Confiez la rédaction de vos contenus pour le jardin et l'extérieur à nos rédacteurs

Profitez de l'expertise de notre équipe et du savoir-faire de nos rédacteurs professionnels spécialisés pour faire rédiger vos contenus pour le jardin et l'extérieur, rapidement et sans effort.

Un service sur mesure pour

Des contenus pour le jardin et l'extérieur de qualité

Une icône représentant deux bulles de discution

Choix parmi 978 rédacteurs spécialisés

Une icône représentant un bouclier miroitant avec en son centre une coche

Qualité garantie et retours gratuits

Une icône représentant un rouage devant un dossier bleu rempli de document

Commandes récurrentes et gros volumes

Une icône représentant trois pièces d'or devant une projection d'un graphique dont la tendance est à la baisse

Tarifs dégressifs avantageux

Commande #81514

Reformulation 14 fiches produit - 14 textes

Consignes générales du client :

Nous sommes une pépinière de plantes d'ornement extérieur, nous avons 2 sites internet : un destiné aux professionnels (*** URL MASQUÉE ***) et un autre pour le particulier (*** URL MASQUÉE ***).
Nous souhaitons la reformulation des textes des fiches produit déjà en ligne sur notre site *** URL MASQUÉE *** afin d'éviter le duplicate content lors de la mise en ligne de ces fiches sur *** URL MASQUÉE ***
Vous retrouverez les textes des fiches à dupliquer dans chaque demande.
Merci de faire en sorte que ces textes soient qualitatifs en SEO.

Texte #1
140 mots
Attribué et en cours

Réécrire le texte suivant :

Yucca filamentosa ‘Bright edge’

Cette variété de Yucca filamenteux a tous les atouts pour illuminer un jardin. À commencer par un feuillage persistant bien vert marginé de jaune. Quant aux filaments blancs qui parsèment le bord des feuilles, ils donnent un charme indéniable à ce Yucca qui développe une rosette basale d'environ 1,50 m de hauteur et de largeur. Chaque feuille s'achève par une épine piquante, c'est pourquoi il n'est pas recommandé de cultiver ce Yucca dans un jardin peuplé d'enfants.
Mais ce Yucca est aussi admirable par sa floraison spectaculaire en taille qui n'intervient qu'au bout de quelques années de plantation. Entre juin et août, de grandes hampes florales ornées de fleurs blanc crème en forme de clochettes surgissent de la touffe. Si les conditions culturales leur conviennent, elles peuvent culminer à 3 m !
Indéniablement, ce Yucca filamentosa apporte une touche exotique à tous les jardins. Même en région aux hivers moins cléments puisqu'il est rustique jusqu'à – 20 °C, mais sur de courtes durées.

Où le planter ?
Le plein soleil est exigé pour ce Yucca au feuillage panaché de vert et de jaune. En ce qui concerne son implantation, il se plaira dans une rocaille, sur un talus ou dans un massif surélevé au sol ordinaire à pauvre, voire sableux ou caillouteux, légèrement acide ou calcaire, mais pourvu qu'il soit bien drainé.
En isolé, il donne toute la mesure de sa beauté, mais il peut être planté en compagnie d'un callistémon ou d'un agave.

Quels soins lui apporter ?

La suppression des hampes florales fanées accélère l'apparition des nouvelles. Les deux premières années après la plantation, les arrosages sont nécessaires.

AR22-79434 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #2
140 mots
Attribué et en cours

Réécrire le texte suivant :
Erica nana ‘Limoncello’

Cette variété arbustive de fougère peut difficilement cacher sa particularité de par son nom. Au printemps, en avril et en mai, le feuillage persistant vert foncé d'une grande finesse disparaît presque tant les fleurs sont nombreuses. En effet, cette bruyère d'origine sud-africaine, au port dressé mais compact, se couvre de fleurs tubulaires d'un joli jaune citron.
Doté d'une croissance lente et d'une faible rusticité (jusqu'à – 5 °C), ce cultivar d'Erica affiche aussi sa différence par une hauteur de 50 cm et une envergure de 40 cm à maturité. Si les conditions culturales lui conviennent, la variété ‘Limoncello’ bénéficie d'une belle longévité. De même, elle apprécie les jardins de bord de mer et peut facilement se cultiver en pot pour être remisé en serre froide en hiver.

Où la planter ?

De par ses origines, cette bruyère arbustive à la floraison jaune vif préfère les sols légers, acides, humifères, frais et bien drainés. En revanche, elle redoute les sols lourds ou calcaires. Quant à l'exposition, elle doit être suffisamment ensoleillée. De par sa très faible rusticité, elle ne se cultive que sur les littoraux. Ailleurs, elle sera plantée en pot dans un substrat de type terre de bruyère qui reposera sur un lit de billes d'argile.
En pleine terre, elle se plaît en rocaille ou dans un massif en hauteur et fera un décor merveilleux aux côtés d'autres Erica au feuillage différemment coloré.

Quels soins lui apporter ?

Très facile à vivre, Erica nana ‘Limoncello’ ne demande aucun entretien particulier. Les arrosages ne sont pas nécessaires, tout comme l'apport d'engrais. Il vous suffira de profiter de sa magnifique floraison et de son feuillage persistant et fin !

AR22-79434 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #3
140 mots
Attribué et en cours

Réécrire le texte suivant :

Dicentra spectabilis ‘Rose’

Difficile de ne pas céder à la beauté du Dicentra spectabilis ‘Rose’, plus connu sous le nom de Cœur de Marie...En effet, cette grande plante vivace offre avec générosité une nuée de petites fleurs rose tendre, ponctuées d'une pointe blanche, joliment suspendues à des hampes florales. Semblables à des cœurs, ces fleurs sont constituées d'une corolle de pétales internes et externes qui font toute son originalité. Cette floraison printanière débute en avril pour se poursuivre jusqu'au cœur de l'été. Quant à son feuillage, largement découpé, il forme une touffe dense buissonnante d'environ 60 cm de hauteur pour une envergure de 40 cm. Doté de racines charnues, le Dicentra spectabilis se propage facilement mais plutôt lentement. Il est rustique jusqu'à – 15 °C.

Où le planter ?

Vivace originaire des sous-bois, le Dicentra spectabilis ‘Rose’ aime les emplacements ombragés ou mi-ombragés, exposés au soleil du matin. L'ombre légère d'un arbre lui est bénéfique. Il aura besoin d'un sol fertile, neutre à acide, riche en humus et profond. Et surtout bien drainé car il redoute les excès d'eau.
Implanté dans un massif ou une bordure, le Dicentra se marie merveilleusement bien avec le feuillage coloré des hostas, ou avec la floraison des fuchsias, des anémones du Japon ou même des bulbes comme les narcisses ou les cyclamens.
Le Dicentra spectabilis se cultive aussi en pot.

Quels soins lui apporter ?

Le Cœur de Marie ne réclame aucun soin particulier. La taille n'est pas utile. En revanche, un bon paillage permettra de tenir le sol frais.
La suppression de fleurs fanées permet de stimuler l'apparition de nouvelles fleurs.

AR22-79434 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #4
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :
Dicentra spectabilis ‘Alba’

Imaginez une profusion de petites fleurs blanc pur en forme de cœur, suspendues à de longues hampes florales... Constituées d'une corolle et de pétales internes et externes, ces fleurs éclosent à la fin du printemps, du mois de mai à juillet si elles disposent d'un sol suffisamment frais. Ensuite, de fines gousses rondes prennent la place des fleurs pendantes au milieu d'un feuillage d'une grande légèreté.
Grâce à ses rhizomes, le Dicentra spectabilis se développe facilement, sans pour autant devenir envahissant. Plante vivace au feuillage caduc, il apprécie tout particulièrement les zones ombragées qu'il va illuminer de sa gracieuse floraison blanche. À maturité, ce Dicentra atteint la hauteur de 60 cm et une largeur de 40 cm. En été, il entre en dormance pour mieux supporter la chaleur. Rustique jusqu'à – 15 à – 20 °C, il réapparaîtra dès le printemps suivant.

Où le planter ?

Deux conditions sont nécessaires au bon développement de cette variété unique de Dicentra spectabilis : une situation ombragée à mi-ombragée et un sol frais. Donc, une implantation sous l'ombrage d'arbres caducs lui convient parfaitement à condition que le sol soit drainé, profond, riche et humifère, et plutôt léger.
Il sera du plus bel effet, marié à des hostas ou des heuchères, ou bien à des plantes à bulbes comme les narcisses.

Quels soins lui apporter ?

Des arrosages réguliers sont nécessaires la première année. Ensuite, un bon paillage permet de tenir le sol frais. Sinon, le Dicentra spectabilis ne demande aucun soin particulier. Pendant la période de floraison, la suppression des inflorescences fanées permet de stimuler l'arrivée de nouvelles fleurs.

FR20-42726 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #5
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :

Hebe ‘White Quartz’

Cette Véronique arbustive, autre nom de l'Hebe, a tous les atouts en main pour se démarquer parmi ses congénères. En juillet et août, cette variété d'Hebe à grandes feuilles se couvre littéralement d'une myriade de petites fleurs blanches en épis blancs, dotées d'étamines saillantes violet pourpré. Très nectarifères, ces fleurs font le bonheur des abeilles et autres insectes butineurs.
Ces fleurs sont d'autant plus esthétiques qu'elles sont mises en valeur par un feuillage persistant bleu argenté glauque. Ses feuilles sont plutôt petites, très serrées, un peu épaisses. Ce petit arbuste à ramure dense fera un couvre-sol compact, idéal de par son port étalé, pratiquement plat. À maturité, il atteindra 1,20 m de largeur pour à peine 20 cm de hauteur.
Ce cultivar issu la variété ‘Mrs Winder’ supporte tout autant une température jusqu'à -10 °C que la sécheresse estivale, la pollution urbaine ou les embruns.

Où le planter ?
Cette variété d'Hebe sera particulièrement à son aise dans une rocaille où elle formera une belle touffe tapissante. En revanche, c'est une plante gourmande à qui il faut offrir un sol bien riche, profond et drainé et une situation abritée. De par ses origines néo-zélandaises, cette variété de Véronique arbustive apprécie les climats tempérés de la Bretagne, de la Normandie et de la côte méditerranéenne.
La plantation en pot lui convient aussi, pourvu que le substrat soit parfaitement drainé.
Dans une rocaille ou sur un talus, Hebe ‘White Quartz’ apprécie la compagnie des bruyères, des armoises ou du romarin rampant.

Quels soins lui apporter ?
Des arrosages la première année sont recommandés. Ensuite, Cette variété d'Hebe se débrouille.
Une taille en fin d'hiver est recommandée pour conserver un port compact. Dans les régions où les hivers peuvent être rigoureux, un paillage est le bienvenu.

FR20-42726 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #6
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :

Magnolia ‘Fairy cream’

Ce Magnolia ‘Fairy cream’, également nommé Michelia, se veut un arbuste séduisant à plus d'un titre. Cet hybride est nettement plus rustique (jusqu'à – 15 °C) que la plupart des autres magnolias. Une qualité qui permet de pleinement profiter de sa magnifique floraison dès la fin de l'hiver dans la plupart des régions de France. Ses belles fleurs blanc crème à la texture cireuse exhalent un doux parfum fruité. Elles font suite à de gros bourgeons à l'aspect velours, colorés de brun. Quant au feuillage largement persistant, il est vernissé, coriace et abondant, d'un vert luisant.
Cet arbuste qui atteint 3 m de hauteur et 2,50 m de largeur à l'âge adulte, cumule donc tous les atouts : rusticité, floribondité, résistance et douce senteur.

Où le planter ?
Cet hybride de Magnolia affectionne les sols humifères et fertiles, frais mais pas gorgés d'eau, légèrement acides. Il préfère largement la mi-ombre au soleil brûlant qu'il redoute. Une exposition en plein soleil lui donne toutefois un port plus compact et un feuillage vert clair plus dense.
De par la beauté de sa floraison, ce magnolia mérite une place de choix, en isolé dans une pelouse, ou près de l'entrée pour profiter de son parfum délicat. Il peut aussi facilement se cultiver en bac. Dans une haie ou en fond de massifs, on peut l'associer avec des viornes ou des troènes.

Quels soins lui apporter ?
Une fois qu'il est installé, ce magnolia ne doit plus changer de place car il supporte mal la transplantation.
Les arrosages se font tous les 15 jours en été, surtout en cas de sécheresse. Une taille de fin d'hiver permet de conserver le port et de supprimer le bois mort.

FR20-42726 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #7
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :
Magnolia ‘Yunnasensis’

Ce Magnolia, originaire du Yunnan en Chine, forme un arbuste de petite taille, au port dense et touffu, doté d'une silhouette en pyramide. Son feuillage persistant attiré l'œil son vert foncé vernissé. Dès le début du printemps, des bourgeons duveteux de couleur brun clair apparaissent à l'aisselle des feuilles. Ils donnent naturellement suite à des fleurs crème, aux étamines proéminentes jaunes, au toucher cireux. À leur tour, les fleurs donnent naissance à des gousses roses remplies de graines pourpres. Autant dire que cet arbuste est splendide à toute saison, d'autant qu'il exhale un parfum délicat aux notes citronnées.
De par sa taille modeste (2,50 m de hauteur sur 1,50 m de largeur), cette variété de magnolia est parfaitement adaptée aux petits jardins ou à la culture en bac.
Où le planter ?
Ce magnolia a une préférence marquée pour les sols humifères et riches, légèrement acides, frais et bien drainés. Il peut se planter au soleil pas trop brûlant ou à mi-ombre ; son emplacement différent fera évoluer son port ou la couleur de son feuillage.
Moyennement rustique (jusqu'à – 12 °C), il apprécie les situations abritées et les régions du littoral. Cultivé en isolé ou dans un grand bac sur une terrasse ou un large balcon, ce magnolia mettra tous ses charmes en avant. Il gagne aussi à être cultivé en isolé près de la maison pour profiter de ses parfums. Pour autant, une association avec un forsythia ou une symphorine dans une haie fleurie peut mettre en exergue sa floraison.

Quels soins lui apporter ?
Les arrosages seront réguliers tous les 15 jours en été, moindres en hiver. Une taille de fin d'hiver permet de conserver au beau port à cet arbuste . Un paillage hivernal est d'ailleurs recommandé.

FR22-80248 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #8
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :

Mangave ‘Bloodspot’

Cette magnifique plante grasse est avant tout remarquable par la couleur de ses feuilles succulentes, plutôt courtes et larges, et constituées en rosette de 30 cm de hauteur pour 35 cm de largeur. Ces feuilles, persistantes en hiver, affichent en effet des taches rouge pourpré sur un fond gris bleu, et sont bordées d'épines rouges non piquantes. Lorsque la plante est mature, elle donne naissance, d'août à octobre, à des hampes florales qui portent de petites fleurs blanches en forme d'étoiles.
Très résistante à la sécheresse, cette variété de Mangave l'est nettement moins au gel. Elle ne résiste pas à des températures inférieures à – 5 °C. Elle se développera donc à merveille sur les littoraux méditerranéen et atlantique.

Où la planter ?
En tant que plante grasse de la famille des Agaves, cette mangave ‘Bloodspot’ aime les sols secs et pauvres, mais bien drainés. L'essentiel étant qu'elle n'ait pas les pieds dans un sol gorgé d'eau. Quant à l'emplacement, il peut être ensoleillé ou mi-ombragé dans les régions les plus chaudes.
Cette mangave fera merveille dans une rocaille ou sur un talus, en compagnie d'autres mangaves au feuillage diversement coloré, d'agapanthes plutôt naines, de joubarbes ou d'un stipa.
Une culture en pot convient aussi à cette mangave à la croissance lente qui pourra être rentrée en serre froide dans les régions au climat moins clément.
Quels soins lui apporter ?
La mangave doit être régulièrement arrosée en été, en laissant le substrat sécher entre deux arrosages. En hiver, elle n'a pas besoin d'eau.

FR22-80248 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #9
140 mots
Terminé

Réécire le texte suivant :

Mangave ‘Chocolate chips’

Voilà une mangave qui affiche avec fierté son originalité ! Son feuillage bleuté, teinté de reflets d'argent, est en effet tacheté de marron chocolat presque noir, lui donnant un aspect de pelage animal. Un liséré blanc borde les feuilles incurvées de cette plante grasse de la famille des Agaves, constituées en rosette de 20 cm de hauteur pour 50 cm de largeur. Très graphiques, ces feuilles, larges, courtes et peu rigides, persistent tout au long de l'hiver.
À maturité, après plusieurs années de par sa croissance lente, cette mangave peut vous gratifier d'une floraison estivale, entre juillet et octobre. Du centre de la rosette émerge une tige où s'épanouissent de délicates fleurs jaunes ou blanches.
Rustique jusqu'à seulement – 5 °C, cette mangave s'avère en revanche très résistante à la sécheresse. Une culture en pot est donc conseillé dans les régions non littorales.
Où la planter ?
Comme toute plante grasse, cette variété de mangave aime le plein soleil qui mettra en valeur ses couleurs, ou la mi-ombre dans les zones très chaudes. Les sols secs et bien drainés des rocailles et talus lui conviennent à merveille. Elle pourra y être associée avec d'autres mangaves au feuillage bigarré, des yuccas ou des cordylines.
Sa petite rusticité impose de la cultiver en pot dans les régions autres que les littoraux.

Quels soins lui apporter ?
Cette variété de mangave demande un entretien réduit. Des arrosages réguliers sont toutefois recommandés mais il est indispensable de laisser sécher la terre entre deux arrosages.
Dans les régions les plus froides, la mangave est rentrée en serre froide ou dans une véranda.

FR22-80248 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #10
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :

Mangave ‘Purple passion’

Cet hybride, issu du croisement entre une Agave et un Manfreda, interpelle par ses couleurs étonnantes et originales. En effet, cette plante succulente aux longues feuilles, épaisses et charnues, constituées en rosette, passe du vert au pourpre, voire aubergine, suivant les conditions climatiques. Une implantation en plein soleil intensifiera d'ailleurs sa teinte violette. Ce feuillage, légèrement cireux, hérité de ses deux géniteurs, est persistant et vigoureux. Les feuilles affichent un certain graphisme. Les quelques épines qu'il porte sur les bords sont totalement inoffensives.
Atteignant 50 cm, cette mangave bénéficie d'un port érigé qui lui permet d'afficher un air altier et une silhouette graphique.
Rustique jusqu'à seulement – 5 °C, cette mangave n'est plantée en pleine terre que dans les régions du sud de la France. Ailleurs, elle sera cultivée en pot rempli d'un substrat composé de terreau et de sable. Bien évidemment, il faudra la remiser en hiver en serre froide ou véranda.
Où la planter ?
En pleine terre, dans les régions au climat doux, la mangave ‘Purple passion’ se plante dans un sol extrêmement bien drainé, voire caillouteux ou sableux. Le plein soleil est également indispensable.
Les rocailles et talus, ou encore les jardins secs offrent toutes les conditions de culture à cette mangave qui s'associe très bien avec les sedums, les joubarbes, les yuccas et les cordylines, des graminées comme les carex, ou encore des agapanthes.
Quels soins lui apporter ?
Les mangaves n'ont pas besoin de grand-chose. Un peu d'eau peut lui être apportée, mais en laissant sécher la terre entre deux arrosages.

FR22-80248 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #11
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :

Myrsine africana

Parce qu'il a de vagues ressemblances avec nos buis, Myrsine africana est souvent nommé « buis africain ». Un terme qui résume autant ses origines que sa physionomie. En effet, cet arbuste qui peut atteindre 1,50 m de hauteur pour 1,20 m d'envergure, porte de petites feuilles persistantes, brillantes et vert foncé. Il bénéficie d'une croissance assez lente à l'image du buis.
Entre mai et juin, de discrètes fleurs verdâtres à crème naissent à la base des feuilles. Elles donnent suite à des baies violacées sur les plants femelles, placés à proximité de pieds mâles. Le Mrysine africa est en effet une plante dioïque.
Cet arbuste est particulièrement élégant, de par son port buissonnant et irrégulier. À maturité, il entre plus dans les ordres et gagne en souplesse.
Le seul bémol de cete myrsine africaine réside dans sa faible rusticité (jusqu'à – 6 °C) qui oblige à le cultiver en pleine terre uniquement sur les littoraux et les régions au climat doux. Ailleurs, Myrsyne africa tolère parfaitement bien la culture en pot.
Il s'associe bien avec les myrtes, les Lonicera nitida ou les orangers du Mexique.

Où le planter ?
Sa principale exigence est le drainage. Le sol doit être parfaitement drainé mais de tous types. Au niveau de l'exposition, son exigence est moindre puisqu'il pousse au soleil, à mi-ombre et même à l'ombre là où le soleil est trop chaud.

Quel entretien lui offrir ?
L'arrosage les deux premières années ne sera nécessaire que si les étés sont très chauds.
Un rabattage peut être pratique en mars, en juin ou en septembre.

FR20-42726 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #12
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :

Panicum JS ‘Dark night’

Cette graminée, originaire des prairies d'Amérique du Nord, également commun sous les noms de panic érigé ou de millet vivace, se distingue par son fin feuillage bicolore. En effet, certaines feuilles affichent un vert bleuté du plus bel effet tandis que d'autres se teintent de bordeaux presque noir. Ce contraste de couleurs, réuni sur la même plante, fait toute l'originalité de cette graminée qui peut atteindre 1 m de hauteur.
Du mois d'août au mois d'octobre, de délicates fleurs viennent étoffer la plante. Les longues et légères panicules, de couleur crème à rose tendre à maturité, émergent de la touffe robuste.
Outre son esthétisme, cette graminée est aussi intéressante par sa rusticité jusqu'à – 20 °C, sa robustesse face aux embruns et sa résistance à la sécheresse. De plus, elle bénéficie d'une grande adaptabilité à toutes les conditions.

Où la planter ?
Cette variété de Panicum tolère de nombreuses conditions culturales et s'adapte à tous les sols mais affiche une préférence pour les sols profonds et riches, frais ou secs. En revanche, il lui faut le plein soleil pour pleinement s'épanouir.
En massifs, cette graminée se plaira auprès de sedums spectabile, de verveine de Buenos Aires ou d'asters.
Quels soins lui apporter ?
Une fertilisation 2 à 3 fois par an sera la bienvenue pour cette graminée qui aime les sols fertiles. En avril, on peut rabattre les tiges. Les arrosages se feront la première année, surtout si le sol est sec. Ensuite, elle se débrouille grâce à son système racinaire profond.

FR20-42726 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #13
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :

Perovskia atriplicofolia ‘Little spire’
Cette variété de perovskia est une vivace considérée comme une plante chameau que l'on trouve partout dans les massifs urbains. Il faut dire que ce perovskia résiste aux pires conditions, à savoir la sécheresse et le froid jusqu'à – 18 °C. Pour vous convaincre de l'adopter, à cette robustesse, on peut ajouter la beauté de sa floraison particulièrement généreuse. En effet, de juin à septembre, ‘Liittle spire’ se couvre d'une multitude de petites fleurs bleu mauve, perchées sur de longues tiges qui portent également de toutes petites feuilles caduques gris vert. Aromatiques, elles exhalent, lorsqu'on les froisse, un arôme entre la menthe et le litchi, assez proche de celui de la sauge.
Cet arbuste très ramifié au port érigé forme une touffe compacte et buissonnante de 80 cm de hauteur pour 60 cm de largeur à maturité.
Où le planter ?
Cette variété de perovskia affectionne les terres sèches, sableuses et caillouteuses, pourvu qu'elles soient bien drainées. Elle ne craint nullement les emplacements écrasés de soleil et les embruns.
Cette variété de sauge d'Afghanistan trouvera sa place dans un massif de jardin sec en compagnie de gauras ou de graminées comme le stipa.
Quels soins lui apporter ?
Particulièrement robuste, cet perovskia se débrouille seule pour affronter les éléments. Seul un rabattage complet de la touffe en fin d'hiver est nécessaire, qui permettra à de jeunes pousses de se développer.

FR20-42726 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Texte #14
140 mots
Terminé

Réécrire le texte suivant :

Phormium tenax Special red

Cette variété de Lin de Nouvelle-Zélande, nom vernaculaire du Phormium, s'est se parer de ses plus beaux atours pour séduire les amateurs de vivace rhizomateuse à l'allure exotique. En effet, ses longues, raides et pointues à leur extrémité, feuilles affichent des teintes oscillant entre le brun, le rouge et le bronze. Elles forment une large touffe compacte au port érigé d'environ 50 cm de hauteur pour 50 à 70 cm d'étalement. C'est donc plutôt une variété naine de Phormium, idéale dans un jardin de modestes dimensions ou pour une culture en pot.
Entre juin et août, des tiges florales vertes, délicatement teintées de pourpre et de violet, émergent de la touffe. Hautes d'au moins 80 cm, elles attirent les insectes butineurs et les oiseaux.
En bref, Phormium ‘Spécial red’ peut vraiment se démarquer dans un massif, malgré sa taille relativement réduite.

Où le planter ?
Ce Phormium aime les sols bien drainés et fertiles qui augmentent sa résistance au froid. En effet, seulement rustique jusqu'à – 10 °C, cette variété de Phormium, planté en pleine terre, pourra résister à de courtes gelées seulement si le sol bénéficie d'un bon drainage. Il lui faut aussi le plein soleil et une situation abritée. Et surtout un bon paillage en hiver pour protéger la souche.
La plantation en pot dans un substrat composé de terreau, de compost et de terre de jardin est possible.
En massif, associez-le avec des agapanthes ou un Leptospermum.

Quels soins lui apporter ?
Les arrosages seront fréquents en période de croissance pour ne jamais garder la terre sèche. Un apport d'engrais est nécessaire une fois par mois.

FR20-42726 a été choisi pour la rédaction de ce texte.