent s'avérer importantes.



  • Le support téléphonique

  • Une assistance 24/24, 7/7, 365 jours de l'année

  • Accessibilité instantanée au service client par chat ou IM

  • Le temps de réponse moyen en cas de sollicitation du service technique

  • La gestion des tickets par l'hébergeur

  • Un service spécifique aux clients professionnels


La communication


Il est important de savoir comment communique votre futur hébergeur. Les newsletters ne sont pas utiles uniquement dans le cadre de campagnes publicitaires. Celles-ci doivent aussi faire part des avancées techniques effectuées par votre hébergeur. Cela concerne par l'exemple les surclassements au niveau des offres, la prise en charge des nouveaux langages de développement. Il serait préjudiciable que votre site internet soit dépendant d'une architecture donnée, et que votre hébergeur la rende obsolète sans vous avoir prévenu au préalable.


De plus, en cas de maintenance à venir sur les serveurs, il est important que l'hébergeur communique la nouvelle à ses clients. Le déploiement de correctifs de sécurité revêt une importance qui nécessite de la communication. Il est en effet utile qu'en cas d'application d'un correctif, vous soyez tenu informé. Idem lorsque les abonnements aux options de votre hébergement arrivent à échéance.


Les caractéristiques et fonctionnalités


Lorsqu'une entreprise opte pour l'acquisition d'un nouveau produit, elle en vérifie les caractéristiques et les fonctionnalités. L'hébergement web ne déroge pas à la règle. Il est donc important de connaître de la part de l'entreprise un certain nombre de paramètres concernant l'hébergement. Il s'agit par exemple :



  • Des technologies supportées

  • Des technologies de prédilection de l'hébergeur

  • Des données relatives à la capacité en bande passante

  • Des fonctionnalités du panneau de contrôle

  • Des coûts de services supplémentaires et leur délai de déploiement

  • De la prise en charge de DLL et librairies

  • De l'emailing (par exemple le nombre de boîtes mails associées)

  • Des statistiques web


La sécurité


La sécurité représente un aspect vital de l'hébergement de données. La sécurité de votre hébergement l'est aussi bien d'un point de vue vol de données que d'un point de vue corruption de celles-ci. Il est important pour un site de vente en ligne de bénéficier de la confiance de sa clientèle quant à la sécurité de ses données aussi bien personnelles que bancaires. Il en est de même pour toute entreprise ayant recours au traitement de données à caractère personnel.


Du point de vue de l'entreprise, dans le cadre du travail collaboratif, la sécurité des données revêt une importance capitale. Il en va de sa survie dans un contexte de plus en plus concurrentiel. Il s'agit en outre d'être paré face à des attaques de type DDoS, visant à mettre un site hors-service.


La taille de l'hôte


Cette donnée bien qu'importante ne doit pas être prise au pied de la lettre. Il convient de nuancer en prenant en compte les tarifs de l'hébergeur. Il est évident qu'un hébergeur moins cher aura tendance à attirer plus de clients. Le véritable enjeu réside dans la fidélisation de ceux-ci. Un hôte proposant des services premium ciblant une clientèle qualitative plutôt quantitative, mise sur une relation sur le long terme avec ses clients.


Il convient en outre de se renseigner sur le déploiement de l'équipement de l'hébergeur. Dispose-t-il d'un seul centre ? S'il dispose de plusieurs centres, quel est leur nombre ? Où sont-ils situées ? La réponse à ces questions vous permettra d'avoir une idée avancée des capacités à faire face à une crise de la part de votre hébergeur. De sorte que votre entreprise n'en soit pas impactée.


Les limites


Le graal pour la plupart des administrateurs de sites internet est de générer du trafic. Cela est généralement annonciateur de performances économiques au rendez-vous. Qu'il s'agisse de retombées sur les campagnes d'affiliation, ou encore sur un nombre de conversions élevé dans le cadre de commerce en ligne. Mais aussi sur la curiosité que peut susciter une entreprise disposant d'un site vitrine recensant des informations la concernant. Mais alors, lorsque notre site génère plus de trafic qu'escompté, cela signifie généralement des frais supplémentaires à prévoir. Et bien souvent, il peut arriver que ces frais soient plus élevés que les revenus générés par le trafic excédentaire.


Il est alors important de connaître ses limites afin d'opter pour l'offre d'hébergement adéquate. Il convient ainsi de se renseigner sur les options proposées par l'hébergeur en ce qui concerne la bande passante. Le stockage et la bande passante sont deux éléments à prendre en compte au moment du choix de son hôte.


La situation géographique


L'emplacement de votre hébergeur aura une influence plus qu'importante sur les performances de votre serveur web. Il convient en effet de déterminer avec quel zone géographique vous faites le plus affaire pour choisir où seront situés vos serveurs. De toute évidence, si vos clients sont situés dans un pays d'Europe de l'Ouest et que vos serveurs sont en Californie, cela pourrait avoir des répercussions sur la vitesse de chargement de vos pages web sur leurs navigateurs.


Des outils de diagnostic et un feedback de vos visiteurs pourraient vous permettre d'avoir une idée claire des performances de vos serveurs. Un site internet dont les pages mettent du temps à s'afficher ne suscite que très rarement l'intérêt des internautes. Il est ainsi préférable de travailler avec un hébergeur dont les serveurs sont le plus près possible de votre principale clientèle.



L'hébergement de vos données ne doit pas se faire au hasard. Comme nous l'avons constaté tout au long de cet article, de nombreux paramètres sont à prendre en compte pour ne pas confier les destinées de votre entreprise au mauvais hôte. Il en va naturellement de la santé de votre société. Il est donc important de prendre en compte tous les renseignements utiles avant de se lancer.

WR17-10189 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client