Confiez la rédaction de vos contenus sur le thème de l'art à nos rédacteurs

Profitez de l'expertise de notre équique et du savoir-faire de nos rédacteurs professionnels spécialisés pour faire rédiger vos contenus sur le thème de l'art, rapidement et sans effort.

Un service sur mesure pour

Des contenus sur le thème de l'art de qualité

Une icône représentant deux bulles de discution

Choix parmi 978 rédacteurs spécialisés

Une icône représentant un bouclier miroitant avec en son centre une coche

Qualité garantie et retours gratuits

Une icône représentant un rouage devant un dossier bleu rempli de document

Commandes récurrentes et gros volumes

Une icône représentant trois pièces d'or devant une projection d'un graphique dont la tendance est à la baisse

Tarifs dégressifs avantageux

Commande #13584

Reformulation d'un nouveau texte à partir d un texte existant - 3 textes

Consignes générales du client :

Bonjour, je souhaite qu'à partir du texte ci dessous avoir un nouveau texte optimisé SEO et dont les phrases changent. merci

Texte #1
400 mots
Terminé

Bonjour, je souhaite qu'à partir du texte ci dessous avoir un nouveau texte optimisé SEO et dont les phrases changent. merci
Le quotidien du chanteur
Le chanteur / la chanteuse lyrique interprète le répertoire classique selon le timbre de sa voix (tessiture) : ténor, soprano, contralto, baryton… Il/elle chante seul ou en chœur, dans un orchestre ou à l’opéra. Le chanteur / la chanteuse de musique actuelle (variétés, rock, jazz, rap, électroacoustique…) chante seul ou en groupe, sur scène et sur des plateaux de télévision. Il/elle interprète des chansons ou des morceaux de musique qu’il a pu composés lui-même ou créés par des auteurs-compositeurs. Si la voix reste essentielle, le look et le charisme occupent une place importante dans la réussite de la carrière.

Du talent et du travail
Les chanteurs lyriques ont des modalités de travail intenses : auditions et représentations s’enchaînent, rythmées par des déplacements fréquents en France ou à l’étranger ! Ils entraînent quotidiennement leur voix, perfectionnent leur technique musicale avec des professeurs, font des exercices de gymnastique et de respiration. Ils travaillent également l’interprétation dramatique car ils doivent savoir jouer la comédie.

Pas de réussite sans ténacité
Les chanteurs de musique actuelle apprennent leurs textes de chanson par cœur, mémorisent les partitions de musique et les éventuelles chorégraphies. En studio, ils enregistrent les différents titres d’un album ou prêtent leur voix à des bandes originales de films. Enfin, ils consacrent une partie de leur temps à démarcher producteurs maisons de disques et labels, et à communiquer en utilisant abondamment les nouveaux moyens technologiques tels Internet.

Compétences nécessaires pour exercer ce métier

- Sensibilité artistique et musicale
- Créativité, capacité d’improvisation
- Persévérance et ténacité
- Bonne résistance physique et psychologique

Quelles formations suivre pour devenir chanteur ?
Une pratique vocale et une formation musicale dès le plus jeune âge sont conseillées. L’art lyrique peut être étudié en suivant les cursus suivants : le bac techno techniques de la musique et de la danse ; le diplôme national d’orientation professionnelle (DNOP) spécialité musique ; à bac+3 : le diplôme national supérieur professionnel (DNSP) de musicien, spécialité instrumentiste-chanteur ; à bac +5 : le diplôme de formation supérieur de musique du Conservatoire de Paris et de Lyon. Les chanteurs de variété ont souvent une formation classique puis se forment lors de stages ou de cours particuliers.

Les débouchés du métier de chanteur
Seuls les artistes très connus vivent correctement de leur métier. Environ 20 à 30 % des diplômés des conservatoires nationaux font carrière. Ils peuvent être recrutés comme choristes, salariés d’orchestres nationaux ou régionaux. Les autres chanteurs bénéficient de contrats saisonniers. Comme les chanteurs de musique moderne, ils ont souvent recours à des agents artistiques pour décrocher des engagements.

GR18-17437 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
tres bien tres pro
Texte #2
400 mots
Terminé

Bonjour, je souhaite qu'à partir du texte ci dessous avoir un nouveau texte optimisé SEO et dont les phrases changent. merci
Le quotidien d’un danseur
Les styles de danse sont nombreux et exigent des techniques spécifiques. Mais qu’ils soient professionnels de danse classique, de danse contemporaine, de jazz, de danse de salon, de hip-hop, ou encore de claquettes… tous s’entraînent sans relâche pour maintenir leur outil de travail, c’est-à-dire leur corps, au mieux de sa forme.

Un métier de passion
Le danseur / la danseuse est d’abord un artiste. Il/elle interprète une chorégraphie avec son imaginaire, sa sensibilité, et sa créativité. Ce professionnel exprime les sentiments et les émotions voulus par le compositeur ou le chorégraphe et en donne une interprétation personnelle. Dans certains cas, le danseur peut même prendre part au processus de création et se livrer à des improvisations personnelles. Il sait s’approprier l’espace et possède une bonne culture artistique. De plus, il doit faire preuve d’adaptabilité car les spectacles de danse mélangent de plus en plus tous les genres, comme dans les comédies musicales.

Artiste et athlète
Le danseur est aussi un athlète de haut niveau. Outre le talent, un travail quotidien et une excellente condition physique sont indispensables pour acquérir une technique parfaite et la maintenir au fil du temps. Souplesse, endurance, équilibre, sens du rythme sont des impératifs absolus. S’entraîner trois heures par jour, répéter un ballet pendant quatre à six heures, se produire sur scène le soir, voilà l’emploi du temps type d’un danseur.

Mobilité et persévérance
Enfin, le danseur est un bon communicant. Il doit se présenter avec conviction aux auditions, se démarquer de ses concurrents, utiliser son réseau relationnel, développer sa visibilité pour décrocher des engagements… A cette condition, il pourra exercer son art dans des compagnies, des centres chorégraphiques, des festivals, ou même au cinéma ou sur un plateau de télévision…

Compétences nécessaires

- Sensibilité et créativité artistique
- Endurance physique et mentale
- Adaptabilité et ouverture d’esprit
- Capacités relationnelles
- Souplesse, coordination motrice

Les formations qui mènent au métier
On s’initie à l’art de la danse dès l’enfance. Certains établissements scolaires proposent des horaires aménagés et délivrent le bac technologique TMD (techniques de la musique et de la danse) option danse. Les écoles nationales supérieures de danse, les conservatoires régionaux et nationaux ainsi que certaines écoles privées forment ensuite au métier de danseur.

Les débouchés du métier de danseur
La plupart des danseurs sont intermittents du spectacle. En dehors de l’enseignement et des structures publiques, il existe peu d’emplois permanents. Pour réussir, et décrocher suffisamment de contrats pour vivre de leur métier, ils doivent se déplacer, multiplier les contacts et se constituer un carnet d’adresses. L’évolution fréquente des danseurs est de se tourner vers la chorégraphie ou l’enseignement. D’autres deviennent directeurs d’une école ou exercent des fonctions administratives.

Retrouvez toutes les offres de danseur avec
Le salaire d’un danseur
En début de carrière, un(e) danseur/danseuse salarié(e) perçoit environ 1 500€ bruts mensuels pour 24 représentations. Le cachet des danseurs passe de 70 à 140€ bruts, selon le type de danse et la notoriété de l’artiste.

GR18-17437 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Bon rédactionnel
Texte #3
400 mots
Terminé

Bonjour, je souhaite qu'à partir du texte ci dessous avoir un nouveau texte optimisé SEO et dont les phrases changent. merci
Le Comédien
Le comédien est un professionnel du spectacle vivant et audiovisuel. Outre sa personnalité, sa sensibilité et son intelligence des situations, c’est sa maîtrise des techniques vocales, respiratoires et corporelles qui font sa valeur.
Le quotidien d’un comédien
En plus de devoir apprendre à gérer ses temps libres, le comédien met son talent au service d’un metteur en scène ou d’un réalisateur qui le guide dans son travail, sachant que chaque spectacle requiert un engagement particulier. Le comédien ne connaît pas la monotonie !
Pour devenir cet interprète fidèle (ou génial), il consacre de longues heures à la mémorisation de dialogues, aux répétitions, à l’écriture… Figurant, premier ou second rôle, il doit pouvoir chanter, danser, mimer, pour donner vie à son personnage et captiver son public. Le plus souvent, c’est d’abord un amoureux des beaux textes. Passionné, il ne compte pas ses heures et se déplace souvent.
Compétences nécessaires pour devenir comédien
Sensibilité et créativité
Charisme et capacités relationnelles
Réactivité, adaptabilité
Capacités de concentration et mémorisation
Les formations à suivre pour devenir acteur
Les conservatoires supérieurs nationaux d’art dramatique délivrent un diplôme très prisé par la profession et reconnu par l’État. Le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris (CNSAD), le Théâtre National de Strasbourg et l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de Lyon (ENSATT) sont les références en la matière.
Différents enseignements, cours privés, conservatoires régionaux, universités, préparent à leur concours d’entrée, réputé difficile.

Avec Orchestra Pro, école de formation d’acteurs, forme également au métier de comédien. Ouvert en janvier 2018, le cursus étudiant se déroule sur deux ou trois ans et s’adresse aux aspirants comédiens âgés de 18 ans minimum.

Au programme de cette formation : art dramatique, diction, expression corporelle, jeu face caméra, jeu en anglais, préparation aux castings, sensibilisation à l’écriture de scénario et photo… Un apprentissage qui joue sur la réalité du métier, notamment grâce à un enseignement par le jeu face à la caméra et dans les conditions d’un plateau de tournage. Julien Izard, directeur artistique du Plateau Montpellier, explique pourquoi : « La formation est nécessaire, c’est un métier. Mais seule parfois elle ne suffit pas. Nous mettons également en relation les élèves avec des professionnels du métier, tels que des directeurs de casting, des chefs opérateur, des réalisateurs… pour leur permettre de mettre un pied à l’étrier et de développer très tôt leur réseau. » D’ailleurs, les cours sont dispensés par des professionnels du secteur.

Durant la première année, les élèves acquièrent des notions de jeu, d’art dramatique, d’expression corporelle, d’improvisation, de diction.
En deuxième année les modules se spécifient afin d’acquérir le bagage nécessaire au métier : doublage, coaching, rencontres avec des professionnels.

Claire a intégré cette école : « J’ai appris énormément de choses auxquelles on ne pense pas forcément, notamment sur la voix et la respiration. Des éléments qui jouent sur la crédibilité d’un comédien. »

Chaque classe est composée de 25 élèves maximum pour faciliter cet apprentissage intensif.

Un concours d’entrée en première année permet de ne pas lancer des élèves trop inexpérimentés dans une formation intensive. Il est possible d’intégrer avant une classe préparatoire. Elle forme les élèves au jeu d’acteur et leur permet d’appréhender les premiers réflexes du jeu avec un apprentissage des textes, le jeu face à la caméra ou la prise de parole en public.

L’école propose également des stages de courte durée pour les acteurs qui souhaiteraient se perfectionner.

GR18-17437 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
bon rédactionnel et réactif