Rédaction de textes sur " ouverture dans un mur porteur" - 5 textes

Texte #1
500 mots
Terminé

Création d'ouverture dans les murs porteurs et trémie escalier
Notre entreprise de bâtiment « OUVERTURE MURS PORTEURS TREMIES » est spécialisée dans la démolition, la création d'ouverture dans les murs porteurs et trémie escalier, utilise les technologies les plus avancées et des matériels de qualité pour les constructions, la création de la structure solide et durable en métal.

Notre société travaille toujours en collaboration avec (BET) Bureaux d'Etude Technique (ingénieur béton)
Garantie ASSURANCE
Notre entreprise de bâtiment possède une assurance décennale pour la maçonnerie conception et la construction des bâtiments, y compris la démolition, l'électricité, la plomberie, la plâtrerie
Nos avantages :
Garantie de qualité
Les meilleurs matériels
D'excellents spécialistes dans leur domaine
Prix de Vente Abordable, Qualité Garantie
DEVIS GRATUIT SOUS 48H

MR16-8516 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Texte #2
1000 mots
Terminé

Nombre de personne achète un logement en se disant qu’ils abattront le mur porteur entre le séjour et la cuisine une fois qu’ils deviendront les propriétaires du logement… Malheureusement, même si techniquement la quasi totalité des projets de ce type sont réalisables, ces travaux sont soumis à une autorisation préalable de la copropriété. Ce qui veut dire que si les copropriétaires s’y opposent lors de l’assemblée, le projet initial peut être mis aux oubliettes. C’est pourquoi, nous accompagnons nos clients sur la démarche à suivre pour mettre toutes les chances de leur coté et faire en sorte que leur projet soit validé par l’ensemble des copropriétaires.
La meilleure façon d’obtenir cet accord, c’est de réaliser les travaux dans les règles de l’art, de constituer un véritable dossier et de communiquer sur le projet à tous les niveaux (Architecte de l’immeuble, syndic, voisins, gardien) et en toute transparence.
Voici donc la démarche obligatoire qui vous permettra de constituer un dossier solide du projet permettant d’obtenir toutes les autorisations.
1/ Faire intervenir l’architecte de l’immeuble qui fera ses recommandations auprès du syndic. Ce 1er point vous permettra de dire à vos copropriétaires que l’architecte de l’immeuble est au courant du projet, qu’il le suit et qu’il va rédiger une synthèse au syndic.
2/ Faire appel à un maître de l’art pour établir un devis de réalisation : une entreprise générale de Bâtiment sérieuse ayant les assurances décennales qui correspondent bien à ce type de travaux (béton armé, démolition)
3/ L’intervention du Bureau d’Etudes Techniques (BET)
4/ Faire établir un État des Lieux Contradictoire (EDLC)
5/ Assemblée de la copropriété :
6/ La réalisation
RÈGLEMENT MAISON INDIVIDUELLE
Dans ce cas, la démarche pour abattre un mur porteur est bien moins lourde.
Seuls les points 2, 3 (constitution du dossier) et 6 (réalisation) sont à effectuer.
Le point 4 (état des lieux contradictoire) est à réaliser que dans le cas d’une maison mitoyenne.
Dans le cas du mur de façade, une déclaration préalable de travaux est à réaliser auprès du service d’urbanisme de la mairie. Cette démarche n’est pas négligeable (schéma à l’échelle de l’existant, schéma à l’échelle du projet, photos, relevés du cadastre), est soumise à autorisation et donne droit à un recours aux tiers (voisins).

MR16-8516 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Texte #3
500 mots
Terminé

DÉFINITION MUR PORTEUR
Mur porteur : Mur ayant une fonction de stabilité de la structure globale d’une construction. Son rôle est d’assurer le soutien d’un plancher ou d’une charpente.
Il est constitué, selon les années de construction, de briques (pleines ou creuses), de parpaings, de plâtre avec un colombage en bois ou de béton ferraillé (voile). Son épaisseur est en générale supérieur ou égale à 10cm
Mur semi-porteur : Il s’agit en réalité d’une cloison simple de séparation de pièce n’ayant initialement aucune propriété porteuse. Cependant, avec le temps, certaines constructions peuvent bouger, légèrement s’affaisser et faire qu’un plancher (ou une charpente) vienne se reposer et trouver une meilleur stabilité sur une cloison. Il s’agit alors d’une cloison semi-porteuse.
Elle sont très dangereuses car elles ont les mêmes caractéristiques qu’une cloison simple alors qu’elles ont des fonctions porteuses.
Elles se traitent de la mêmes façon qu’un mur porteur.
Elles ont en générale une épaisseur entre 7cm et 9cm.

MR16-8516 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Texte #4
500 mots
Terminé

Bureau d’Etudes Techniques (BET)
Comme vous l’imposera l’architecte de l’immeuble ainsi qu’une bonne entreprise générale de bâtiment, l’intervention d’un B.E.T. (aussi appelé ingénieur béton) est obligatoire.
La dépose de murs porteurs doit être réalisée suivant les préconisations et les schémas techniques d’un bureau d’études spécialisé dans les études de structures.
C’est en réalité la partie la plus importante du dossier puisque c’est le BET qui va fournir les schémas de réalisation et qui va porter in fine la responsabilité du projet en terme d’assurances.
L’intervention du BET se fait bien avant les travaux, en général avec l’entreprise de bâtiment pour voir l’organisation structurelle du projet : nombre d’étages, type de construction (béton armé, pierre, colombage, structure acier, mâchefer, brique…), portée des murs. La réalisation de sondage des murs et plafonds peut être nécessaire.
L’intervention conjointe du BET et de l’entreprise générale du bâtiment afin d’établir le dossier à transmettre au syndic est facturée entre 1000€HT et 2000€HT selon les bureaux d’études, selon les entrepreneurs et selon la complexité de l’étude.
Ce montant comprend :
Intervention conjointe du BET et de l’entreprise TCE
Rédaction du devis détaillé de l’entrepreneur avec description de la technique utilisée
Calcul de structure permettant d’établir les Schémas de réalisation (type de fer, technique d’ouverture)
Assurances décennales et Responsabilité Civile de l’entreprise TCE
Assurances décennales du BET
Lettre d’accompagnement décrivant l’existant et la démarche.

MR16-8516 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Texte #5
500 mots
Terminé

LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES D’OUVERTURE MUR PORTEUR
Seul le B.E.T. est habilité à déterminer la technique d’ouverture d’un mur porteur d’où l’importance de l’étude préalable de structure
1/ Poutrelle sur sommiers
Il s’agit de la technique la plus simple et la plus utilisée pour la création de simple passage ou pour la mise en place d’une porte.
Dans ce cas de figure, les ouvertures dans le mur porteur font entre 80 et 100cm de large.
Cette technique est utilisée lorsque la charge est faible comme c’est le cas plus l’étage est élevé.
Dans ce cas l’étaiement peut se faire entre le sol et le plafond en prenant bien soin de répartir la charge des étais sur des poutrelles métalliques
2/ Le Portique
Cette technique est très fréquemment utilisée pour des ouvertures dans mur porteur un peu plus larges (jusqu’à 250cm environ).
Le principe du portique consiste à créer un jambage (2 poutrelles verticales) et d’y fixer (boulonner et souder) une poutrelle horizontale au dessus.
Chaque poutrelle verticale doit être fixée sur des semelles au niveau du sol (fondations) sur lesquelles se reposera la charge.
3/ Les 2 demi-poutres
Cette méthode s’adresse au mur porteur d’épaisseur importante (>30cm). Elle consiste en l’union de 2 poutrelles horizontales le plus souvent posées sur un jambage (portique).
Cette technique est réalisée en 3 étapes pour y incorporer les 2 demi-poutres
4/ Le Moisage ou « pincement de mur »
Cette technique est surtout utilisée pour les ouvertures de grandes portées (>4ml).
Elle consiste à fixer, de part et d’autre du mur porteur à ouvrir, des U entre eux à l’aide de tiges filetées.

MR16-8516 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client