Confiez la rédaction de vos contenus pour l'éducation à nos rédacteurs

Profitez de l'expertise de notre équique et du savoir-faire de nos rédacteurs professionnels spécialisés pour faire rédiger vos contenus pour l'éducation, rapidement et sans effort.

Un service sur mesure pour

Des contenus pour l'éducation de qualité

Une icône représentant deux bulles de discution

Choix parmi 978 rédacteurs spécialisés

Une icône représentant un bouclier miroitant avec en son centre une coche

Qualité garantie et retours gratuits

Une icône représentant un rouage devant un dossier bleu rempli de document

Commandes récurrentes et gros volumes

Une icône représentant trois pièces d'or devant une projection d'un graphique dont la tendance est à la baisse

Tarifs dégressifs avantageux

Commande #19754

Contes de Noël - 5 textes

Consignes générales du client :

Il s'agit de ré-écrire les textes donnés (paraphrase ou écrire un conte similaire)

Merci d'inclure le formatage HTML

Texte #1
560 mots
Terminé

Thème Noël pour une cible enfant. Je souhaite que vous ré-écriviez ce texte en utilisant d'autres mots, ou écrire un texte dans le même esprit :

L'ARBRE DE NOËL
Il était une fois, une pauvre veuve qui avait trois petits garçons. On était à la veille de Noël et les enfants demandèrent à leur mère: - Est-ce qu’on aura un arbre de Noël, maman, cette année? - Hélas, non, mes chers petits, nous sommes trop pauvres. Mais nos petits amis étaient très débrouillards. Ils décidèrent d’aller dans la forêt pour chercher un petit sapin. Hélas, malgré toutes leurs recherches, les petits garçons ne trouvèrent aucun sapin. Ils allaient revenir à la maison, lorsqu’ils aperçurent une brebis qui avait une patte prise dans un tronc d'arbre creux. Après bien des efforts, les enfants réussirent à libérer la brebis. Juste à ce moment-là, un berger apparut sur les lieux. - Dites-moi, mes enfants, que faites-vous dans cette grande forêt? - Nous cherchons un petit sapin, monsieur, mais nous n’en avons pas trouvé! - Eh bien, puisque vous avez secouru ma brebis, je vais vous aider. Le berger, qui connaissait bien la forêt eut tôt fait de découvrir le plus beau petit sapin qui soit et le remit aux enfants - Oh merci monsieur ! Grâce à vous, nous aurons un bel arbre de Noël Puis, nos trois petits garçons retournèrent à la maison avec leur sapin en chantant. Le soir, avant de se mettre au lit, ils placèrent le petit sapin près de la cheminée et s’endormirent en pensant au Père Noël. Le lendemain matin, quand les enfants se réveillèrent, ils trouvèrent leur sapin rempli de cadeaux merveilleux. - Oh voici des patins pour moi! s’écria l’aîné. Que je suis content! - Et moi, j’ai un bâton de hockey! ajouta le cadet en sautant de joie. - Quant à moi, le plus petit, j’ai un avion! Puis un gros livre de contes. Que je suis content! La maman ne comprenait rien à tout cela et murmura : - Mais qui a bien pu donner tous ces beaux cadeaux à mes enfants! Juste à ce moment-là, le Père NOËL apparut dans la maison et s’adressant à la maman, il lui dit: - Mais c’est moi, Madame, qui ai apporté ces étrennes à vos petits, parce que je sais qu’ils sont charitables envers les bêtes. Puis, le PÈRE NOËL raconta à la maman comment ses enfants avaient se couru la brebis de son vieil ami, le berger de la forêt. Ceci dit, le PÈRE NOËL embrassa les enfants, sans oublier la maman et s’en alla en disant: JOYEUX NOËL À TOUS!

SR18-17772 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
super merci
Texte #2
560 mots
Terminé

Thème Noël pour une cible enfant. Je souhaite que vous ré-écriviez ce texte en utilisant d'autres mots, ou écrire un texte dans le même esprit :

PETIT SAPIN
L'hiver commençait à arriver. Il faisait froid dans la petite forêt de
sapins. L'heure était toute proche pour les bûcherons de couper les sapins
pour orner les maisons. Il y avait des sapins de tout âge et de toute
taille. Les plus grand étaient bien sûr les plus âgés. Ils étaient destinés
à finir leur existence sur les plus belles "places" des grandes villes. Le
plus grand des sapins, qui mesurait au moins 50 mètres, rêvait d'aller à
New-York, décoré de milliers de lumières de couleurs différentes, entendre
les chants de noël et les cris de joie des enfants. Ce qui fût fait.
Plusieurs hommes se mirent à l'œuvre pour le déterrer, sans le blesser. Il
fallait qu'il arrive à New York en pleine forme. Les bûcherons posèrent
délicatement le doyen des sapins sur une remorque de camion à l'aide d'une
grue. Et le voilà parti pour les États Unis d'Amérique. Les autres sapins
étaient un peu triste de le voir partir car, ils aimaient bien les histoires
que racontait le vieux sapin. Et il en avait plein à raconter. Mais, leur
jour viendra peut-être, à eux aussi, de partir pour l'aventure.

La neige commençait à tomber. Les grands sapins essayaient de protéger les
petits de cette couverture blanche qui était si froide. Ils étendirent leur
branches le plus possible.

Un petit sapin âgé de 2 ans, qui mesurait 90 cm, avait la chance de pousser
à côté d'un congénère plus grand que lui. Il n'y avait pas beaucoup de neige
sur lui, mais, ça ne l'empêchait pas d'avoir froid. Il frissonnait, il
grelottait. Il rêvait d'être au chaud, à côté d'une cheminée, du feu dans
l'âtre, une bonne chaleur qui fait qu'on se sent bien. Mais, la dure réalité
revint brusquement quand un gros tas de neige tomba sur les petites
branches. Qu'il était malheureux ce petit sapin !

Un matin, la forêt se réveilla avec les bruits de tronçonneuses, de grues et
de camions. Ça y est, l'heure était enfin arrivée. Ce fût les gros sapins
qui tombèrent les premiers. Puis, ce fût le tour du protecteur de notre
petit sapin. Plus rien ne le protégeait maintenant. Il avait froid. Toute la
journée, les camions arrivaient, les bûcherons les chargeaient et il
repartaient. La nuit arriva et notre petit sapin était toujours là. Il
faisait noir, les étoiles brillaient dans le ciel, le vent glacial soufflait
par grande rafale. Pas un bruit ne venait de la forêt de sapin.

Le lendemain matin, les hommes revinrent avec leurs machines. Un s'approcha
de notre petit orphelin. Il lui passa un étrange bracelet en papier autour
de la cime. A présent tous les petits sapins ont leur passeport pour orner
les maisons pour noël. Quelle joie cela procura à notre petit sapin. Dans
très peu de temps, il sera bien au chaud, dans une maison, avec des enfants
qui le décoreront de toue les couleurs. Il était maintenant pressé.

Des hommes s'approchèrent de lui, ils creusèrent tout autour de lui et il se
senti soulevé. Ils l'avaient déterré. Ils le chargèrent dans le camion avec
tous les autres et le voilà parti.

Il était bien placé pour voir le paysage. La neige avait recouvert toutes
les prairie et toutes les maisons. Le petits sapins furent entassés sur le
trottoir. Beaucoup de famille venaient choisir leur arbre de Noël. Comme il
voulait à tout prix être choisi, il déploya ses plus belles branches et se
tenait bien droit. Il avait une fière allure notre petit sapin !!

Une famille, avec 2 enfants, vint le choisir. Il était content. A présent,
il allait vivre des moments magiques, dans une maison, à l'abri du froid et
de la neige. Il arriva dans la maison. Il y faisait bon. La petite famille
l'installa à côté de la cheminée, comme il l'espérait, et les enfants le
décorèrent de boules, de guirlandes, de bougies et de noeuds.

Qu'il est beau notre petit sapin de Noël !!!!!!!!

SR18-17772 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Bon texte mais en retard
Texte #3
560 mots
Terminé

Thème Noël pour une cible enfant. Je souhaite que vous ré-écriviez ce texte en utilisant d'autres mots, ou écrire un texte dans le même esprit :

LE PETIT OISEAU QUI AVAIT FROID
C'était l'hiver et celui-là était assez rude.
Un pauvre petit oiseau surpris par l'hiver cherchait à se protéger du froid.
Il sautillait près des arbres et il monta sur un chêne et s'adressa à lui :

- Dis moi, Grand Chêne, toi qui est si grand, si accueillant, si beau, je
cherche à me protéger me permets-tu de m'abriter sur tes branches?

- Quoi ? petit avorton toi sur une de mes branches... Non alors tu me
donnerais une drôle d'allure... Vas t'en.

Et notre petit oiseau triste et ayant toujours froid continua sa route dans
la neige, tout en sautillant. Il vit toutes sortes d'arbres de la forêt et
leur demanda à chacun l'asile, mais il avait toujours la même réponse. Aucun
arbre ne voulait de lui. Quand il arriva devant un sapin, il demanda :

- Sapin je n'ai plus que toi pour m'aider, avec ce froid et cette neige,
demain je ne serai plus. Acceptes-tu que je m'abrite chez toi ?
- Non répondit le sapin. Tu vas te blesser, je ne suis pas très accueillant,
tu sais avec mes épines tu te ferais du mal.
- Non grand sapin je ne les sentirai même pas. J'ai si froid et je suis si mal !!!

Alors dis le sapin :

- Viens !

Il baissa une branche et notre petit oiseau fut abrité et passa l'hiver au
chaud et repartit un matin comme ça. Dieu qui avait tout vu, tout entendu,
décida que dorénavant l'hiver il n'y aurait qu'un seul arbre qui serait vert
en hiver et que tous les autres perdraient leurs feuilles et leurs verdures.

Voila pourquoi le sapin est toujours vert!

IR18-20446 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
super merci
Texte #4
560 mots
Terminé

Thème Noël pour une cible enfant. Je souhaite que vous ré-écriviez ce texte en utilisant d'autres mots, ou écrire un texte dans le même esprit :

UN GRAND NOËL EN FAMILLE
Trois sœurs attendent Noël avec impatience. Pas seulement pour ouvrir les
cadeaux mais pour voir toute leur famille réunie. Elles passent en revue
toute la maison pour voir si tout est bien en place. Cette année, la fête de
Noël se passe chez leur mamie. Le sapin est en place et décoré depuis
quelques jours, la décoration de la maison et du jardin depuis quelques
semaines. Ce sont les 3 petites sœurs qui ont décoré le sapin. C'est leur
papa qui l'a mis en place et leur mamie qui leur a déposé les cartons de
décorations.

Charlotte, Amandine et Pauline vont à la cuisine voir si elles peuvent aider
à préparer le repas. C'est leur père qui cuisine. Ça sent très bon dans la
cuisine. Mais quel désordre !!! Tous les plats et les casseroles sont
sortis. Il y a plein de vaisselle à laver dans l'évier et comme les sœurs ne
veulent pas la faire, elles sortent de la cuisine laissant le cuisinier
travailler en paix.

Dans le salon, leur oncle s'affaire à allumer le feu dans la cheminée. Il
n'y a plus beaucoup de bûches, alors il sort dans le bûcher pour aller en
couper quelques unes.

Leur mamie attend patiemment, en tricotant des pulls pour ses petites
filles, assise dans un fauteuil à bascule que le père noël lui avait apporté
l'année précédente.

Leur tante s'occupe du bébé qu'elle vient d'avoir et leur maman commence à
dresser la table dans la salle à manger.

Que la table est grande pour nous tous, il y a sûrement des invités qui ne
vont pas tarder à arriver, se disent les soeurs.

En attendant, elles montent dans une des chambres pour s'habiller. Les
discussions vont bon train. Mais qui sont ces invités ? des amis, de la
famille, et combien seront-ils ?

La sonnette retenti. Les sœurs descendent les marches de l'escalier deux par
deux. Elles sont très jolies dans leur robe a dentelle !!!

Elles découvrent les invités qui sont les les frères et sœurs de leurs
parents. Tout le monde s'embrasse, rigole, se donne des tapes dans le dos.
Les sœurs sont très heureuses de voir leur famille réunie... Heureusement
que la maison de leur mamie est grande. Tout le monde admire le beau sapin
et la décoration de la maison. Le feu crépite dans la cheminée et il y fait
chaud quand on est à coté. Dehors, la neige tombe et le vent est glacial.

Chacun prend place autour de la table. Mille bougies éclaires la pièce. Le
repas se déroule sous le signe de la bonne humeur et on remercie le
cuisinier. Des plaisanteries, des éclats de rire. Soudain, les sœurs
entendent plein de bruits dehors. Toute la famille, stupéfaite, sort sur la
terrasse et là, le père noël les attend en souriant. Les hommes aident le
vieillard à rentrer ses hottes pleines de cadeaux. Il y en a pour tout le
monde. Ça fait un sacré paquet de cadeaux sous le sapin.

Après avoir remercié le père noël, les petites sœurs ouvrent leurs cadeaux.
Des jouets, des livres, des disques, des vêtements, il y en a partout. Quel
bonheur de voir la famille au complet ouvrir les cadeaux de noël.

Pour remercier le père noël, toute la famille s'installe autour du sapin et
commence à chanter des chansons de noël.

Merci père noël et à l'année prochaine.

CR16-8527 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Super merci
Texte #5
560 mots
Terminé

Thème Noël pour une cible enfant. Je souhaite que vous ré-écriviez ce texte en utilisant d'autres mots, ou écrire un texte dans le même esprit :

LE PREMIER CONTE DE NOËL
C'était la nuit avant Noël, dans la maison tout était calme. Pas un bruit,
pas un cri, pas même une souris!

Les chaussettes bien sages pendues à la cheminée attendaient le Père Noël.
Allait-il arriver?

Les enfants blottis dans leur lit bien au chaud rêvaient de friandises, de
bonbons, de gâteaux.

Maman sous son fichu, et moi sous mon bonnet et vous prêts à dormir toute
une longue nuit d'hiver.

Dehors, tout à coup, il se fit un grand bruit!

Je sautais de mon lit, courais à la fenêtre, j'écartais les volets,
j'ouvrais grand la croisée.

La lune sous la neige brillait comme en plein jour.

Alors, parut à mon regard émerveillé, un minuscule traîneau et huit tout
petits rennes conduits par un bonhomme si vif et si léger qu'en un instant
je sus que c'était le Père Noël!

Plus rapides que des aigles, ses coursiers galopaient, lui il les appelait,
il sifflait, il criait:

"Allez Fougueux, allez Danseur, Fringant et puis Rudolphe, En avant Comète!
Cupidon en avant, Tonnerre, Éclair, allons, allons Au-dessus des porches,
par delà les murs! Allez! Allez plus vite encore!"

Comme des feuilles mortes poussées par le vent, passant les obstacles,
traversant le ciel, les coursiers volaient au-dessus des toits, tirant le
traîneau rempli de jouets.

Et, en un clin d'œil, j'entendis sur le toit le bruit de leurs sabots qui
caracolaient. L'instant qui suivit le Père Noël d'un bond descendait par la
cheminée.

Il portait une fourrure de la tête aux pieds, couverte de cendres et de
suie, et, sur son dos, il avait une hotte pleine de jouets comme un
colporteur avec ses paquets.

Ses yeux scintillaient de bonheur, ses joues étaient roses, son nez rouge
cerise, on voyait son petit sourire à travers sa barbe blanche comme neige.

Un tuyau de pipe entre les dents, un voile de fumée autour de la tête, un
large visage, un petit ventre tout rond qui remuait quand il riait; il était
joufflu et rebondi comme un vieux lutin. Je n'ai pu m'empêcher de rire en le
voyant et d'un simple clin d'œil, d'un signe de la tête il me fit savoir que
je ne rêvais pas: c'était lui!

Puis, sans dire un mot, il se mit à l'ouvrage et remplit les chaussettes. Il
se retourna, se frotta le nez et d'un petit geste repartit par la cheminée.

Une fois les cadeaux déposés, il siffla son attelage, puis reprit son
traîneau et les voilà tous repartis plus légers encore que des plumes

Et dans l'air j'entendis avant qu'ils disparaissent:

"Joyeux Noël à tous et à tous une bonne nuit"

CR16-8527 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Super merci