Confiez la rédaction de vos contenus médicaux à nos rédacteurs

Profitez de l'expertise de notre équipe et du savoir-faire de nos rédacteurs professionnels spécialisés pour faire rédiger vos contenus médicaux, rapidement et sans effort.

Un service sur mesure pour

Des contenus médicaux de qualité

Une icône représentant deux bulles de discution

Choix parmi 978 rédacteurs spécialisés

Une icône représentant un bouclier miroitant avec en son centre une coche

Qualité garantie et retours gratuits

Une icône représentant un rouage devant un dossier bleu rempli de document

Commandes récurrentes et gros volumes

Une icône représentant trois pièces d'or devant une projection d'un graphique dont la tendance est à la baisse

Tarifs dégressifs avantageux

Commande #24883

Réécriture de texte psychologie/amour - Un texte

Consignes générales du client :

Réécrire ce texte de façon à ce qu'il ne soit pas un duplicata pour blog psychologie amour, merci

---------

L'amour c'est fort, on se donne à une personne, corps et âme, on est prêt à tous les sacrifices pour elle, on est prêt à tout, absolument tout, voir piétiné son orgueil, se taire quand on devrait hurler, encaisser quand on devrait fuir, pleurer quand on devrait rire, adorer quand on devrait haïr...

Mon orgueil ne lui a pas survécu, parce que je l'ai trop aimé pour m'aimer moi-même, je n'avais plus d'amour à me donner, il a été plus que ma vie, il a été ma raison, mon dieu, il a été tellement que je lui ai donné cet orgueil démesuré afin de ne jamais le décevoir, afin de toujours le garder...

Une personne, une seule qui prend dans une vie toute la place; un amour, un seul qui prend des proportions jusque là inconnues, inconcevables; la force de vouloir se donner toute entière sans rien cacher, sans rien garder pour soi parce qu'on ne veut qu'une chose... lui appartenir, ne faire plus qu'un, ne plus pouvoir se dissocier de lui pour ne pas qu'un jour il ne nous abandonne tant on a besoin de lui, tant on ne vit que par lui.

Mais il fini par partir, il nous a aimé mais il fini par partir, par nous quitter comme ça, comme si on avait été qu'une personne comme si on avait jamais été sa moitié, comme si on avait jamais été en lui. Mais lui reste en nous et ça dévore jour après jour parce qu'on ne ressent plus qu'un vide qu'on arrive pas à combler, un vide impossible à combler. Et on ne sait plus vivre toute seule, on ne sait plus penser à soi tant on pensait à lui, pour lui, comment se relever quand il n'est plus là pour tendre la main qu'on a tant de fois poser sur son visage juste pour sentir sa peau et qu'il ressente combien il était nécessaire, juste pour s'imprégner de sa chaleur, de sa vie, de son être...

Comment je peux vivre sans celui qui a jamais été le seul à éveiller en moi le meilleur, le pire, l'absurde, l'évidence, la passion, la douleur, l'amour et la haine? Je l'ai tant aimé, tellement que j'ai fini par le haïr parce que l'amour n'était pas assez fort, ma haine n'est que l'expression d'un amour extrême, celui qui n'a plus trouvé l'objet de son désir pour se soulager de ce poids qu'on ressent quand les mots vous brûlent les lèvres mais qu'ils ne peuvent pas sortir... parce qu'il n'est plus là et qu'il ne m'écoute plus.

Je l'ai aimé, je l'ai haï, je l'ai adoré, je l'ai détesté, je l'aime et je l'aimerai toute ma vie!

Texte #1
480 mots
Terminé

Réécrire ce texte de façon à ce qu'il ne soit pas un duplicata pour blog psychologie amour, merci

---------

L'amour c'est fort, on se donne à une personne, corps et âme, on est prêt à tous les sacrifices pour elle, on est prêt à tout, absolument tout, voir piétiné son orgueil, se taire quand on devrait hurler, encaisser quand on devrait fuir, pleurer quand on devrait rire, adorer quand on devrait haïr...

Mon orgueil ne lui a pas survécu, parce que je l'ai trop aimé pour m'aimer moi-même, je n'avais plus d'amour à me donner, il a été plus que ma vie, il a été ma raison, mon dieu, il a été tellement que je lui ai donné cet orgueil démesuré afin de ne jamais le décevoir, afin de toujours le garder...

Une personne, une seule qui prend dans une vie toute la place; un amour, un seul qui prend des proportions jusque là inconnues, inconcevables; la force de vouloir se donner toute entière sans rien cacher, sans rien garder pour soi parce qu'on ne veut qu'une chose... lui appartenir, ne faire plus qu'un, ne plus pouvoir se dissocier de lui pour ne pas qu'un jour il ne nous abandonne tant on a besoin de lui, tant on ne vit que par lui.

Mais il fini par partir, il nous a aimé mais il fini par partir, par nous quitter comme ça, comme si on avait été qu'une personne comme si on avait jamais été sa moitié, comme si on avait jamais été en lui. Mais lui reste en nous et ça dévore jour après jour parce qu'on ne ressent plus qu'un vide qu'on arrive pas à combler, un vide impossible à combler. Et on ne sait plus vivre toute seule, on ne sait plus penser à soi tant on pensait à lui, pour lui, comment se relever quand il n'est plus là pour tendre la main qu'on a tant de fois poser sur son visage juste pour sentir sa peau et qu'il ressente combien il était nécessaire, juste pour s'imprégner de sa chaleur, de sa vie, de son être...

Comment je peux vivre sans celui qui a jamais été le seul à éveiller en moi le meilleur, le pire, l'absurde, l'évidence, la passion, la douleur, l'amour et la haine? Je l'ai tant aimé, tellement que j'ai fini par le haïr parce que l'amour n'était pas assez fort, ma haine n'est que l'expression d'un amour extrême, celui qui n'a plus trouvé l'objet de son désir pour se soulager de ce poids qu'on ressent quand les mots vous brûlent les lèvres mais qu'ils ne peuvent pas sortir... parce qu'il n'est plus là et qu'il ne m'écoute plus.

Je l'ai aimé, je l'ai haï, je l'ai adoré, je l'ai détesté, je l'aime et je l'aimerai toute ma vie!

SR19-26489 a été choisi pour la rédaction de ce texte.

Avis du client
Toujours aussi rapide et efficace. Je vous remercie !!